Je vous salue, mes chers amis, je suis le Guide. Je vous souhaite la bienvenue dans cette cinquième dimension qui est votre foyer véritable. Vous vous trouvez aujourd’hui dans un espace sacré, vous n’êtes pas les seuls à y résider, mais vous êtes peu nombreux sur ce plan terrestre à être conscients de cet espace particulièrement élevé. Je vous invite donc à renforcer encore votre conscience au sujet de cet espace sacré, cet espace sacré auquel vous avez accès de par une certaine pureté de cœur que vous partagez. Cette pureté de cœur existe au fond de chacun de vous qui êtes ici présents. Cette pureté de cœur est comme une étincelle au fond de vous-même. Parfois elle est enfouie sous des décombres, des décombres de la maison en ruine. Cette maison en ruine s’affaisse encore à chaque fois que vous choisissez -- car c’est un choix délibéré -- de nourrir votre état de manque, le déficit avec lequel vous êtes venus sur Terre. Si vous n’étiez pas en résonance vibratoire avec cette notion de déficit, vous n’auriez tout simplement pas pu vous incarner sur ce plan terrestre, vous n’auriez pas eu besoin de vivre une enfance, puis une adolescence, puis même un état d’être humain adulte inconscient de son état d’adulte.

 

Voyez-vous, ce n’est pas si simple, la vie sur Terre. Très peu de personnes ont accès à la révélation de l’usage véritable de l’incarnation. Et c’est ainsi que vous êtes plongés dans une illusion, vous êtes immergés dans cette illusion. Cette illusion donne l’impression d’être tout ce qu’il y a de plus réel. Vous êtes donc grandement tentés à ne pas vous élever au-delà de cette illusion. Le plan terrestre lui-même est une illusion, quelque part. Ce plan terrestre dans lequel tant de choses vous semblent défectueuses, incomplètes, injustes n’est en fait que le reflet de votre propre état. L’illusion est encore renforcée par la manière dont les médias, les politiciens, le système éducatif la représentent.

 

Mais vous êtes en mouvement vers un état de réalité plus grand, pas parfait encore, mais vous êtes en mouvement et si vous allez volontairement et le cœur ouvert vers cette évolution, que ce soit individuellement ou collectivement, la transition de l’ancien monde vers le nouveau monde peut se faire harmonieusement et sans heurts. Mais pour ceux qui résistent au changement, cette transition sera douloureuse car le principe même de la résistance celle que vous connaissez bien dans votre vie quotidienne, la résistance de la procrastination et du refus d’aller là où vous pourriez aller pour votre plus grand avantage, est de s’accrocher à l’illusion.

 

C’est comme si vous aviez la possibilité de vivre dans un état de grande béatitude, vivant la satisfaction de tous vos besoins, naturellement, simplement parce que vous êtes ouverts à cette satisfaction et où chaque pas que vous feriez serait un nouveau pas d’évolution vous initiant à un nouvel état d’ouverture, l’ouverture à l’abondance de l’Univers.

 

L’ancien monde et le nouveau monde. Quel est ce nouveau monde ? Et bien tout simplement le monde réel, le monde de l’abondance absolue, le monde des potentialités illimitées pour télécharger très rapidement tout ce qui est en attente, toute la perfection qui est en attente.

 

Mais au lieu de regarder vers le haut en vous demandant ce qui pourrait arriver de mieux encore aujourd’hui, vous regardez vers le bas et vous êtes posés sur un sol marécageux. Toute votre attention est posée sur ce sol instable. Vous avez peur de vous enfoncer et donc vous ne bougez pas autant que vous le pourriez. Sachez que l’état des médias, de la politique, de la gouvernance des différents pays et de l’état éducatif existent dans leur état actuel, non pas parce qu’il y a une grande injustice, mais tout simplement parce que vous-même, vous continuez à poser votre attention sur les risques potentiels. Mais attention, je dois préciser quelque chose à ce sujet, car paradoxalement, c’est à mesure que vous refusez de voir la potentialité immense du plan divin dont vous êtes tous issus et qui est à votre portée, que vous ignorez, que vous refusez de la laisser advenir dans votre existence, c’est dans cette même mesure que vous allez croire en des illusions. Il est important à ce sujet de reconnaître que certains d’entre vous sont allés plus loin dans ce chemin vers la connaissance ultime de leur identité définitive et que cette avancée leur donne accès à un savoir qui vous échappe. Il ne s’agit pas, quand ces personnes vous mettent en garde contre une illusion, d’une tentative de vous frustrer, mais tout simplement, ces personnes, car elles sont plusieurs, ressentent et voient.

 

Le discernement est un outil divin. Il ne peut vous venir gratuitement. C’est un outil extrêmement précieux qui se développe au fur et à mesure où vous reconnaissez vos motivations négatives, où vous acceptez d’être en présence de tout ce qui existe au fond de vous, même ce qui est le plus sombre. En prenant la responsabilité de ce qui est sombre, vous aurez de plus en plus accès à la lumière. Mais en aucun cas, un état de superficialité ne peut suffire. Je me réfère à un état qui est cultivé par certains, ou qui est justifié par certaines personnes qui font partie de ce mouvement mais qui en font partie de manière peu fructueuse, car trop superficielle et trop disparate.  Sachez qu’alors l’illusion est dangereuse pour ces personnes, l’illusion de se croire être en mouvement alors que c’est du bout des lèvres qu’elles sont en mouvement. Elles n’osent pas la pleine intensité du potentiel qui est là devant elles.

Pourtant si peu de choses sont nécessaires. Un si petit investissement comparé au bénéfice obtenu est nécessaire pour s’ouvrir de plus en plus au discernement véritable, le discernement qui provient de la capacité d’être en présence de la vérité. Sachez que cette vérité ne vous est nullement défavorable, en aucun cas, car même s’il y a une partie de votre substance divine qui est piégée dans une illusion, l’illusion du manque, l’illusion de la pauvreté, l’illusion de votre état d’inadéquation, l’illusion de votre petitesse, mieux vaut savoir que vous êtes là, piégés dans une erreur. La simple conscience de ce fait vous permettra de vous libérer de cette erreur, progressivement, mais toujours par la manière juste de cultiver vos pensées, vos émotions, la direction que vous prenez. Trop souvent, même encore au sein de ce groupe, la comparaison est en vigueur, alors que vous savez que vous ne pouvez pas vous comparer à un autre être humain, mais seulement à votre propre état préalable.

 

Parlons du vieux monde et du nouveau monde. Le vieux monde est construit sur cette illusion de pauvreté, de limitation pour l’être humain. Et tous les systèmes dans lesquels vous êtes piégés, que ce soit au niveau professionnel, éducatif, relationnel et même au niveau spirituel, tant que vous maniez le concept de la pauvreté, du manque et du déficit, vous ne pourrez faire l’expérience du contraire. Le véritable monde ne peut de lui-même dissoudre le voile de l’illusion. Cela ne serait pas en accord avec les lois universelles, car l’état d’erreur dans lequel vous vous trouvez pour le moment est dû à des choix délibérés que vous avez faits, des choix négatifs et chaque choix négatif doit être inversé pour rejoindre à nouveau le potentiel positif. Il n’y aura donc pas de miracle, malgré l’immense conspiration de l’Univers pour vous aider à avancer vers votre plus grand potentiel. Toutes les énergies sont disponibles. Des énergies d’éveil, des énergies d’évolution, des énergies de vérité sont là à votre disposition, mais il vous faut formuler le fait de vouloir être inspirés par elles. Vous ne pouvez pas être comme Saint-Thomas et vous dire : « je verrai, et je croirai ». Non. Il vous faut croire, il faut espérer, il vous faut formuler le meilleur avant de pouvoir y goûter et pour cela il vous faut une certaine humilité. Et l’orgueil que vous cultivez tous est très certainement au détriment de cette formulation que vous pourriez faire.

