Enseignements du Guide canalisé

par Marianne Hubert

 

RENCONTRE AVEC LE GUIDE DU LUNDI DE PÂQUES 

                                                                                                                                                                 Marianne Hubert                                                                  Message du Guide du lundi de Pâques                                                                         Autre Eglise, le 13 avril 2020 Je vous salue, mes chers amis, je suis le Guide et c'est avec plaisir,  enthousiasme et gratitude que je vous accueille dans cet espace, cet espace où nous nous retrouvons chaque nuit au moment où vous quittez votre corps physique. L'illusion de la mort est encore largement en vigueur sur votre plan terrestre et tous autant que vous êtes, vous faites encore cette distinction entre la vie et la mort. Il n'y en a aucune. C'est seulement que vous avez donné une intention à votre conscience ; cette intention relève d’une hallucination collective et c'est là que vous ne voyez que ce que vous avez auparavant décidé de voir. Le jour de votre décès, vous vous retrouverez dans un monde tellement familier, tellement connu et vous regretterez d'avoir un jour pu craindre la mort qui est en fait la vie. Donc, cet espace dans lequel nous nous trouvons tous est bien connu de vous tous, pas uniquement lorsque nous nous retrouvons lors de ces rencontres, pas uniquement pendant vos heures de sommeil et pas uniquement au-delà de la mort qui vous effraie. Tous les mondes coexistent et c’est uniquement votre perspective qui est limitée ; cette perspective d'une intention, mes chers amis, et vous pouvez donc donner désormais l'intention d'être conscients d’autres modes de fonctionnement. Dans cet espace qui a l'air d'être vide de participants physiques, plusieurs dimensions se chevauchent et se superposent. Chaque dimension est présente dans cet espace et chaque hallucination collective est en vigueur auprès de ses adhérents. Admettons que dans cet espace physique, il y ait une cinquantaine de dimensions simultanément et pourtant chacun sera dans l'illusion d'être seul dans cet espace. Le moment est venu de donner une intention contraire, celle de devenir conscient de tous les mondes. C’est votre vie émotionnelle qui va décider du monde dans lequel vous vivez à tout instant, mais au-delà de cela, il est possible d'expérimenter plusieurs niveaux d'existence. Cet espace virtuel est réel, comme cet espace physique est réel, et malheureusement, pour le moment, ce dernier ne sert pas.  Tant de transformations sont possibles dans cet espace physique, ce centre Autre Porte qui a été créé justement à cet effet. Vous aviez auparavant la liberté de vous rendre dans cet espace et en prenant cette décision, vous pouvez, vous avez pu et vous pourriez -- ceux qui n’y sont pas allés -- bénéficier du vortex énergétique qui s'y trouve et qui est comme un accélérateur de particules, un accélérateur des parties de vous qui veulent rejoindre leur état d'origine par un processus de purification.  Le son met également à disposition un espace et je m'adresse ainsi à tous ceux qui sont attirés par le son. Je m'adresse aux musiciens, aux danseurs, aux chanteurs, car il y en a parmi vous et je leur souhaite la bienvenue. L'évolution de l'être humain, la capacité de l'être humain à choisir sa destinée, passe également par ces espaces. Tellement peu de recherches sont faites au sujet de l'impact du son et l'humanité est désormais prête à expérimenter de par son identité véritable, c’est-à-dire son état spirituel et non matériel, l'impact du son. Et c'est pour cela que la combinaison du son, du vortex énergétique et des concepts spirituels que j'ai le privilège de mettre à votre disposition est tout à fait bénéfique dès que cela sera possible. Je vous invite participer aux stages qui sont organisés. Chacun d’entre vous se trouve maintenant dans cette position de confinement et j'aimerais bien que nous retrouvions le sens de ce mot ensemble. Que signifie le fait d'être confiné ? Avez-vous le souvenir de l’impact du confinement quand vous étiez petits, lorsqu’il vous était imposé ? Car vous avez été confinés, vos parents, vos éducateurs vous ont privés de liberté à un moment donné pour que vous puissiez réfléchir à vos actes. Le confinement intervient quand il est nécessaire de se tourner vers l'intérieur de soi. Vous êtes privés de liberté par une intervention divine. L'origine de tout ce qui existe sur terre comme dans tous les règnes est spirituelle et donc divine. Aucun être humain n'est capable d'agir seul. Rien de ce qui existe sur ce plan terrestre n'a été inventé par un être humain. C'est comme si vous disiez : « mon pyjama a décidé que c'est l'heure pour moi d'aller me coucher ». J'insiste sur l'origine spirituelle de tout ce qui existe. Ainsi, pour votre corps physique, le pyjama est un emballage et votre corps physique est pour l'être spirituel que vous êtes, un simple emballage.  Il est donc important d'intégrer cette notion, vous l'avez toutes et tous, la notion de l'existence spirituelle avant l’existence matérielle, mais de temps en temps, ou plutôt la plupart du temps, vous vous déconnectez délibérément de cette vision. C'est ainsi que vous morcelez vos différents niveaux de conscience, vous n’êtes pas curieux de tout ce qui se cache derrière ce qui est apparent. Et c'est bien pour cela que vous êtes maintenant confinés ; vous êtes invités à agir à partir de l'intérieur, plutôt que de réagir à partir de l'extérieur, car bien entendu tout ce que vous expérimentez dans votre vie, qu'elle soit individuelle ou collective, est le résultat de ce qui a été formulé auparavant intérieurement. La période de confinement vous aide à vous poser les bonnes questions, à reprendre contact avec ce que vous vibrez réellement, car pour le moment, l'aliénation collective atteint son apogée. Il n'y avait pas d'autre choix que d’imposer aux enfants que vous décidez d'être, de rester dans leur chambre, comme quand vous étiez petits. Quel effet a sur vous la privation de liberté, de toutes vos libertés que vous prenez comme allant de soi ?  La liberté va de pair avec la responsabilité et je vous ai expliqué la dernière fois que ce n'est pas la responsabilité d'agir moins négativement extérieurement, la vraie responsabilité --et c'est d'ailleurs le cadeau du libre arbitre -- est de devenir conscient de ce à partir de quoi vous agissez à chaque instant. Vous êtes donc invités à devenir conscients de ce que vous ressentez, car c'est avec ce que vous ressentez que vous créez les mondes, le monde à l'extérieur de vous, ce monde à l'extérieur de vous qui découle de votre monde intérieur. Une inversion doit avoir lieu d'urgence.  Vos émotions, voilà qui vous êtes fondamentalement et comme je vous l'ai déjà dit la dernière fois, je vous ai mis en garde, vous qui êtes les chercheurs spirituels, vous qui êtes les guerriers de lumière, vous êtes fascinés par cette lumière et vous ne voulez pas redescendre dans les couches inférieures de qui vous êtes, là où votre vie émotionnelle vibre encore dans le manque, dans la soumission, dans la rébellion qui est essentiellement la même chose, le manque et l'avidité, le non accueil de qui vous êtes et le jugement de l'autre.  