 

Imaginez un monde où la gouvernance mondiale, globale, où l’enseignement, où la communication seraient tous basés sur la vérité, cette simple vérité qui est que ce monde n’est pas terminé, que c’est à vous de le visualiser. Nous, vos amis de lumière, nous sommes là avec vous dans cette visualisation et vous avez à visualiser cet espoir d’un monde meilleur, en commençant par la confrontation de ce qui est sombre en vous. Imaginez si toute la société reflétait cette vérité, ce monde ferait des pas de géant, très rapidement, tout simplement parce que la pureté de cœur serait à nouveau la qualité divine qui guiderait vos pas.

 

De manière plus spécifique, qu’est-ce qu’il vous faut quitter comme ancien monde ? C’est par un travail profond sur votre passé que vous pouvez le faire. Oui, ce travail va dans deux directions : formuler le meilleur et retourner vers cet état de vide et de manque que vous avez connu quand vous étiez enfants, puis prendre la responsabilité de cet état de vide et de manque plutôt que de le justifier, comme vous le faites encore. Ce message s’adresse à tout le mouvement, donc bien au-delà de ce petit groupe.

 

C’est en confrontant votre petitesse que vous trouverez votre véritable grandeur, c’est en confrontant et en transformant votre orgueil que vous trouverez la simplicité, la simplicité de pouvoir accueillir les multiples cadeaux que l’Univers n’a de cesse de déposer devant vos pieds.

 

Symboliquement, vous continuez à formuler le fait d’être un enfant dans l’espoir de pouvoir obtenir d’une source à l’extérieur de vous, une source qui n’existe guère, quelques miettes. Vous vous bloquez dans un état d’imperfection, alors que vous pouvez être en mouvement vers l’excellence si vous acceptez l’absence de certaines satisfactions. Pour le moment vous formulez que vous y avez droit. Vous avez donc une attitude de revendication et d’exigence et ces deux états forment une barrière très épaisse.

 

Dans cet espace, vous êtes en parfaite sécurité et je vous invite tous à accélérer ce chemin de confrontation de soi, de manière à pouvoir goûter de plus en plus aux possibilités infinies que vous offre l’identification avec l’être divin que vous êtes réellement.

 

En ce qui concerne le plateau, il est bon et juste qu’il ait été déposé, tout simplement par votre prise de conscience que malgré vos intentions élevées, vous restiez coincés dans la conscience infantile et aucun enfant ne saurait porter favorablement ce plateau de l’évolution de l’être humain qui va au-delà même de l’état d’adulte, car il appartient au divin. L’écart est trop grand.

 

Je vous félicite, les accompagnants, d’avoir relevé le défi et d’avoir l’intention de ne laisser un droit de parole qu’à l’adulte en vous qui est aligné sur le divin que vous êtes. L’identification avec l’enfant et l’expression des frustrations datant de l’enfance ne sont plus dignes de qui vous êtes. Le chemin que vous avez fait vous a permis d’être face à face avec ces parties de vous. Il n’y a donc plus d’illusions à ce sujet. Il est donc bon et juste que vous soyez en mouvement en tant qu’adultes.

 

Je vais me retirer quelques instants, mais avant de répondre à vos questions individuelles ou de vous donner une guidance personnelle, je vais vous transmettre une visualisation et cela après avoir permis à mon instrument de se désaltérer.

 

…Je suis à nouveau parmi vous.

 

Visualisation déficit ou plénitude

 

Installez-vous confortablement en gardant votre colonne vertébrale bien droite et en ayant les pieds posés fermement sur le sol.

 

Visualisez que vous êtes reliés à cette terre par un fil de plomb, un fil de plomb qui vous traverse et qui, à partir de votre périnée, de votre chakra racine, plonge dans la sphère terrestre jusque dans ses profondeurs. Ce fil de plomb se fraye un chemin pour atteindre le centre de la terre en fusion.

 

Ressentez la chaleur, l’intensité du feu qui se trouve à cet endroit où la substance même de la terre est liquide, en ébullition constante. C’est de là que vous tirez votre dynamisme, votre courage, votre motivation, votre enthousiasme.

Visualisez que cette énergie remonte le long de ce fil de plomb. Vous en isolez une petite quantité que vous laissez remonter. Cette énergie entre dans votre chakra racine et monte par le chakra de la reproduction, de la sexualité et de votre créativité ; vous atteignez votre chakra du plexus solaire, le siège de votre lien avec ce plan terrestre et avec votre plan de vie.

 

Visualisez que vous avez une coupe à cet endroit-là, imaginez-la aussi belle que vous le voulez, qu’elle soit splendide et merveilleuse à vos yeux, une véritable œuvre d’art. Façonnez-la comme bon vous semble. Par le bas, cette coupe se remplit de cette quantité d’énergie terrestre que vous avez remontée du centre de la terre en fusion.

 

Mes chers amis, si vous ressentez que  le dynamisme, que la motivation, que l’enthousiasme vous font parfois défaut, sachez que c’est parce que vous obstruez ce mouvement, car effectivement, cette énergie de feu est une énergie de purification et elle cherche constamment à purifier ce qui en vous n’a plus lieu d’être.

 

Si vous avez l’impression ou la croyance selon laquelle ces choses négatives en vous seraient encore à votre avantage ce qui est une illusion, c’est par votre protection de ces parties négatives que vous allez manquer de courage, manquer d’enthousiasme. Sinon l’enthousiasme est votre état naturel et il n’y a aucun effort à fournir pour cela.

Posez- vous donc la question de quelle partie de vous il pourrait s’agir, quelle partie de vous pensez-vous devoir garder pour être en sécurité ?

 

Voilà votre plus grande illusion ; l’impression de devoir vous défendre implique forcément la croyance que ce monde est hostile à votre égard et c’est ici que je voudrais revenir sur l’illusion dont j’ai parlé tout à l’heure, l’état d’illusion aussi en rapport avec le discernement que vous avez suffisamment ou en insuffisance.

 

Sachez que le fait de voir l’état vibratoire de quelqu’un, de savoir où en est cette personne n’est nullement de la négativité, mais simplement une constatation de la vérité. C’est ainsi que vous ne mettriez pas une boîte d’allumettes dans les mains d’un tout petit enfant. Et c’est donc pareil, n’ayez pas de confusion à ce sujet, car beaucoup d’entre vous croient que le simple fait de voir quelque chose de négatif chez quelqu’un est déjà de la négativité, mais à ce moment-là vous devenez naïfs en voulant éviter d’être négatifs. Tout simplement parce que vous voudriez qu’une personne se trouve à un certain niveau de développement ne veut pas dire que cette personne s’y trouve réellement et si vous voulez croire dur comme fer que cette personne sera bienveillante ou se montrera digne de votre confiance, et bien vous vous trompez, vous ne voyez pas que c’est votre propre courant de force qui voudrait que ces personnes soient capables de vous honorer et de faire ce qui est juste dans vos échanges. Sachez, mes chers amis, que cet état d’aveuglement par rapport à l’autre provient de votre aveuglement par rapport à vous-mêmes et vous êtes donc constamment en danger parce que vous faites confiance à des personnes, à des situations, à des évènements qui ne sont pas dignes de confiance. Cette trop grande confiance vous fait alors basculer dans son contraire, c’est-à-dire une trop grande méfiance. Comprenez bien ce phénomène et je vous invite à  travailler sur ce sujet dans vos rencontres de groupe et dans votre travail personnel.

 

Pensez-vous être digne de confiance ou pensez-vous ne pas être digne de confiance ? Bien sûr, si vous formulez qu’être digne de confiance c’est être parfait, à partir de ce moment-là, vous ne le serez jamais et vous avez donc aussi cette attitude de méfiance par rapport à vous-même en alternance avec des états de trop grande confiance. Car votre manière de vous percevoir est toujours similaire à la manière de percevoir l’autre. Il n’est pas possible d’avoir deux poids et deux mesures à cet effet.

 

Nous allons maintenant revenir à notre fil de plomb qui cette fois continue son ascension à partir du plexus solaire jusque dans votre chakra du cœur, c’est à dire votre capacité d’aimer, votre chakra de la gorge, votre chakra de l’expression, votre troisième œil, le chakra donc qui peut vous montrer la vérité telle qu’elle est plutôt que l’illusion à laquelle vous vous accrochez ; puis votre chakra couronne, cette magnifique fontaine qui jaillit au fur et à mesure que vous établissez une relation personnelle avec vos amis de lumière, avec l’égrégore dont je suis le porte-parole. Vous verrez que l’énergie sera de plus en plus pétillante, de plus en plus fraîche aussi, de plus en plus rassurante.

Donc, à partir de ce fil de plomb qui sort de votre chakra couronne et qui vient traverser toutes les couches des cieux pour finir par se loger dans les mystères de l’univers, visualisez les cieux étoilés, la magie, le mystère, là, ouvert devant vous. Si vous voulez bien vous y ouvrir, la sensation y est fraîche, légère, les couleurs plutôt bleu, gris alors que pour la terre nous avions évidemment les couleurs du feu. Ici bleu, gris, calme, sérénité, paix intérieure. Le savoir que tout est juste est là, à votre disposition. À nouveau, je vous invite à laisser descendre le long de votre fil de plomb une quantité de cette énergie de conscience universelle pour votre sagesse, pour le discernement, pour votre intuition également. Tous sont naturels, ce sont des qualités naturelles vous permettant de vivre une vie pleine de sens, reliés au divin dont vous êtes issus en sachant que vous êtes en train d’effectuer une tâche pour le grand Etre que vous êtes.

Cette énergie vient donc se mélanger dans votre coupe au niveau de votre plexus solaire avec l’énergie que vous aviez précédemment  recueillie, l’énergie de purification de la terre.

 

Maintenant, je vous invite à créer votre axe horizontal, vous filtrez à partir de l’air qui vous entoure les énergies de pureté, de blancheur, de fraîcheur aussi et vous vous alignez sur cette énergie présente en cet endroit en abondance.

Vous vous nourrissez avec chaque inspir de cette énergie blanche et pure ; je vous invite à prendre contact avec le point de lumière qui est là au centre de votre poitrine, qui a le même ton de blanc, la même fraîcheur, la même pureté, un petit point de lumière, mais qui est alimenté par votre intention de filtrer cette énergie de la bienveillance absolue de l’univers, de mettre cette énergie en contact avec votre point de lumière qui se met alors à grandir, à grandir, à s’épanouir.

 

Vous êtes là devant le signe de la croix qui a tant de connotations douloureuses dans votre plan terrestre, la connotation douloureuse date de l’époque où l’être humain avait besoin d’un contraste très grand entre les mondes infernaux qui existent, bien entendu, et les mondes divins. Depuis lors, l’humanité a fait de grands, de grands pas, collectivement même si individuellement certaines personnes, chacune à sa manière s’accroche encore à des éléments sombres.

 

Ce n’est plus jamais le cas totalement, car vous avez choisi d’évoluer, vous avez choisi de venir sur ce plan terrestre et de vous trouver dans cette position de croix entre le bas de la terre et le haut du ciel et puis horizontalement avec tous les autres êtres créés. Votre axe vertical relié à la terre, relié au firmament, votre axe horizontal relié à tous les autres humains qui sont vos frères et vos sœurs et dont vous n’avez rien à craindre ; pourtant vous avez l’impression d’avoir à craindre d’eux mais cette crainte n’est qu’un miroir, mes chers amis, car si vous subissez un inconvénient de la part d’une personne qui ne serait pas positive dans votre existence, et c’est bien tout simplement parce qu’il y a en vous une partie qui vibre exactement selon ce même ton, donc aussi sombre que l’inconvénient qui vient vers vous de la part de la personne dont vous craignez un retour négatif.

 

Si vous comprenez véritablement cela, plus jamais vous n’aurez peur de votre prochain et plus vous vous donnerez l’autorisation de voir clair en tous et bien sûr dans la mesure exacte où vous voulez bien voir clair en vous ; à partir de cette lumière que vous avez isolée, cette pureté blanche, je vous invite maintenant à isoler un rayon de votre étoile de lumière, car c’est ce que ce point est devenu et à l’envoyer vers votre voisin de droite.

 

Puis-je demander à tous de visualiser que ce cercle inclut également nos invités du jour, incluez dans ce cercle le petit S. ainsi que sa grand-mère et sa sœur, car ils font partie de ce cercle des célébrations, une autre personne en souffrance également dont mon instrument ne connait pas le nom. Et si vous le souhaitez, incluez dans cette ronde d’autres personnes dont vous savez qu’elles sont en souffrance.

 

Laissons cette énergie faire quelques tours du cercle, car chaque fil qui est tissé ainsi vient se poser sur le fil précédent, etc. jusqu’au moment où il y a une large bande qui vous unit au niveau de votre poitrine.

 

Bien, maintenant que ce travail est accompli, je vais vous inviter à laisser descendre devant vos yeux un écran, un écran de cinéma et sur cet écran de cinéma, je vous laisse maintenant visualiser toutes les parties de vous qui sont encore en résonance avec le déficit, avec le manque, avec l’absence, avec la pauvreté. Ce sont vos peurs, vos inquiétudes, votre manque de foi en l’abondance de l’univers, votre refus délibéré de reconnaître toutes les richesses dont vous êtes constamment inondés. Vous choisissez délibérément de détourner le regard de cette richesse pour maintenir votre conscience infantile comme guide dans votre vie.

 

Après tout, vous pensez que pour pouvoir être rempli, il vous faut être vide et c’est pour cela que régulièrement vous formulez cela. Restons quelques instants en silence pour que vous puissiez toucher la liste de vos peurs, de vos craintes, de votre insatisfaction également, car ce sont vos peurs et vos craintes, bien sûr, qui sont à l’origine de votre insatisfaction, voici l’illusion dont vous souffrez. Touchez individuellement chaque attitude en vous, chaque formulation intérieure qui atteste de votre absence de plénitude, de votre vide donc.

S’il vous est difficile de trouver les différents domaines de votre vie dans lesquels vous vivez un manque, prenez simplement la semaine qui vient de s’écouler et voyez-y les interactions avec d’autres qui attestent de ce vide et de ce manque. …

 

Mes chers amis, constatez donc que votre état vibratoire a chuté, vous vous sentez moins bien que tout à l’heure et une énergie sombre est venue comme un nuage devant le soleil. Pourtant, le soleil continue à exister malgré la présence des nuages et  je vous invite maintenant à laisser se projeter sur l’écran de votre mental, l’écran de cinéma qui est devant vos yeux, toutes vos qualités, tout ce qui reflète votre plénitude, votre mouvement, votre présence à vos valeurs, ce en quoi vous croyez, votre direction de vie malgré le fait que vous êtes déçus de ne pas avoir encore atteint tel ou tel objectif. Je vous demande de laisser éclater joyeusement vos objectifs, la manière dont vous aimeriez que le monde s’améliore. Vous êtes tout à fait légitimes à faire cette visualisation et vous n’avez pas idée de la puissance qui est contenue dans cet exercice.

 

Comment comptez-vous améliorer ce plan terrestre, non pas pour vous faire valoir, car vous n’avez nullement besoin de vous faire valoir, mais simplement parce que vous souhaitez le meilleur à ce plan terrestre, de quoi a-t-il besoin ? Que voyez-vous qui soit nécessaire pour cette évolution ?

 

… Et voilà que le nuage sombre s’est dissipé, que vous vous sentez à nouveau bien. Vous avez fait l’expérience de la différence vibratoire entre ces deux états. Je vous invite maintenant à prendre une décision ou une résolution si vous voulez. Vous n’y arriverez pas toujours, car vous êtes toujours des êtres humains et vous êtes  donc imparfaits. Cela est donc votre état naturel, mais tant de potentiel d’évolution est là, à chaque instant, vous avez la possibilité de transformer ce qui doit l’être.