Tout cela vit dans votre vie émotionnelle et je vous invite à redevenir conscient de cela et à cet effet, mon instrument a préparé une formation. Elle sera mise à votre disposition. Ce sont les cinq outils pour fonctionner à partir de l'intérieur de vous plutôt qu'en réagissant à l'extérieur de vous. Je vous invite à devenir conscients des magnifiques énergies d'espoir et de renaissance, des énergies de résurrection qui sont là pour vous, en ce moment pascal, ce moment où vous êtes à nouveau invités à prendre contact avec votre vie éternelle qui est à l'origine de cette vie temporaire. Que vous soyez chrétiens ou non n'a pas d'importance, il est un fait que l'énergie christique s’est manifestée sur ce plan terrestre. Ce symbole existe dans votre psyché, ne lui résistez pas. Prenez contact avec la croix, pourquoi une croix ? La dualité de la croix représente les deux directions contradictoires qui existent en vous. Comment portez-vous votre croix ? Quel est l'usage que vous en faites ? Votre croix est justement tout ce que vous formulez dans la dualité, c’est-à-dire dans la contradiction. Voilà le symbole.  Si vous accordez un peu d'attention à votre vie intérieure, mes chers amis, vous verrez que vous êtes très souvent tiraillés entre deux directions, deux perspectives et c'est devenu une habitude de détourner le regard de cette dualité ou de pousser contre un élément de la dualité pour favoriser l'autre, les extrêmes et les opposés, cela ne peut avoir de résultat positif. Comme je l'ai expliqué dans mon précédent message, à chaque fois que vous tentez de trouver une solution en constatant une dualité, vous la nourrissez, vous nourrissez la dualité alors qu'existe au fond de vous votre identité véritable, votre Soi divin, la partie de vous qui est tellement plus grande que ce pyjama de corps terrestre avec lequel vous vous identifiez volontiers et que vous mettez délibérément en échec, tout simplement parce que vous refusez de voir votre propre croix.  Vous avez une résistance à voir que les situations négatives de votre vie vous appartiennent, que vous avez été le seul, véritablement le seul, à créer votre vie. C'est ainsi qu'intérieurement ou parfois même extérieurement encore, vous vous adressez au ciel en disant : si Dieu existait, il ne pourrait pas permettre toute cette souffrance. La vérité est que vous vous débrouillez très bien tout seuls, n'est-ce pas ? Et s’il y a des situations innommables qui existent, des souffrances innommables j'entends, à l'autre bout du monde et dont vous choisissez de détourner le regard, c'est bien parce que vous ne regardez pas le champ de bataille qui existe dans votre propre cœur, là où vous avez une direction émotionnelle et une direction émotionnelle opposée.  Enterrer cette croix ne sera jamais bénéfique. Dans votre conscience infantile, les enfants qui vivent encore au fond de vous pensent que la responsabilité est une charge et une lourdeur. Bien entendu, l'enfant blessé qui vit encore en vous ne pourrait voir autrement la vie, car un jour vous avez réellement été livrés à la cruauté du monde, aux défauts de vos parents, de vos éducateurs, cette cruauté provoquée en eux également par les cruautés qu'ils ont eux-mêmes subies. Pensez-vous que tout cela puisse être sans impact ? Simplement, voilà, il y a de la cruauté et puis je me débrouille ?  Non, tout, absolument tout a son origine divine n'est-ce pas, y compris les pires des choses, comme ce virus. Tout dépend de l'usage que vous allez en faire. C'est là que vous avez une responsabilité et la responsabilité, mes chers amis, est en fait une grande liberté. Vous avez le libre arbitre d'observer les deux branches de votre croix, d'accepter, de reconnaître. D'admettre et d'accepter que c'est ainsi, et d'accepter qu'aujourd'hui vous ne pouvez pas changer les choses. Mais c'est dans cette observation que vous ferez de la place pour cette présence éternelle et rassurante de votre Soi divin qui n'a jamais été dans la dualité et qui possède toutes les réponses à toutes les questions.  La discipline spirituelle que je vous recommande ne vous prendra que trente minutes chaque jour. Ces trente minutes sont votre glaive de lumière, celui par lequel vous pouvez commencer à changer le monde, car vous ne pouvez en aucun cas changer quoi que ce soit dans le monde extérieur, à moins de changer et d'harmoniser les choses dans votre vie intérieure. C'est là que se déroule la véritable guerre en faveur de la lumière, la lumière que vous voulez tous. Votre plus belle lumière se trouve dans votre obscurité la plus profonde. Je vais me retirer quelques instants pour permettre à mon instrument de se désaltérer. ------Je suis de retour parmi vous et je vous écoute.  QUESTION : J’aimerais savoir si j’ai enlevé les liens négatifs avec maman ou si je peux l’aider d’une certaine manière? REPONSE : Ma chère amie, voilà que ta maman a rejoint son foyer d'origine. La manière dont tu formules ta question te ferait croire qu'il y aurait un quelconque compte à régler entre les personnes, et je t'invite et je vous invite tous à changer d'avis sur cette manière de voir les choses. Ce qu'il y a eu de négatif faisait partie d'un contrat, le contrat que vous avez exécuté chacune à sa manière avec fidélité et loyauté. C'est ainsi que les évènements négatifs ne sont là que dans un but d'apprentissage, un apprentissage pour les deux personnes concernées.  Vous êtes confrontés à ce qui est sombre en vous par le fait de souffrir dans votre enfance. Comment ? Et bien tout simplement parce qu'à partir de la blessure, vous allez formuler votre défense. C'est votre défense qui est le téléchargement et c’est ce qui doit être traité.  Pour répondre à cette question, je t'invite à voir quelles ont été les blessures qui ont été infligées au moment de ton enfance et comment tu t'es défendue contre cette souffrance. Si tu observes la manière dont tu te défends encore, et bien, tu sauras que ce lien négatif n'est pas encore transformé, mais il n'y a pas d'urgence. Ce n'est pas soit c'est fait, soit ce n'est pas fait ; comme je l'ai expliqué au début de mon message, la vie est éternelle et continue, il n'y a que vous pour y voir une quelconque rupture, il n'y a aucune rupture et vous vous êtes déjà serrées dans les bras mille fois depuis le départ de ta mère. Voilà la réalité. Pour ta figure maternelle, il y a une véritable célébration d'avoir perdu le poids de ce pyjama. Réjouis-toi avec elle et accepte la souffrance de ne plus pouvoir bénéficier de son contact physique. C'est un petit élément en toi qui a été privé de ce contact, peut-être qu'une partie de toi se sent privée de ce contact, mais neuf cent nonante neuf autres parties de toi sont tout à fait là, en présence de ta maman, de son essence véritable.  