 

Vous pouvez formuler votre intention d’aller dans l’une de ces deux directions et votre décision sera actée et vous recevrez une grande quantité d’énergie spirituelle pour aller dans le sens de ce que vous déciderez en rapport avec ce que vous venez de formuler. Je reste en silence quelques instants. …

 

Voilà un choix, un choix et un potentiel que vous avez mis en place. Tout ce qui provient de l’état de déficit a été reflété dans votre enfance. Ce n’est pas à cause de votre enfance que vous avez formulé un état de déficit. Il est très important que vous le compreniez.

 

Voilà, tout doucement, chacun à son propre rythme, revenez dans cet espace-temps du plan terrestre. Prenez quelques notes, si vous le souhaitez. Je me retire quelques moments pour une courte pause et je répondrai à vos questions par la suite….

 

Je suis à nouveau parmi vous et je vous écoute.

 

QUESTION : Quelle alternative me reste-t-il pour récupérer mon âme et mon corps, retrouver mon cœur, mon humanité, et repasser du côté de la vie et de l'amour, quel est le premier pas de manière concrète.

 

REPONSE : Sois la bienvenue dans ce cercle des célébrations. La vérité ma très chère est que tu n'as été dépossédée d'aucune de ces choses que tu nommes ; cette crise que tu traverses peut se révéler comme une opportunité extrêmement grande . Toute crise a comme nécessité de réveiller un état de léthargie chez l'être humain. Une crise, de quelque nature qu'elle soit, est là pour réveiller des parties de soi qui n'ont pas été honorées et qui ont besoin de s'exprimer et dans ce sens, il est important que tu visualises, que tu deviennes consciente de la manière dont tu formules régulièrement un état d’inadéquation. Tu entretenais, déjà dans une certaine violence, des pensées et des émotions très négatives pour toi. Sache qu'il y a à l'intérieur de toi un enfant qui est en souffrance, et ceci depuis de longues années. Il est important que tu deviennes consciente de cette souffrance et que tu te sentes responsable pour le bien-être de cette petite fille. Il est important qu'elle soit à nouveau accueillie dans ton cœur plutôt que d'être vue comme un obstacle à ton évolution. La situation extrême que tu vis est le reflet de la détresse de cette enfant intérieure.

 

Une tâche spécifique est à ta portée si tu acceptes d'observer avec un état de neutralité bienveillante toutes les émotions qui te passent par la tête ; il sera important pour cela de ressentir tes émotions telles qu'elles sont, donc sans les étouffer pour pouvoir les rendre plus supportables. Sache que -- et cela est valable pour plusieurs personnes ici présentes -- des états très sombres n'indiquent en rien le manque de valeur de la personne, que du contraire ! Il est possible de vivre une vie avec peu de changement, peu de drames et peu de grandes joies. A ce moment-là, vous pouvez comparer la ligne de vie à quelques centimètres d’envergure seulement, mais il existe aussi des êtres qui ont le courage d'aller plus loin et plus bas, et c'est justement parce qu'ils vont plus bas qu'ils ont aussi accès à plus haut. Tout est une question de comment vous visualisez l'être humain ? Pensez-vous qu'il soit préférable d'avoir une vie comme un long fleuve tranquille qui ne connaît que peu de remous ? Effectivement la conscience infantile qui est encore en vigueur sur ce plan terrestre formule ce désir, l'absence de frustration et un certain confort, mais sache que cette absence de frustration ne saurait en aucun cas te satisfaire. C'est comme si, par ces terribles évènements, il y a une brèche qui a été frappée dans ta substance d'âme, certes, mais en aucun cas, tu n'as perdu ton âme. Cette brèche peut être remplie par des énergies d'élévation, d'évolution et d'intensité, car telle est ta nature, une nature intense et gourmande de la vie qui veut englober tout ce qui est toi.

 

Pendant trop longtemps tu as formulé, inconsciemment peut-être, consciemment à d'autres moments, le souhait d'être quelqu'un de très lumineux, mais cela n'est pas la nature de l'être humain. C'est en étant capable d'embrasser tout ce qui est vrai à ton sujet, les pensées les plus élevées comme les pensées les plus sombres que tu pourras retrouver à nouveau la globalité de qui tu es. Il est important pour cela d'utiliser le journal des émotions en notant quotidiennement ou presque le courant de ta vie émotionnelle. Trace deux colonnes sur une feuille, à gauche tu notes la situation vécue, à droite l’émotion ressentie. Si tu arrives à être franche avec toi même, tu verras que par le fait d'embrasser ce qui est sombre en toi et qui a eu besoin d'être révélé par ces évènements terribles, tu vas retrouver ta plus belle lumière. Car il est important pour tout être humain d'embrasser sa partie sombre, car c'est dans cet élément sombre que se trouve cachée votre lumière. Si vous êtes effrayés par la vie, par ce qu'elle a de négatif, sachez que dans le fait de vouloir le projeter à l'extérieur de soi, dans certaines conditions, il peut être juste d'être confronté avec cette partie sombre.

 

La rencontre que tu as faite à ton grand détriment est une indication de la force de ton âme, plutôt que de ta faiblesse. Le divin tente de se manifester en toi à travers ces événements choquants. Tu découvriras en observant le courant de tes émotions toute l'intensité qui t'habite. Il est important d'aller dans cette direction pour retrouver le fil rouge de ton incarnation. Sache que le choix qui se trouve devant toi est de déterminer si oui ou non, tu te sens victime. Tu l'as été, bien sûr, mais cela n'est possible que parce que d'autres événements dans d'autres circonstances, dans d'autres incarnations ont amené cette intensité dans ta vie. L'identification avec l'état de victime n'est pas correcte, tu es un être d'une grande puissance et tu as la charge d'un enfant en toi extrêmement fragile et vulnérable. Ce n'est pas toi l'enfant fragile et vulnérable ; n'aie pas peur de l'intensité de ce que tu peux formuler intérieurement de négatif. Si tu arrives -- et cela est véritablement selon ton choix -- à t'ouvrir à cet état plus grand, cette partie de toi qui n'a jamais été touchée, qui n'a jamais été insultée, qui n'a jamais été agressée, car cette partie existe en toi comme dans tous les êtres humains, ce noyau de pureté, de perfection, ce noyau d'être divin n'a pas été touché et c'est à partir de cette partie de toi que tu peux embrasser à nouveau ton corps, ton âme, ton esprit ; tu n'es pas déterminée par ce qui t'est arrivé, que du contraire, ce qui t'est arrivé est une invitation à t'ouvrir à un état d'intensité qui n'est pas le contraire du bien, qui est juste la réalité, le bien et le mal en chaque être humain qui vont attirer ces deux parties, le bien et le mal vont attirer dans la réalité ce qui est nécessaire pour leur purification dans le cas du mal bien entendu. Dans ton cas, le mal n'est pas un état, mais plutôt une croyance, la croyance dans ton état de faiblesse, la croyance dans ton état de victime, la croyance dans ton état d'impuissance.

 

En travaillant ainsi avec l'enfant intérieur, en observant le cours de tes émotions, tu retrouveras ton bâton de pèlerin et tu iras faire des pas de géant. Tu es la bienvenue dans ce cercle des célébrations, voilà pour toi.

 

Je vous écoute.

 

QUESTION :  J’ai à nouveau trouvé une réponse à ma question dans ce qui a été dit précédemment et à la fois j'ai toujours ce désir d'avoir une réponse sur mesure avec des mots de ce que j'ai besoin d’entendre. Ma question est de l’ordre de mon nouveau rôle de maman, qui effectivement prend conscience de l’enfant qui est toujours en moi et puis les frustrations, ça me parle énormément, d’une maman qui se retrouve face aux frustrations de son enfant aujourd’hui et qui se retrouve en fait face à ses propres frustrations. Toute cette idée de manque, d'inconfort, car en tout cas moi personnellement je suis très inconfortable par rapport à ce manque. Ce besoin encore de fumer aujourd’hui malgré ma grossesse, malgré mon bébé qui me prend tout le temps nécessaire et j'aimerais pouvoir être vraiment présente à toutes ces parts de moi-même parce que j'ai justement l'impression que de projeter mes manques sur mon enfant et c’est extrêmement difficile de s’y retrouver. Je voudrais y voir vraiment clair, voilà ma question.