Il serait dommage de formuler de la culpabilité, elle ne sert à rien. Ne te sens coupable en aucun cas, n’aie jamais honte. Voilà véritablement des émotions inutiles. Par contre, si tu confrontes ce sentiment de culpabilité et ce sentiment de honte, tu pourras passer à travers et retrouver le fil de l'enfant qui a souffert. La seule honte et la seule culpabilité, qui est d'ailleurs à l'origine de cette crise mondiale actuellement, est celle de ne pas faire le meilleur usage de toutes les opportunités que les éléments négatifs vous offrent pour transformer en votre lumière d'origine ce qui est momentanément gelé. Voilà la véritable culpabilité, celle qui mérite d'exister. Choisis clairement ta direction maintenant, qui ne doit jamais être d'éviter ce qui est négatif en toi. Je t’invite plutôt à embarquer les multiples petits enfants dont tu serais la mère, tu les laisserais tous vivre auprès de toi, tu les accepterais, tu les aimerais comme ils sont pour le moment et il se pourrait bien que tu envoies quelques-uns de ces petits enfants dans leur chambre pour qu'ils réfléchissent, mais en aucun cas tu ne dois les nier ou les rejeter ou leur refuser ton accueil et ton amour, ta compréhension et ton empathie. Voilà comment entamer ta source divine, aucun jugement n'est nécessaire, c'est dans l'acceptation de ce qui existe que tu peux extraire la vibration pure, lumineuse, intense et intensément bonne de ton Soi divin, voilà pour toi. QUESTION : J’aurais aimé savoir si mon enfant intérieur a finalement bien été retrouvé et guéri ou si je devais encore expérimenter un domaine particulier pour le rassurer définitivement. Un tout grand merci pour votre guidance. REPONSE : Mon cher ami, la réponse se trouve au fond de ton cœur. Malheureusement, je ne peux pas répondre positivement à cette demande, pourquoi ? La réponse que tu espères serait effectivement que tout serait terminé, que tout est bon maintenant. Tu n'as pas encore compris que justement ton ordre de mission de l’incarnation se trouve dans ton enfance et qu'il y a encore et encore à y retourner, car c'est ça la vie justement, c'est là que se trouve le potentiel de transformation.  Il ne faut pas voir l'évolution spirituelle comme une échelle avec une première étape, et une deuxième étape et une troisième étape dans l'espoir d'un jour atteindre la perfection. La perfection se trouve déjà dans le voyage qui est la traversée des différentes étapes. Quand vous voyagez, c’est ainsi ; vous êtes curieux de la destination, certes, mais vous prenez plaisir à chaque étape. C'est l'anticipation qui vous pousse et qui vous motive, mais l'anticipation n'a pas vraiment sa place ici sur terre puisque vous avez déjà instantanément accès à la destination à chaque pas de votre voyage. Permets-moi de l'expliquer de manière plus concrète : à chaque fois qu'une émotion négative est activée, je t'invite à consulter l'enfant qui vit en toi, c’est-à-dire pose-toi la question : « quand est ce que j'ai déjà ressenti cette émotion ? » Que ce soit une émotion de l’enfance n’a pas d’importance car toutes tes émotions négatives ont un lien avec ton enfance. Il s’agit des émotions de l’enfant dépendant d'une source à l'extérieur de lui pour recevoir quelque chose dont il avait fondamentalement besoin et qui souvent faisait défaut. Aujourd'hui, c'est toi le parent, le bon parent de ton enfant intérieur et quand quelque chose est ressenti par l'enfant, c'est le moment d'être son bon parent et de le lui donner. C'est ainsi que tu vas puiser à ta source divine, autant de fois que nécessaire. Mes chers amis, je m'adresse à vous en tant que communauté, n'ayez pas l'espoir d'un jour ne plus vivre d’émotions négatives, car vous passeriez à côté de toute une série de richesses. C'est dans votre émotion négative que vous pouvez vous frotter les mains, car c'est là que se trouve encore un trésor, donc allez-y, ressentez les émotions négatives, rassurez l'enfant dans sa blessure, mais devenez conscients de votre défense. Comment faites-vous pour avoir moins mal ? Comment avez-vous fait pour avoir moins mal quand vous étiez petits ? Quelle est votre défense là où auparavant il y avait une blessure ?  C'est grâce à la blessure que vous pouvez prendre contact avec votre défense. Le téléchargement de ce que vous êtes venus transformer sur terre se trouve dans la blessure : j'ai eu mal et pour avoir moins mal, j'ai formulé une solution.  Quelle a été ta solution, comment est-elle encore en vigueur aujourd'hui ? Tant de potentiel se trouve là. Le perfectionnisme est une garantie du malheur. Donc, il n'y a pas d'état figé, tu es un être humain, tu es donc un être divin. Cet être divin ne saurait jamais être statique. De multiples émotions seront là chaque jour. A toi de voir quel est l'usage que tu souhaites en faire, c'est une danse. Si tu acceptes la danse avec les parties en toi qui sont encore en détresse, tu seras tellement plus complet, et tellement plus humain. C'est au fond de ton humanité que se trouve la perfection véritable, le divin que tu as toujours été, que tu seras toujours et qui contient tout ce qui est désirable pour ta propre vie, mais aussi pour cette planète, voilà pour toi. QUESTION : Le chemin du retour vers soi laisse parfois entrevoir la peur distordue de craindre la lumière. Comment ne pas essayer de contenir cela, de simplement laisser passer. Peut-on parler de cela ? Merci. REPONSE : La partie de toi qui refuse la lumière, qui a peur est la partie de toi qui pense ne pas la mériter. Il est donc bel et bien question d'un enfant qui cherche quelque chose en rapport avec l'extérieur, comme s’il y avait là-haut quelqu'un qui pourrait te dire « maintenant tu le mérites, maintenant tu ne le mérites pas. » Cette personne que tu cherches quelque part là-haut, est au fond de toi, bien entendu, c'est toi le dieu, c'est toi qui décides si tu mérites la lumière, si tu mérites l'évolution ou si tu vas te la refuser.  Sache ma chère, que c'est un enfant qui veut t'empêcher d'aller vers la lumière, qui formule cette peur. C'est la version sombre de l'enfant, bien entendu, qui veut exercer sur le monde un contrôle par le fait de se refuser ce qui est positif. La vérité, c'est que vous méritez l'amour tel que vous êtes, la vérité est que vous êtes tendrement aimés par vous, par une partie de vous, par tous les êtres de lumière qui vous entourent à chaque instant, vous êtes tendrement aimés, même par votre pire ennemi, mais vous êtes tellement fascinés par votre création négative que vous préférez jouer aux ennemis, aux cowboys et aux indiens, n'est-ce pas ? Tout cela est tellement illusoire, il n'y a aucune différence entre les êtres humains.          Le moment est venu de vous tourner vers votre véritable ressenti émotionnel, donc merci d'avoir eu le courage de poser cette question. J'espère que tu entendras la réponse. Il y a des galaxies au fond de toi qui peuvent encore être explorées. Une telle richesse, une telle profusion de tout ce qui est en vie vit là au fond de toi, mais tu t'es conditionnée à ne regarder qu'à travers les yeux de l'enfant qui attend une récompense et qui a trouvé comme solution de se refuser cette récompense. Comment pourrais-tu ne pas avoir peur avec cette vision étriquée ? Je t'encourage à aller beaucoup plus loin encore sur la découverte de tout ce qui est vrai à ton sujet. Le véritable voyage se fait à l'intérieur de soi, voilà pour toi. Je vous écoute. QUESTION : Comment retrouver l’amour de Dieu alors que j’ai une immense colère, que ma vie est un échec cuisant sur tout ce qui est important et essentiel pour moi depuis toujours : réussite dans le travail, famille, amour, déception de l’enfant. Comment sortir des conflits avec les gens alors que je m’aplatis pour éviter conflits et rupture ? Comment trouver équilibre et sécurité alors que je vis depuis toujours l’instabilité et l’insécurité à tous les niveaux ? REPONSE : Ma chère amie, te voilà identifiée avec une moitié de l'histoire et je voudrais t'ouvrir à l'autre moitié de l'histoire, cette autre moitié où tu as été puissante à te créer cette vie-là. Voilà le véritable pas qui est à faire et tu peux le faire, une telle puissance est là, au fond de toi. Pour le moment, tu es fascinée par l'histoire extérieure. Imagine si tu devais laisser tomber le voile de la non responsabilité, si tu voyais la perfection dans laquelle tu as créé chaque élément que tu nommes ? Et quel est l'usage que tu en fais, qu’est-ce qui est manifeste, mais quelle a été l'intention ?  Tu connais le manifeste et tu as perdu le contact avec l’intention. As-tu une idée, avez-vous tous une idée de la quantité d'énergie qui est contenue dans chacune de vos créations négatives, car je le répète, personne d'autre que vous n'a créé sa réalité ?  Va retrouver l'enfant qui souhaite se venger en se créant ainsi des conditions de vie négatives. Quelle puissance dans ce désir de vengeance ; bravo pour cette création. As-tu envie que cela change ?  Alors je t'invite à prendre contact avec les parties de toi qui sont en souffrance avant que tu ne formules ce désir de te venger. Le seul travail qui est à faire est évidemment à l'intérieur de vous. Moi je peux témoigner verbalement et énergétiquement de votre création, mais cela vous ferait une belle jambe, n'est-ce pas ?  Je vous invite, chacun d'entre vous, à retrouver la grâce de cette création. Prenez la responsabilité en retrouvant les blessures et en voyant comment vous vous défendez contre cette blessure, trente minutes chaque jour suffisent pour retrouver cette trace. Pour le moment, il est encore temps de voir le plaisir négatif qui est ressenti dans votre création négative. Si l'être humain ne change pas réellement le cours de son existence, c'est souvent parce qu’en tant qu'enfant, il a accroché son principe de plaisir à une situation négative. Permettez-moi d'expliquer cela plus avant. Bien entendu que l'enfant, quand il vient sur terre en ayant le souvenir de son contact avec la perfection de l'autre côté du voile, tombe un peu dans une déception puisque ce qu'il a connu n'est plus là. Bien entendu, il a oublié que c'est lui qui a programmé les conditions de son incarnation et il est donc déçu, car l'enfant a une capacité immense de jouissance.  Vous avez tous encore cette capacité de jouir, mais vous l'avez mise au placard en quelque sorte parce que vous avez une histoire à raconter, vous êtes tombés amoureux de votre histoire, vous êtes fascinés par l'histoire. Retrouvez maintenant cette capacité de jouissance, mais imaginez que l'enfant qui a besoin de tout le plaisir et qui voit que le plaisir n’est disponible que dans une toute petite quantité trouve une solution et sa solution est de trouver du plaisir dans une situation négative, car sans plaisir, on ne peut guère vivre. Le plaisir est un principe absolu.  Voyez ce plaisir négatif et prenez-en la responsabilité, car vous l'obtenez et tant que vous obtenez le plaisir de manière négative, vous ne pouvez l'expérimenter de manière positive. Tout cela se passe là, dans votre vie émotionnelle. Certes, c'est inconscient pour le moment, mais vous pouvez en devenir conscients avec votre petite discipline de trente minutes par jour.  Le plaisir négatif est bien maigre, bien entendu, comparé au plaisir positif que vous pourriez vivre, celui de créer votre vie sur base du divin qui vit en vous. Mais avant de pouvoir ce faire, vous devez prendre la responsabilité du plaisir que vous prenez et reconnaître qu'effectivement en vous plaçant ainsi comme une victime de la vie, vous éprouvez du plaisir. Observez ce plaisir, reconnaissez ce plaisir, et bien vite vous comprendrez que ce n'est pas à votre honneur, que ce n'est pas à votre avantage et petit à petit le plaisir positif deviendra disponible. Je t'invite, ma chère amie, à accorder de l'attention à ce que tu formules intérieurement. Voilà pour toi. Je me retire quelques instants pour permettre le repos de mon instrument.------Je suis à nouveau parmi vous et je suis à l’écoute de votre prochaine question. QUESTION : Je voudrais connaître le prochain pas pour moi. REPONSE : Le prochain pas, ma chère, se trouve dans le fil rouge de ton Soi divin et ce fil rouge de ton Soi divin est caché, comme pour tous les autres humains, dans les émotions négatives, la prise de conscience de ce qu'elles signifient, l'analyse et le décodage, que suis-je en train de formuler là ? Il n'y a pas un autre mode d'emploi, quelle que soit la promesse qui vous est faite par certaines personnes. En aucun cas je ne peux répondre à cette question. Ce serait t'enlever ton libre arbitre que de répondre à cette question et cela ne m'est pas permis. Le fil rouge doit être suivi chaque jour, la curiosité de savoir dans cet espace gelé, si je le fais fondre, quel est le poisson qui est contenu dedans ? C'est ainsi que j’aimerais vous demander de devenir conscients de cette petite histoire que je vais vous raconter, de devenir conscients de comment elle joue dans votre vie personnelle.  Et ici, je fais un petit clin d'œil à mon amie Pascale dont j'espère une illustration. Imaginez que vous êtes là, assis sur un lac gelé, il fait froid, mais vous êtes bien équipés, vous êtes bien emmitouflés. Imaginez un Inuit sur la glace. Il a découpé un rond dans la glace et le voilà avec sa canne à pêche, il voit des formes bouger en dessous de ses pieds, vaguement, car la glace est épaisse. Il ne sait pas quel poisson va mordre à son hameçon, mais il fait confiance, car il a faim, il veut se nourrir et veut nourrir sa famille. C'est ainsi que je vous invite à être de puissants observateurs du trou dans la glace, du rond que vous avez découpé dans la glace, la glace ici représente votre subconscient, le rond représente l'observation de votre vie émotionnelle.  Un seul poisson à la fois peut remonter d'en-dessous de la glace. Faites confiance que ce poisson suffira à vous nourrir. Vous n'avez pas besoin d'en pêcher dix. Dans un premier temps, un seul poisson.  