 

REPONSE : Tout d'abord, j'aimerais poser sur vous trois la plus haute des bénédictions. Ce que vous avez accepté comme tâche, en accueillant cet être, est en même temps la plus belle chose que vous auriez pu faire, mais aussi la plus difficile. Car effectivement, chez vous deux, votre désir intense d'aller vers la lumière vous rend un peu intolérants à votre propre sujet, vous êtes trop dur avec vous-mêmes, l'un comme l'autre. Sachez que l'être que vous avez attiré est un être d'une grande pureté, mais qui a lui-même aussi un programme de transformation à faire comme tous les êtres humains. Ne formule donc jamais que tu puisses être négative pour lui, car les manques et les frustrations font partie de son vécu, font partie de son état d'existence de maintenant. A côté de de sa grande sagesse, sa lumière resplendissante, il y a aussi l'identification avec le manque et le désir d'un confort pour éviter tout inconfort. Le fait que tu puisses te sentir coupable de ces états d'inconfort que peut vivre ton bébé, est bien entendu en lien avec une partie de toi qui a encore besoin d'un peu de soin, un peu de guérison. Le lien qui vous unit à ce cercle est fort parce que de grandes choses sont posées sur vos épaules.

 

La première étape est l'acceptation de là où vous en êtes et de pouvoir entourer, avec tout l'amour dont vous êtes capables, votre état d'imperfection. A nouveau, comme pour ton amie, il est important de cesser de formuler de vouloir aller vers la perfection. L'écrit de mon instrument à ce sujet pourrait être particulièrement approprié. Je vous invite réellement, tous les deux, les deux parents à aller vers l'observation de ces émotions. Vous verrez que vous trouverez une paix et une tranquillité car la plus grande évolution qu'un être humain puisse effectuer est celle de devenir conscient de son soi réel, de qui il est réellement.

 

Vous formulez véritablement vouloir être des anges, et par contraste, vous vous sentez régulièrement en échec, car la perfection que vous visualisez n'est pas de ce monde. Entourez-vous donc chacun de beaucoup de tendresse et de l'acceptation des éléments en vous qui ont encore besoin d'un peu de soin. Les manifestations négatives auxquelles tu fais référence sont en lien avec de réels manques qui ont été vécus dans l'enfance. Je t'invite à retourner vers ces manques, toi, l'adulte, tu peux retourner vers les manques de ton enfance. Il est important que tu connaisses exactement la teneur de ce qui t'a fait défaut. Et pour cela il te faut intensifier ton rythme de travail sur toi. A partir de ce moment-là, tu pourras renoncer aux revendications et aux exigences, aux demandes de compensation dont la cigarette fait partie, mais pas avant. Avant de pouvoir renoncer à cette étape de conscience infantile, il faut découvrir exactement de quoi elle est faite. Si tu vas dans cette direction, tu trouveras la paix. Il est important de cesser de formuler le désir d'un état d'équanimité permanent, cela ne saurait exister. Accueille donc les débordements émotionnels, mais tout en sachant ce qu'ils sont réellement, tes états de manifestation de la souffrance de l'enfant en toi. Tu peux devenir, tout en étant la bonne maman pour cet être exceptionnel qui est venu se manifester dans votre vie, vous pouvez tous les deux devenir les bons parents de vos enfants intérieurs.

 

Le mot d'ordre ici est acceptation, acceptation de l'imperfection. Cela est aussi valable pour toi, car les reproches que l'on peut se faire par rapport au passé n'ont aucun sens. A nouveau, ce qui a été sombre est souvent signe d'une manifestation de vie intense. L'énergie jaillit de manière puissante et se dirige effectivement parfois dans la mauvaise direction au moment de l'enfance, au moment de l'adolescence, au moment de l'état de jeune adulte. Mais en aucun cas, il ne faut regretter d'avoir vécu ce qu'on a vécu, cela fait partie de qui vous êtes et dans le fait de retourner vers votre souffrance de l'enfance, vous ne faites de mal à personne, à aucune figure parentale notamment, il ne s'agit pas de cela. C'est votre propre passé qui a fait que vous aviez besoin de ces impacts négatifs et il y a eu une perfection dans le contrat qui a été conclu entre vous et vos figures parentales ce qui vous a permis de télécharger vos erreurs, les erreurs intérieures, les erreurs de perception, les concepts erronés, vos images. Tant d'évolution se trouve là devant vous, vous avez un rôle à jouer dans l'élévation de la conscience de l'être humain, à la révélation de son être divin, de son état d'origine divine. Servez-vous donc de cette projection, qui n'est pas inutile, pour retrouver l'enfant que vous avez été jadis et n'ayez aucune crainte de nuire à quiconque ou de manquer de gratitude pour ce que les adultes dans votre passé vous ont donné de positif ; ce n'est pas soit l'un, soit l'autre, c'est bel et bien et l'un et l'autre. Voilà pour vous.

 

Je vous écoute.

 

QUESTION : J'aurais souhaité connaître le rapport aux obstacles que je rencontre par rapport à mon chemin et à mon investissement.

 

REPONSE : Ma chère A., sois la bienvenue, c'est avec tant d'enthousiasme que tu as entamé ce chemin de transformation de ce qui est sombre pour t'ouvrir à ton immense lumière, mais il y a bien entendu un enfant en toi qui ne le voit pas d'un bon œil. Cet enfant a espéré pouvoir obtenir des avantages quand tu as entamé ton chemin de transformation. En tant que personne adulte, tu as remis en question des attitudes négatives du passé en rapport avec les blessures que tu as vécues ; tu as renoncé à ces défenses, tu as transformé ce qui était sombre, et tu es devenue une belle personne, lumineuse, optimiste, ouverte à ce qui est positif, et maintenant voilà que l'enfant qui s'était glissée entre tes jambes et qui espérait obtenir quelques avantages à ton éveil est déçue, et c'est donc maintenant un état de froideur, de déception en tout cas, qui est là pour toi, un état gris et métallique. Je t'invite à observer cet état d'absence de motivation et à comprendre que c'est l'enfant qui est à l'œuvre ; c'est lui qui est déçu, et tout simplement, il restera déçu, car c'est à toi de devenir le bon parent de cet enfant.

 

En aucun cas, tes progrès ne pourront servir à la conscience infantile, car c'est bel et bien cet enfant qui a cru que parce qu'il n’a pas reçu ce qu'il pensait mériter – n’ayant aucune connaissance, bien sûr, des lois universelles – a donc voulu forcer le monde à lui donner quelque chose qu'il n'avait pas reçu. Cela est compréhensible de la part d'un petit enfant, mais en aucun cas tu ne peux t'identifier avec cet enfant que tu as été.

 

Sois toi-même, grande, belle, lumineuse, décidée à aller vers, si tu attends un changement émotionnel, si tu attends que tes émotions puissent à nouveau retrouver l'enthousiasme que tu avais au début de ton chemin, sache que cela n'arrivera pas, tout simplement parce que ce n'est pas l'enfant qui doit changer d'avis, c'est à toi maintenant d'entourer cet enfant, de te servir de cette période de froideur, pour devenir consciente de cet enfant, pour en comprendre les moindres manifestations. Je t'invite donc à faire la distinction entre toi en tant qu’adulte, l'enfant blessé en toi et l'enfant obstiné en toi. C'est l'enfant obstiné qui est déçu et qui ne veut plus avancer. Tu n'es pas cet enfant, tu pourras mettre une limite à cet enfant le moment venu, mais seulement à condition d'être à l'écoute de la souffrance de l'enfant blessé et cela demande effectivement un investissement en temps.

 

Il n'y aura pas une troisième option : en écoutant la déception de l’enfant obstiné, tu risques de perdre tous les avantages qui ont été obtenus par toi en tant que personne adulte, et je t'invite d'ailleurs à dresser la liste de toutes les transformations qui ont eu lieu et qui ont leurs retombées dans tous les domaines de ta vie, que ce soit dans le domaine relationnel, professionnel, et tout simplement physique aussi, le fait que les drames n'ont tout simplement besoin de se manifester à toi. Tu as récemment eu une notification, la notification du risque de retourner vers l'ancienne étape, mais il n'y aura pas d'aide pour cela, c'est à toi de d’abord vouloir choisir une direction. Ce n'est que dans un deuxième temps que tu pourras réellement choisir une direction. Sur ton souhait de vouloir choisir une direction une bénédiction est posée et tu peux invoquer tous les êtres de lumière, tes amis, tes gardiens, et bien entendu moi-même et cette plate-forme pour transformer cet état, pour te donner le courage d'aller vers ce nouvel état, mais tu ne recevras pas la possibilité d'être épargnée ; cela n'est pas possible, c'est un réel choix qui se trouve devant toi, tu peux choisir le recul ou tu peux choisir l'éveil dans la progression, il n'y a pas de troisième option, voilà pour toi.

 

Je me retire quelques instants.

 

…Je suis à nouveau parmi vous, je vous écoute.

 

QUESTION : Je vous remercie. Il y a 7 ans, j’entrais en relation avec celle qui est devenue la maman de V. C'était une relation un peu comme sauter à pieds joints dans un piège toxique et violent qui malheureusement a duré trois ans, cela aurait pu s’arrêter complètement là, j’aurais pu ne plus avoir de comptes à rendre à cette personne dans la relation, mais heureusement V. est arrivée dans cette relation. Mais du coup cela a fait 4 ans, presque six ans où en tant que père je tremble, minute après minute, seconde après seconde pour ce que cette femme peut faire vivre à mon enfant de violence psychologique et physique. Je me demande, je voudrais savoir quel pacte, quel contrat j'ai passé avant avec cette femme ou avec ma fille, quel est mon rôle aujourd’hui, maintenant dans cette histoire ? Qu'est-ce que je dois faire ? Cela me semble parfois tellement absurde que je me dis que cela n'est pas possible. Quand est-ce que cela va s'arrêter ? Qu'est-ce que je peux faire pour ma fille ? Est ce qu'elle a besoin d'aide d'ailleurs ? Je ne sais pas du tout, et puis qu'est-ce que je peux faire moi, puisque je suis contraint de garder le contact avec cette personne, pour me préserver, pour me protéger, pour arrêter de me faire filer mon énergie en permanence ?

 

REPONSE : Mon cher ami, sois le bienvenu. En cet instant, un baume est versé, un baume de guérison, de tranquillité et d'accueil est versé sur toi, sur ta petite fille et sur sa maman. J'ai dit tout à l'heure en m'adressant à ta compagne que vous aviez un rôle à jouer dans l'avènement de l'être humain divin, la conscience divine pour l'être humain. C'est à ce niveau-là que se situe la souffrance qui est une réelle souffrance ; tu es vu et accueilli dans ton attention bienveillante à ta petite fille ; ton intention est bonne et positive, mais sache qu'il y a une autre lecture à cette situation et je t'invite progressivement à t'ouvrir à cette autre lecture que je vais te transmettre.

 

Sache qu’aucune erreur n'est possible dans ces cas-là et j'espère que tu pourras accepter de déposer de tes épaules ce lourd fardeau que tu portes avec toi, ce fardeau qui est de vouloir protéger ton enfant d'une influence négative. Sache que ce n'est pas ton contrat, ton pacte avec l'âme de la maman qui est à l'origine de la souffrance de ton enfant. Tout est toujours parfaitement ajusté selon la nécessité et j'espère que tu pourras entendre ce message qui peut t'inspirer une certaine paix de l'esprit, tout est à sa juste place.

 

Le programme de vie de ta petite contient effectivement ce contraste, ce contraste entre une personne plutôt instable émotionnellement et puis un autre foyer, celui que tu as construit maintenant qui a plus de conscience ; sache que le lien qui vous a uni n'était pas une erreur non plus et j'espère que tu pourras accepter d'en honorer les bons aspects, car bons aspects il y a. Je t'invite réellement à poursuivre ou à mettre en application le conseil que je vous ai donné tout à l'heure en rapport avec l'observation des émotions. Le monde n'est pas coupé en gentils et méchants, chaque être humain a des qualités et des défauts. C'est une profonde souffrance qu'a vécue la figure maternelle de ta fille qui lui a fait avoir recours à des manipulations.

 

Ta fille saura voir clair, elle n'est pas en danger. Vous tous, êtres humains, vous êtes reliés à vos deux figures parentales, il ne saurait en être autrement. Ce qui se trouve devant toi maintenant c'est le fait de faire une liste des qualités de cette personne et aussi une liste de tes propres défauts. Une illusion est à l'œuvre ici, certes, sa manifestation semble grossière mais elle est exacerbée pour le moment seulement à tes propres yeux. Cette femme aime réellement sa petite fille comme tu l'aimes ; chacun à sa façon, vous aimez cette enfant et la petite peut progressivement, vu la grande force qui l'habite, trouver une paix à l'intérieur d'elle-même, car tel est le programme de son incarnation, celui de s'enraciner dans sa propre valeur plutôt que d'être ballotée par les influences parentales. Il se peut qu'elle relève ce défi, en tout cas tout est possible et tout est permis. Il est permis de croire en cette éventualité, car la force y est, mais elle aura également son libre arbitre et pourrait imiter certaines manipulations, certaines défenses qu'elle aura prises de sa maman, mais soyons clairs, ce n'est pas parce qu'elle a été sous l'influence de cette personne qu'elle a ces tentations de l'ombre dans son caractère, non, non. C'est parce qu'elle a ces tentations de caractère sombre dans sa propre psyché qu'elle a attiré à elle ce papa et cette maman. Il n'y a jamais d'erreur à ce sujet.

 

C'est pour cela que je t'invite à faire la paix à l'intérieur de toi avec ta propre ombre, tu verras que la manière dont tu perçois cette personne qui a partagé ta vie pour un bref moment, n’est pas juste. Elle n'est pas si sombre que ça. Ce qui est dangereux ici, c'est la polarisation entre gentils d'un côté et méchants de l'autre, cela n'existe pas. Tu as des qualités, tu as des défauts, elle a des qualités et elle a des défauts, voilà pour l'éducation de la petite. Par contre, il est important que tu poses un regard neuf sur les parties de toi qui t'ont amené dans cette relation, les parties de toi qui à cette époque avaient déjà vu qu'il y avait un danger là, qu'il y avait une menace quelque part. C'est un enfant en toi qui a voulu obtenir quelque chose et qui t'a fait agir sans conscience. Cet enfant intérieur a besoin d'un peu de soin, car c'est lui qui t'a montré une version de cette personne qui n'était pas la vraie ; il manque du discernement à ce sujet, il est important que tu retrouves l'enfant en toi qui a été attiré par cette maman potentielle, cela va te rapprocher de ta propre histoire, de tes propres manques qui ont été vécus pendant ton enfance.

 

Tu n'as pas été victime de cette relation même si l'enfant en toi te le fait croire. Retrouve donc ta verticalité, ta stature véritable, mon cher ami et vois que tout peut avoir un sens, il suffit de vouloir le découvrir. Aucun danger n’est posé sur ta fille ou sur toi, et tu serais étonné de la suite des événements si tu acceptes d'intensifier un peu ta vie émotionnelle ou plutôt l'attention portée à ta vie émotionnelle. Beaucoup de progrès peut provenir de cela, du progrès dans le sens de ta mission, de ce que tu es censé apporter à ce plan terrestre. La dualité est donc un sujet que je t'invite à découvrir. Soit l'un soit l'autre n'est pas valable, c'est et l'un et l'autre, et pour le moment, l'enfant en toi qui a peur et ne voit dans la crainte que les aspects négatifs de cette personne, mais tu n'es pas un enfant, tu es un homme debout et je t'invite à te redresser davantage encore, en étant prêt à confronter également ce qui est sombre en toi, voilà pour toi.