C'est en écrivant dans votre journal des émotions, en faisant la comptabilité de votre vie émotionnelle que vous verrez qu'une émotion se représente souvent. Cette émotion doit être observée, vous devez voir ce poisson comme étant celui que vous avez péché, et vous devez faire confiance qu'il n'est pas là par hasard, que c'est celui-là que vous devrez manger. Si c'est une sardine et que vous auriez préféré pêcher une sole, et bien je vous invite à rassurer votre enfant sur sa déception, de lui dire, ce n'est pas grave, aujourd’hui, on mangera de la sardine et peut-être que demain il y aura une sole. Voilà l'humilité que je vous invite à utiliser, l'humilité de vous ouvrir à ce que la vie vous montre, à ce que la vie qui jaillit du fond de vos profondeurs vous montre aujourd'hui ; cette petite sardine qui contient la possibilité d'avoir le lendemain la sole que vous aimeriez manger. Ne détournez pas votre regard de la sardine, la clé se trouve en elle. Par la suite, mes chers amis, vous pourrez faire un bon usage de cet espace d'observation, car celui qui observe est déjà le Soi divin. Et c'est ainsi qu'en observant la sardine, vous pouvez formuler l'autre extrême, aujourd’hui il y a une sardine, je suis mécontent de cette sardine, quel est l'autre extrême que je formule ? Si vous faites cela, si vous faites une place pour les deux extrêmes, pour l'opposé qui est en face de l'opposé que vous considérez aujourd’hui dans votre vie émotionnelle, vous verrez que votre trou s'agrandira, tout simplement parce que si vous faites de l'espace pour la contradiction, c’est-à-dire si vous voyez les deux extrêmes d'une même contradiction, vous verrez que l'espace réduit s'agrandit, c'est comme si la lentille étroite saute à ce moment-là pour révéler une unité, pour révéler un espace supérieur à celui de la dualité. Mais en attendant, il est important d'accepter qu'il y a un extrême, par exemple indésirable aujourd’hui, face à un extrême désirable que je voudrais voir arriver demain. La vérité est que dans l'extrême indésirable, il y a une création de votre part, vous êtes responsable de ce que vous formulez, en aucun cas une personne à l'extérieur de vous, un évènement à l'extérieur de vous, aussi douloureux soit-il, n'a la capacité de générer une émotion chez vous.  Prenez la responsabilité de cette émotion et vous comprendrez pourquoi vous avez besoin du confinement, pourquoi vous avez besoin d'un virus, pourquoi vous avez besoin d'un évènement négatif. Vous êtes en harmonie vibratoire avec cet évènement négatif, découvrez de quelle manière. Qu'est-ce que vous formulez de non divin, un concept négatif, par exemple ? C'est vous qui l'avez créé, personne d'autre que vous, voilà la responsabilité pour les chercheurs de lumière, pour les guerriers de lumière dont tu fais très certainement partie. Voilà pour toi, je vous écoute pour une prochaine question. QUESTION : Je voudrais tout d’abord vous remercier pour cette opportunité de recevoir les enseignements spirituels qui m’aident beaucoup. Et je voulais demander comment je peux développer un groupe d’étude du Pathwork, ici dans ma ville en France. Pourriez-vous me guider ? J’ai déjà fait quelques rencontres, mais ce n’est pas encore très fort.  Et si je peux faire un lien entre le travail de Marianne et le Brésil. J’ai de nombreux amis au Brésil qui s’intéressent aux nouveaux messages que vous lui donnez. Comment puis-je aider efficacement ? REPONSE : Ma chère amie, tout d'abord sois grandement remerciée, et accepte que je pose devant tes pieds et devant les pieds de toutes les personnes qui font ce travail de traductions, de transmission des enseignements en d'autres langues un beau bouquet de fleurs. C'est un magnifique bouquet dont chaque pétale est un diamant. Ce bouquet, tu le verras dans tes rêves, tu le verras à chaque fois que tu quitteras ton corps physique pour retrouver ta perfection d'origine au moment de tes heures de sommeil. Dans les jours qui suivent, je t'invite à te visualiser entourée de ces fleurs faites de diamants ou pierres précieuses de toutes les couleurs, toutes celles qui te font plaisir en fait. Ce qui manque pour le moment, ma chère amie, c'est la célébration de ton existence, tu ne te célèbres pas suffisamment et il y a à voir les conflits de l'enfance encore et je t'invite à rejoindre, bien sûr, la discipline spirituelle, mais au delà, la formation qui sera donnée par mon instrument pour vous mettre sur la bonne voie, pour le bon usage de ces outils. Reconnais-tu que tu ne te célèbres pas encore assez, que tu n'es pas assez fière de qui tu es ? Il est important que tu deviennes la bonne maman, la maman divine et parfaite et bienveillante de cette petite qui vit en toi. Trop souvent encore dans tes échanges avec les autres, tu te détournes des conflits pour la paix.  Tu n'oses pas poser tes pieds lourdement, tu inhibes la possibilité de poser un acte symbolique en faveur de toi. Tout un travail découle de cette prise de contact avec la petite qui vit au fond de toi et qui ne se sent pas très importante. C'est dans la célébration de qui tu es véritablement, dans la reconnaissance, dans l'approbation que tu donneras à ton enfant intérieur que tu pourras agrandir ton corps énergétique, que tu pourras faire briller plus fortement ta passion et ton feu. Une si belle énergie spirituelle est là, un émerveillement, une gratitude pour le règne supérieur. Ce qui manque, c'est la gratitude pour qui tu es toi, dans toutes tes manifestations. C'est par le biais du travail avec l'enfant intérieur que tu pourras agrandir ainsi ta colonne de manière à ce que ton feu brille plus fortement. Je t'invite à refaire les méditations qui ont été transmises, utilise ce concept plusieurs fois, de manière à agrandir, agrandir, agrandir et tu verras que tu deviendras plus visible, mieux visible. Le travail que tu fais pour d'autres régions géographiques a bien sûr la bénédiction du Très Haut et je ne saurais te remercier assez pour ce travail. Entoure-toi de ces fleurs que je mets à ta disposition, voilà pour toi. Je suis à l’écoute de la prochaine question. QUESTION :  Je ressens une profonde tristesse pour le moment, il y a eu comme un déclic en peu de temps. En lien avec la situation actuelle, où face à toutes mesures strictes, j'ai pu ressentir une blessure de ne pas être à ma place, rejetée et par-dessus tout le sentiment de n'être en sécurité nulle part sauf légèrement en moi-même, tout cela au niveau émotionnel. Ma question est comment se fait-il dans mon cas de ressentir une telle peur et insécurité face à mes propres émotions négatives et de tristesse alors que cela m'appartient également ?  REPONSE : Ma chère amie, tu es tendrement aimée, sois remerciée d'être en chemin. Le travail que tu fais porte ses fruits. Une bonne relation est établie avec ton accompagnante et c'est grâce à cela que tu peux maintenant trouver la petite en toi qui pense ne rien mériter.  Tu sais que ta solution de survie a été justement de renoncer et bien évidemment une grande tristesse découle de cela. C'est donc une petite fille qui est abandonnée quelque part. Je t'invite à méditer pour voir où elle se trouve. Pour l'instant, c'est encore un endroit très sombre. Cette petite a renoncé à l'idée de recevoir quelque chose de quelqu'un, mais tu vas désormais être sa bonne maman. Comprends  que ta solution a été de vivre au-dessus de ta vie et c'est ainsi que tu as laissé d'autres déterminer qui tu es. La petite en toi sent qu'elle n'a pas le droit à la parole, car c'était effectivement la solution. Tu es venue, tu t'es incarnée dans ces circonstances douloureuses, dans un contexte de génocide, justement parce que tu formules cela. Cela a été le cas de toutes les personnes qui se sont incarnées à cet endroit, à ce moment. Ce n'est pas le corps physique qui était en danger, c'est le corps spirituel, mais grâce à la menace qui pèse sur le corps physique, l'être humain peut à nouveau établir le lien avec la magnificence qu'il est fondamentalement.  Prends donc contact avec cette magnificence et dis-toi qu'elle est au fond de cette peur, au fond de cette négativité, donne-toi donc le droit de ressentir intensément ta colère, prends-en la responsabilité, fais des catharsis, ne dirige pas la colère contre quelqu'un, mais accueille-là et vois que la force de la lionne qui vit en toi  se trouve justement dans cette colère. La colère n'est pas négative, elle est essentielle dans la vie d'un être humain, mais comme nous l'avons vu, il est important de voir quelle est l'émotion qui a existé avant la colère. Agrandis ton espace, agrandis ton territoire et pose-toi fermement sur le sol de la terre en disant « j'existe ». Les travaux que tu as entrepris à cet effet sont importants : ceux que mon instrument t'a conseillés dans votre rencontre de groupe. En rapport avec ce groupe des jeunes, sachez que c'est vous, toi et d'autres, qui êtes sur le point de changer le monde. Il se peut que cela soit lourd à porter sur vos épaules, mais sachez que vous êtes des précurseurs, que vous êtes les pionniers. En faisant ainsi ce travail de transformation de toutes les parties de vous qui ne se sentent pas méritantes, vous posez l'énergie spirituelle avec laquelle vous vous êtes incarnés, vous les jeunes, qu'en aucun cas les plus anciens ne pourront véhiculer.  C'est vous qui pouvez porter la pleine charge de votre être et cela passe par la confrontation des parties de vous qui sont encore en lien avec votre conscience infantile. Vous êtes plus proches encore de l'enfance, bien entendu, mais aucun d'entre vous n'est encore dans cette enfance.  Prenez donc la responsabilité et ouvrez-vous à ce que vous ressentez, ouvrez-vous à l'intensité de l'être humain que vous êtes, et cette intensité se reflète dans les couleurs que vous aimez, dans la joie, dans les émotions positives, et cette intensité se reflète tout autant dans l'urgence de vos émotions sombres, dans votre colère, dans votre jugement, dans votre sentiment de vouloir vous venger.  Donc, n'ayez peur d'aucune de ces choses, confrontez-les, laissez-les exister et puis, acceptez-les, et puis transformez, transformez, transformez...Imaginez la quantité immense d'énergie purement positive qui est là, dans ces éléments dont vous avez peur, cessez d'avoir peur.  C'est un enfant en toi qui a peur, ma chère, sois la bonne mère de cet enfant et donne-lui le droit de se salir, donne-lui le droit de déborder.  Faites délibérément des choses pas très correctes, véritablement, faites-le avec votre enfant intérieur, jouez à cela, vous en avez envie, faites-le. Par cela, je n'entends pas, bien entendu, le fait d'agir sur votre négativité, sur votre hostilité face à l'autre, mais faites-le dans les catharsis, utilisez la plénitude de votre énergie de vie, qu'elle soit déjà libérée ou qu'elle soit encore momentanément piégée dans ce qui est négatif en vous. N'ayez pas peur de cela, voilà pour toi. Je vous écoute. QUESTION : Lors du dernier stage, à la cérémonie, j’ai jeté mes freins, j’ai décidé d’aller vers la lumière, de bouger. J’avais formulé que je souhaitais voyager, par exemple aller voir une collègue en Italie dès que mon énergie l’aurait permis.  Le confinement arrête tout. Je pense que cette situation ainsi que mon AVC  (pile 1 an) sont une étape importante dans ma vie. Je ne doute pas de mon élan de vie. Ce qui est nébuleux, c’est ce vers quoi je veux aller. J’aime tant les gens et le malheur qui frappe certains me rend tellement triste.  Quand j’étais à l’institut William Lennox, la solitude de certains me pesait beaucoup et je me rapprochais d’eux, cela me rassurait et je pensais que je pouvais les réconforter un peu. Je réfléchis à : est-ce que je souhaite vraiment retourner travailler ou aller vers une autre voie ou les deux ? Je le vois ou ne veux pas voir. Je fais confiance aux êtres de lumière pour me guider. REPONSE : Ma chère amie, tu as posé l'acte de vouloir te libérer de tes freins. L'acte où tu as déposé ton intention, n'était qu'une intention, bien sûr. Il est donc important maintenant de voir toutes les manières qui s'offrent à toi où tu peux mettre à exécution cette intention que tu as posée ce jour.  Tu t'es fait croire et tu fais croire à ton entourage que tu n'es qu'une petite flamme vacillante et tu as tellement cru en cette histoire que tu as failli complètement l’éteindre, ici sur ce plan terrestre, au moment de ton AVC. C'était effectivement l'électrochoc et l’appel vers une vie plus large et plus grande. La question que tu poses est posée par un enfant qui le vit comme une charge, voilà encore quelque chose qu'elle doit décider, comme si c'était soit l'un, soit l'autre. La vérité c'est qu'il n'y a pas de question à se poser. La vérité est que tu peux laisser ta flamme intérieure briller plus largement, comme tu le fais dans tes méditations et cela est très bien. Maintenant il est important, comme je l'ai dit dans ma réponse précédente, de ne pas avoir peur de ta négativité et d’oser parfois même agir sur la négativité. Cela prend en compte le fait que quand tu as une émotion négative, bien sûr, il te faut faire le travail et en découvrir l'origine, mais c'est important aussi de savoir que ta négativité est tout autant au service de l'évolution que ta positivité et là, il y a encore une marge de croissance.  Notamment dans tes relations familiales, il est important que toi aussi tu te donnes le droit de poser des limites, vois comment pour le moment ta croix personnelle est faite de l'hésitation entre « je ne suis pas d'accord avec ce qui se passe là » et puis de l'autre côté ta solution de survie qui a été d'être dans l'apaisement. Et c'est encore ta solution aujourd’hui, mais as-tu déjà compris qu’en étant ainsi dans cette lâcheté quelque part, tu n'aides pas l'autre à évoluer ?  C'est comme si tu te mettais au centre de ces situations, comme si tu avais encore à prouver que tu es une gentille fille. Je t'invite à faire le lien entre la gentille fille et la petite flamme vacillante. La vérité est qu'il y a là une quantité immense d’un élan qui est étouffé au fond de toi et qui a envie de faire le bien.  