 

Je vous écoute

 

QUESTION : Je voudrais surtout confier mes soucis par rapport à mon fils aîné qui est né dans des conditions très difficiles et j'ai l'impression qu'il va de plus en plus mal, qu'il a tendance à être paranoïaque et il se coupe beaucoup du monde extérieur et il a une énorme colère contre moi, et je ne sais pas quoi faire pour l'aider, je ne sais pas comment faire.

 

REPONSE : Ma très chère M., bienvenue dans ce cercle. Tu te trouves maintenant à un autre point que quand tu as entamé ce chemin. C'est comme si tu te trouvais devant un équilibre, devant un état équilibré où les deux plateaux d'une balance sont à la même hauteur. A partir de là, tu peux voir le plein comme tu peux voir le vide. Fais confiance, ma très chère, que les conditions d'incarnation de ton fils ont été exactement celles dont il a eu besoin. C'est ton cœur de mère qui s'inquiète, bien entendu, et il y a aussi un petit enfant en toi qui pense que cela pourrait être ta faute. Il est important d'absoudre cette souffrance, ce jugement, d'absoudre cet enfant dans la peur de sa responsabilité.

 

La responsabilité de soi est le prochain thème de conférence et je t'invite à y assister pour avoir plus d'informations encore à ce sujet. Maintenant, je vais juste me concentrer sur tout le bon qui en provient effectivement. Peux-tu voir dans le courant de ton existence, en faisant une chronologie et je t'invite à la faire par écrit, toutes les situations dans lesquelles tu as voulu faire valoir que tu étais victime. Mais justement à cause de cette croyance erronée que tu as déjà abandonnée depuis lors il y a eu également un sentiment de culpabilité. Et c’est à partir de ce sentiment de culpabilité, ton fils, comme d'autres personnes dans ton entourage, ont pu développer un état de jugement à ton égard.

 

L'état de déficit que vous affichez souvent va forcément créer chez vous un sentiment de culpabilité ; cela est instantané, ce n'est pas une réflexion qui donne un résultat, non, c'est un véritable état de culpabilité de vouloir maintenir exagérément longtemps cet état d'impuissance d’être une victime. Depuis ton entrée sur ce chemin, tu as pu découvrir à quel point le fait d'avoir affirmé d’être victime a pu créer chez toi un sentiment d'impuissance, de pauvreté, de manque, car effectivement ce sont les outils de l'enfant qui veut montrer qu'il n'a pas assez reçu. Tu as mis en échec pendant de longues années tout le beau potentiel qui était là tout simplement parce que tu croyais être déterminée par les conditions dans lesquelles tu t'es incarnée.

 

A nouveau, pour pouvoir maintenir cette illusion d'être victime, tu as mis en échec l'immense puissance qui est la tienne, une puissance basée sur la paix, sur l'entente, malgré les émotions fortes qui jaillissent encore de temps en temps.

 

Je viens te féliciter aujourd’hui pour ce beau chemin parcouru, car tu as réellement renoncé à un mode de fonctionnement destructeur pour mettre en place, ou en tout cas pour tenter de plus en plus d'aller vers un fonctionnement de paix et de réconciliation. De très beaux résultats ont été obtenus par ton changement d'attitude intérieure, je t'en félicite véritablement. Comme suite logique, il y aura maintenant la disparition de ce sentiment de culpabilité, et si cela devait se produire au cours de votre relation, donc ta relation avec ton fils, de revenir sur le passé, tu seras étonnée de voir que tout cet abus dont il veut te rendre coupable n'aura plus prise sur toi. Tu te sentiras de plus en plus droite, de plus en plus en paix avec toi même, étant au courant désormais de ta part de lumière, tout autant que de ta part d'ombre. Tu n'accepteras donc plus de prendre une responsabilité exagérée sur tes épaules. Si ton fils se trouve dans l'état dans lequel il se trouve, c'est son propre choix de vie, tu n'y es pour rien. Tu as changé maintenant l'attitude qui était à l'origine de cette erreur dans votre relation et désormais c'est à lui de faire un pas pour sortir de cette identification avec l'état de victime. Peut-être qu'un jour tu pourras lui parler de ton expérience ? Va donc en paix, tu n'es accablée par aucun état d'erreur ou de faute. Voilà pour toi.

 

Je vous écoute.

 

QUESTION : Ça fait longtemps que j'ai le sentiment que certains domaines de ma vie bloquent, notamment le domaine professionnel et surtout relationnel. Je me pose donc la question de la raison de ces blocages.

 

REPONSE : Bienvenue, ma Grande Prêtresse. Effectivement, j'ai un message pour toi aujourd’hui, et cela va peut-être t'étonner que j’aborde ce sujet pour parler d'un sujet qui n'a en apparence rien à voir. Pourtant c'est bien dans ce sens qu'il te faut regarder. Dans ta recherche d'harmonie permanente, tu perds beaucoup de force, ma très chère, car il y a une partie de toi qui veut maintenir la paix à tout prix, l'entente à tout prix. Tu crains les conflits et tu n'oses pas prendre une place qui est pourtant la tienne à certains moments. Cela se révèle dans le domaine de l'amitié, il y a comme une obligation d'avoir de bons rapports avec les autres. C'est comme si tu avais une crainte de rater ces amitiés. Je voudrais que tu accélères maintenant ton travail dans le journal des émotions pour pouvoir observer ces petites variations émotionnelles entre toi et tes amis et ce que tu ressens par rapport à eux. A chaque fois que tu ressens quelque chose de négatif, il y a immédiatement un couperet qui tombe avec une culpabilisation, comme si tu ne devais pas voir les défauts de tes amis, comme si le fait de voir les défauts de tes amis fait que tu vas devoir les rejeter, alors que ce n'est nullement le cas.

 

Tu peux très bien aimer quelqu'un, continuer à honorer la relation avec cette personne, tout en étant consciente de ses défauts, de ce qui te déplaît chez elle. La vérité c'est que malgré le fait que tu as beaucoup d'amitiés en cours, beaucoup de bons rapports avec tes amis, tu n'as pas encore trouvé ton véritable cercle d'existence, car il y a en toi un enfant qui est trop craintif pour faire de vrais choix. Cela ne veut pas dire qu'il te faut repousser certaines amitiés, non, je t’invite simplement à devenir consciente qu'il y en a qui ne te satisfont qu'à moitié et à découvrir aussi ce que tu aimerais qui soit. Tes amis ont de l’intérêt pour des aspects très divers. Certains parmi tes amis vivent avec une perception de la vie assez superficielle. Cela n'est pas suffisamment nourricier pour toi. Sache que c'est dans cet autre cercle que tu vas trouver la nourriture dont tu as besoin, que tu vas envisager que c'est possible de trouver les personnes avec qui tu t'entendras parfaitement.

 

Attention, ne rejette aucune personne dans ton entourage, mais sois consciente de ce que tu ressens réellement à leur sujet, cela n'est pas négatif, c'est le discernement dont j'ai parlé tout à l'heure et je t'invite d’ailleurs à relire cette première partie du message d'aujourd’hui. Beaucoup d'amour, beaucoup d'amour vit dans ton cœur, mais parfois, c'est un amour comme celui d’un petit enfant qui pense devoir donner quelque chose et qui, du coup, n'espère pas recevoir quelque chose, souvent tu te trouves en situation où tu estimes ne pas mériter quelque chose. Il te faut observer ces émotions, en découvrir la pertinence véritablement, et puis continuer à travailler cela dans la relation que tu entretiens à ce niveau, parmi d'autres, bien entendu, avec mon instrument. Les blocages dans le domaine relationnel tout entier, comme dans le domaine professionnel est dû à cette formulation que tu fais régulièrement de n'être pas assez bien. Les blocages proviennent de cela. Je t'invite à te poser de plus en plus. Souviens-toi, il fut un temps où tu ne voulais pas assumer l'opulence de ta chevelure que tu essayais de dompter pour rentrer dans un moule. Et bien, comme ta chevelure que tu assumes maintenant pleinement, je t'invite à aller encore plus loin dans le fait d'assumer ta véritable identité, une véritable identité qui est en rapport avec une profondeur qui est donnée à peu d'êtres humains.