La souffrance que tu ressens est un appel au fond de toi de contribuer, d'aider les personnes, mais tant que tu te perçois comme étant petite et une petite flamme seulement, tu hésiteras toujours face à cette possibilité. Sache que c’est ici par le fait de te donner le droit de placer aussi une émotion négative, de l'exprimer que tu vas pouvoir faire briller plus fortement cette flamme. Sache que c'est à ce moment-là que les synchronicités seront là, que les signes apparaîtront à toi avec une clarté étonnante. Rassure ton enfant intérieur à tout moment, chaque jour. Tu n'as plus à prouver que tu es une gentille fille puisque tu es un être divin, voilà pour toi. ? Je vais me retirer quelques instants pour permettre à mon instrument de se désaltérer.--------Je suis à nouveau parmi vous et je suis à l’écoute pour la prochaine question. QUESTION : Je ne sais pas comment sortir de mon apathie ; je veux redécouvrir élan et enthousiasme, même si globalement ça va. Par enthousiasme j’entends vivacité et énergie. Que faire ? Comme un moteur créatif qui emporte. Je ne sais pas très bien comment le formuler. REPONSE : Ma chère amie, tu n'es pas sans savoir qu'un grand talent t’a été accordé ou devrais-je dire plusieurs grands talents, mais vu ton identification avec le mental et l'absence de confrontation des émotions, tout cela reste dans un entonnoir. Par ailleurs, il y a une fatigue et l'absence d'enthousiasme et d'élan découle de cette fatigue de ne pas être reliée à ta source fondamentale, cette source fondamentale qui vit en dessous de tes émotions contradictoires et c'est bel et bien le problème de plusieurs d'entre vous, j'entends ici de manière large, des êtres humains qui ont une qualité, qui sont qualifiés de surdoués, ou d'exceptionnels. Méfiez-vous, car il y a un enfant obstiné qui va se servir de cette qualification et cela peut avoir comme effet, comme cela a été, à un moment donné, le cas pour mon instrument qui pourra témoigner, d’avoir l'impression que plus aucun travail n'est à faire puisqu'il y a déjà cette grande conscience et cette créativité. Je t'invite donc, ma chère amie, à véritablement confronter, pas à pas chacune de tes émotions négatives, pour ne pas être happée et emportée par le cerf-volant de ta connexion avec les autres mondes de ta créativité, de ton intellect, de ta perception claire.  Tu as des personnes à aider, mais cela n'est pas possible dans l'état actuel parce qu’il n’y a pas suffisamment d'enracinement. C'est ainsi que je te vois assise sur un trône et il y a en bas des personnes qui t'attendent, sauf que, ton trône, il flotte dans les airs et cela ne sera donc pas possible, car la connexion ne peut se faire. Voilà une réponse très claire et directe pour toi, il se peut que tu ne l'apprécies pas, mais c'est ma tâche aujourd’hui de te la donner, voilà pour toi. Je suis à l’écoute de la prochaine question.            QUESTION : Pourquoi, lorsque je sens que quelque chose est positif pour moi, je ne laisse pas le positif m’envahir et j’ai le doute, la peur qui arrivent, la honte de croire, la honte de penser que c’est trop simple. Merci.            REPONSE : Magnifique, cette question témoigne d'une grande maturité. Il est dommage de ne pas te servir de cette maturité spirituelle et émotionnelle pour aller retrouver la petite qui justement formule ne pas y avoir droit. Il y a une ancre qui te tient en arrière, cette ancre se trouve dans les circonstances de ton enfance, il y a aussi comme pour la question précédente, un élément de gaspillage.  Dans ton cas aussi un grand réservoir a envie de se verser dans le monde, mais cela ne peut passer à travers le regard de la petite. Il y a là un élément de restriction, c'est ainsi que je te demande de travailler avec l'enfant intérieur. C'est important pour assumer la pleine envergure de ton Soi divin. L'enfant va toujours s'évaluer, s'autoévaluer quelque part.  L'enfant qui vit dans vos profondeurs est toujours en train de dire « est ce que je suis quelqu'un de bien, est ce que je ne suis pas quelqu'un de bien, est ce que je mérite cette chose et certainement, je ne mérite pas cette chose. » Comprends bien, quand tu réécouteras ce message, quand tu reliras sa transcription que l'enfant se sert du fait de ne pas accepter le cadeau que lui fait la vie, à l'adulte que vous êtes, justement parce qu'il veut que ce soit quelqu'un d'autre qui lui en donne la permission.  C'est donc à toi d’être le bon parent de ton enfant intérieur et de te donner la permission de jouir, de prendre plaisir, de t'ouvrir à toutes les satisfactions qui sont là à ta disposition. Par la même occasion, tu pourras aller retrouver l'enfant blessé qui se trouve en dessous de cet enfant obstiné qui veut la gratification dans le passé en allant retrouver les vraies blessures qui ont eu lieu lors de l’enfance. Voilà le travail, ce travail apportera une immense libération des limitations que tu t'imposes par le fait de faire passer ta gratification, ton épanouissement par le biais de l'enfant, voilà pour toi. Je suis prêt pour la prochaine question. QUESTION : Que puis-je faire pour aider davantage les personnes qui viennent en consultation chez moi. Merci. REPONSE : Vous allez me dire que je suis comme un disque rayé aujourd’hui, en fait je réponds ici à l'inquiétude de mon instrument dont je perçois les pensées, oui, un disque rayé peut-être, mais c'est toujours la même réponse effectivement.  La meilleure chose à faire, c'est d'être au courant de ses propres contradictions intérieures, portez dignement votre croix, et en ce moment où les énergies pascales sont à leur apogée, préparez-vous à la résurrection, la résurrection qui provient de l'acceptation de votre dualité. Votre acceptation de votre propre croix, de vos tendances contradictoires est effectivement votre contact avec le Soi divin, car c'est par cette acceptation que vous arrivez à vous aligner sur le dieu, sur la déesse que vous avez toujours été. Comprenez bien que c'est là l’utilité du travail, et tant que vous n'avez pas exploré vos propres profondeurs avec tout ce qui s'y vit de sombre et de limitant tout en le niant, tout en ayant décidé de ne pas aller voir dans tout ce qui est négatif, cela fait qu’environ 60 % de qui vous êtes, 70 % de qui vous êtes est mis en échec ; quel dommage n'est-ce pas ? Pour mieux aider les personnes qui sont à ton écoute, il y a à confronter et à prendre la responsabilité à chaque instant de ce que tu formules comme émotion négative et de voir à quel point tu es encore tentée d'agir comme automatiquement sur cette émotion négative.  Cela veut dire qu'il n'y a qu'une partie de toi qui se sent légitime d'être dans cette position d'aider les autres. Imagine que cela devienne un 100 % de légitimité. Je t'invite à ressentir cela, à ressentir l'effet que cela ferait si tu n'avais plus de doute et tu n'auras plus de doute si tu suis le fil de tes émotions négatives, si tu suis le fil de la blessure, bien sûr, car c'est juste en dessous de la blessure, et souvent à cet endroit-là, justement là où vous avez eu le plus mal, que se trouve votre plus grande contribution à l'humanité.  