 

C'est dans cette direction que je t'invite à aller et tu verras que des signes te seront envoyés, que tu verras que plus de profondeur sans jugement sur soi t'apporteront un état d'aisance, un état d'accueil de toi-même ce qui pourra créer alors pour toi un état où tu seras accueillie par d'autres personnes. Observe l'état de déficit que tu ressens par rapport à l'amitié, comme si les amitiés étaient à ta charge, plutôt que simplement source de bonheur et de plaisir. C'est dans un état d'absence de contraction que tu rencontreras celui qui t'est destiné, mais ma très chère, ne sois pas trop pressée, aucun stress en rapport avec cela, sois toi, découvre qui tu es, rassure les parties de toi qui se sentent inadéquates et c'est à partir de cet état de plénitude, quand toute ta personnalité aura le droit d'exister et que tu ne voudras plus en gommer certains aspects, que tu pourras alors véritablement être dans la détente et aller vers toutes les prochaines étapes. C'est donc bel et bien le chemin qui est à privilégier maintenant, car c'est sur ce chemin que tu peux trouver toutes les parties de toi que tu juges encore. Sache aussi que si tu vas dans cette direction, les états d'énervement, les états d'irritation que tu ressens parfois et dont tu te sens tellement coupable pourront diminuer et finiront par disparaître. C'est le regard jugeant que tu poses sur toi-même qui crée ces émotions négatives, voilà pour toi.

 

Je suis à nouveau parmi vous, je vous écoute

 

QUESTION : Je voudrais un éclairage concernant mon projet culturel avec les artistes ici en Belgique.

 

REPONSE : Sois le bienvenu dans cette dimension, cette cinquième dimension qui est une notion importante pour toi, cette cinquième dimension qui ne connaît que le positif sans son contraire négatif. Voilà l'état vers lequel tu es en marche. Une intensification de l'observation de soi est recommandée maintenant, car il est important que tu redeviennes l'être que tu étais, que tu es avant d'être un être humain qui fonctionne dans une réalité extérieure.

 

 Ta vie intérieure devrait avoir beaucoup d'importance pour toi maintenant si tu veux mener à bien la tâche à laquelle tu es promis. Ton regard continue à être posé surtout sur la vie extérieure et je dois te mettre en garde, mon cher ami, mon fidèle instrument, car ce n'est que par le biais de certains événements négatifs ou que tu estimes être négatifs, que la vie peut te révéler à nouveau la nécessité de te tourner vers l'intérieur de toi. Il est donc important de ne plus décoller ton regard de l'intérieur de toi. C'est parce que tu as accepté de regarder les conflits qui vivaient dans ta psyché entre le fait d'être un bon enfant pour tes parents, ou pour les personnes de ta fratrie et le fait de reconnaître la souffrance que tu as vécue dans l'enfance que tu as débloqué une grande quantité d'énergie d'élévation, d'avancement, de progrès et de conscientisation.

 

Il est donc important d'inclure désormais dans ta vie cet aspect-là, ce quatrième aspect à côté de l'aspect physique, intellectuel et affectif, cet aspect spirituel donc. Alors la spiritualité ici est à atteindre par le biais de l'observation des émotions pour pouvoir atteindre un objectif. Car si tu veux atteindre cet objectif, tout aussi louable soit-il, parce que l'enfant en toi veut se venger de s'être senti impuissant, pas reconnu, et bien tu ne pourras récolter que le retour vibratoire de l'intention de vengeance de cet enfant. Il est donc important que tu en découvres les formulations, ce qu'il vit, ce qu'il ressent, car c'est de son ressenti que tu mets encore en place certaines attitudes, certaines décisions vis à vis du monde extérieur.

 

Il est important que tu découvres maintenant qu'il y a encore une partie de toi qui se vit dans un état de compétition, dans un état de gagnant/perdant, de comparaison avec d'autres et notamment avec ces personnes dont tu veux pourtant faire la promotion et pour qui tu visualises une meilleure intégration dans ce pays. Sache que cela n'est pas de ton ressort, car c'est leur propre état d'existence qui donne les résultats, c’est-à-dire leurs conditions de vie, leurs difficultés, leur manque de responsabilité. En formulant ainsi de vouloir devenir pour eux un sauveur, tu ne pourras qu'aller vers ta propre défaite, que cela soit clair. Il y a un élément de vengeance d'un enfant en toi et il te faut de toute urgence observer cela. Tu ne sais pas si tu dois être avec eux ou contre eux, si tu dois les encourager ou si tu dois les réprimander ou les punir par l'une ou l'autre action de retrait de ton investissement. Il est important que tu voies cela, car cela provient d'une partie de toi qui s'est sentie impuissante, c'est donc une partie de toi qui cherche à récupérer le contrôle et il y a là-dedans un élément de domination.

 

Je t'invite véritablement, mon grand ami noble, de retrouver cette noblesse justement, de pouvoir constater ce qui est vrai à ton sujet, je n'ai donc pas de conseil extérieur, si ce n'est celui de développer le discernement par la confrontation de ce qui est sombre en toi à ce sujet-là. Tu verras que si tu vas rigoureusement dans le sens de cette observation de tes émotions, tu dénoueras également le conflit que tu vis dans ta psyché, dans tes rapports avec ta famille d'origine et ton pays d'origine, car tout cela est fort noué.

 

A côté de cela, sache que le Seigneur t'a accordé un immense talent musical, que ce talent doit être mis au service de l'humanité et cela commence par ton propre projet, au-delà ou plutôt en amont de ce projet avec les autres artistes qui est trop éloigné et trop grandiose. Sache que pour le moment, il n'y a pas de bénédiction sur ce projet, mais si tu observes, acceptes et transformes ce qui est formulé négativement dans ta vie émotionnelle, le potentiel de réussite existe bel et bien.

 

Je t'encourage donc à te tourner vers l'intérieur. Ce qui est mûr maintenant, c'est d'aller dans le sens de ta créativité, du partage de ta créativité avec des partenaires de création qui peuvent vivre selon ton niveau, ce qui n'est pas le cas des autres personnes dont tu souhaites le bonheur. Ces personnes ne peuvent pas encore s'ouvrir à ce bonheur. C'est pourtant bien le cas de ceux dont tu t'es entouré depuis de longues années, certains autres nouveaux qui eux sont aussi dans cette élévation de la conscience, capables d'aller vers la réussite.

 

Il est important que tu comprennes que d'autres personnes ont encore un grand enjeu dans l'échec, car ces personnes sont encore accrochées à un état de victime, de vide, de déficit ; elles ont l'impression de n'avoir pas reçu suffisamment. Cet état existe pour le moment, il est donc important de concentrer tes efforts sur ce qui risque de réussir plutôt que sur un rêve trop grand à embrasser en un seul morceau, voilà pour toi.

 

Vous êtes tous tendrement aimés, bien au-delà de votre imagination la plus folle, restons en silence quelques instants pendant que je verse sur vous la bénédiction du Très Haut. Cette bénédiction est une grâce concrète, pas simplement un mot. Si vous êtes perméable à cette énergie, si vous acceptez de vous ouvrir maintenant, sachez que cette énergie qui est versée vous servira de carburant pour aller vers votre prochaine étape, une étape qui ne peut qu'être à votre avantage si vous allez de l'avant, si vous allez dans le sens de la construction de la richesse plutôt que dans la sens du déficit et de l'impuissance, recevez…

 

Soyez rassurés dans cette étreinte du Divin, retrouvez en vous-même ce noyau divin tellement riche, ne laissez pas l'obstination de votre ego polluer l'immense potentiel qui se révèle à vous si vous acceptez d'emprunter la voie intérieure.

 

Par ce geste, je pose sur votre tête, sur la tête et les épaules de tous ceux qui vous sont chers, la plus haute des bénédictions du Seigneur.  Je vous salue.