Bien entendu qu'il ne s'agira pas d'une contribution en tant qu'expert, ou en tant qu'être supérieur, ou en tant que professionnel, non, ce sera la légitimité d'être un cœur qui saigne, de comprendre ce qu'est la vie, de comprendre ta propre souffrance, d'accueillir ta propre négativité ; ce qui en découle, c'est l'amour, l’amour, car l'amour est le seul guérisseur dont vous avez tous besoin, à commencer par votre enfant blessé, voilà ma réponse. Je vous écoute. QUESTION : Comment transitionner sans peur vers la réalisation de ma mission de cœur qui est en partie de donner des soins énergétiques et de ce que j’en ressens d’enseigner, je ne sais pas encore exactement quoi. Alors  que je suis empêtrée dans un métier qui ne me parle plus, qui m’aide à payer mes factures, je suis sous une organisation de vie débordée et mal gérée qui ne me laisse que peu de temps pour développer un projet de cœur et qui phagocyte mon énergie et ma santé. J’ai peur de ne pas réussir à en vivre. J’ai peur avec mon syndrome de l’imposteur, de ne pas être à la hauteur. Je sens que j’ai encore tellement de bagages à délester pour pouvoir partir légère dans cette aventure. Quelles sont les plus importantes prochaines étapes-challenge que je dois transcender pour parvenir à la réalisation de mes missions d’âme ? Merci de tout cœur. REPONSE : Voilà encore une belle profondeur dans ta réflexion. La vie émotionnelle est là, ouverte comme un livre devant toi. Ce qui manque c'est l'acceptation et c'est aujourd’hui que je t'invite à célébrer, à célébrer tout ce que tu as nommé, à célébrer la confusion, à célébrer le désordre,  tu as le droit d’être tout ça et bien pire encore. Ce qui manque, c'est l'amour pour cet état, ce qui manque c'est l'accueil de tout ce que tu es dans ton humanité. Oui, bien sûr, va dans le sens de ces soins énergétiques, donne là où tu peux donner. Penses-tu vraiment que là-haut, il y aurait une quelconque réticence à se servir de tous les talents, de toutes les capacités qui sont latentes chez les êtres humains en disant «  Humm, nous ne pensons pas que cette personne soit prête ! » Mais quelle illusion, quelle projection du monde du vide et de la conscience infantile. Nous vous attendons, chers amis, le monde attend ce que vous avez à verser. Donc les enseignements que tu veux donner, sache que, bien entendu, comme pour tous, et bien, ils se trouvent tous là, en dessous de cette émotion négative.  L'humanité que tu vas développer dans l'acceptation de toutes tes parties contradictoires va te permettre de te remplir de l'intérieur et même si le syndrome de l'imposteur sera toujours là, quelque part, l'enfant restera là toute votre vie durant, ce n'est pas que ce sera un jour définitivement réglé. Ce qui est certain, c'est que de plus en plus, tu auras le courage d'aller dans le sens de «  je le veux quand même, même en ayant peur ». Voilà la bonne réponse en fait que vous pouvez cultiver au fond de vous. Ce que vous êtes tous venus apporter à la terre a tellement d'importance, vous êtes tous tellement pleins de tout ce que vous avez à verser et vous êtes tous tellement peureux parce que vous vous identifiez avec l'enfant qui ne se sent pas légitime.  Avez-vous vu le nombre de personnes qui ont accepté de sortir de leur zone de confort ? Qu'ils soient artistes, qu'ils soient dans le développement personnel, qu'ils soient dans n'importe quel domaine de l'existence, les voilà qui sont assis sur leur talent et qui ressentent le besoin d'éclore comme un œuf. Ce sera impossible sans l'appel du petit poussin au fond de l’œuf qui a envie de sortir et de donner et de vivre et de célébrer la vie.  Si vous vous mettez en harmonie vibratoire avec votre intention de célébrer la vie, plus rien ne pourra entraver votre liberté, la liberté intérieure que vous avez cultivée désormais par l'application des clés que je vous donne. Avec les cinq outils que je vous demande d'adopter, vous verrez que la liberté extérieure découlera comme un effet secondaire naturel de cette liberté intérieure que vous êtes en train d'acquérir.  Mais pour accélérer le mouvement, il suffit d'appliquer les clés, il suffit de cinq minutes pour se sentir à nouveau légitime et balayer du revers de la main le syndrome de l'imposteur. A chaque fois que vous irez voir votre enfant intérieur, que vous donnerez une place à votre Soi divin en tant qu'observateur bienveillant de vos processus émotionnels, que vous utiliserez les catharsis pour vous vider des lacs d’émotions stagnantes, de vos émotions vieilles, millénaires, et votre travail avec l'enfant intérieur, tout cela vous donnera la voie de créer vos relations à un autre niveau, de communiquer autrement et vous sentir légitimes, légitimes, légitimes. Puis-je vous le dire à tous, vous êtes légitimes, car vous êtes un Soi divin qui a envie de changer ce monde.  Pourquoi tant de pauvreté, pourquoi tant de réticence à donner ce que tant de gens attendent ? N'ayez aucune peur, vous ne devez pas être le plus élevé dans votre domaine, vous devez être juste un pas plus loin que la personne qui bénéficie de ce que vous avez à dire, un pas, c'est tout, soyez certains de faire ce pas vous-même chaque jour par la mise en pratique des outils que je mets à votre disposition. Vous vous sentirez légitimes, mais observez le petit singe fou qui tourne dans votre tête, la rumination. Vous n'êtes jamais au repos, vous êtes toujours dans le doute. Je vous invite à observer ce doute, je vous invite à observer l’absence de repos et je vous invite à vous donner de l’espace.  Soufflez, soufflez maintenant que le monde retient son souffle. Quel est l'usage que vous allez faire de cette absence de souffle ? Soufflez en vous-même, soufflez dans votre vie intérieure, vivez tout ce qui existe en vous et voyez que cela est bien. Par ce geste je pose sur votre tête, sur vos épaules, sur la tête et les épaules de tous ceux qui vous sont chers, la plus haute des bénédictions du Très Haut. Saurez-vous accueillir cette bénédiction ?  Accueillez-la, ouvrez-vous à elle, cela dépend de vous, car la bénédiction est toujours posée sur vous, mais c'est vous qui la refusez par des milliers d'excuses, toutes en lien avec des souffrances que vous avez vécues dans votre enfance, Je vous salue. Autre Eglise, le 13 avril 2020    

Boodschap van de gids over de pandemie van het Coronavirus    Deze boodschap werd op 17 maart 2020 te Autre Église (B) door de gids via Marianne Hubert                   doorgegeven. De tekst in zwarte letters is een vertaling van een deel van de boodschap doorgegeven in het Engels. De tekst in blauwe letters is een vertaling van een deel van de boodschap doorgegeven in het Frans, daarna door Marianne Hubert vertaald in het Engels en van daaruit vertaald in het Nederlands.Vertaling: Lucie van Mol en Paul Avis 

         De sessie begint met een 10 minuten durende meditatie met muziek door Emilien Sanou gespeeld op de balafoon. “Welkom lieve vrienden, ik ben de gids en we zijn in deze ruimte bij elkaar die virtueel lijkt te zijn, maar die vanuit het spirituele perspectief dat ons allen verbindt, werkelijk is. Wij ontmoeten elkaar in deze vijfde dimensie die spoedig die van jullie zal zijn. En de recente gebeurtenissen zijn een voorbereiding op deze verschuiving.  Jullie zijn lichtwerkers, eenvoudigweg omdat jullie allemaal weten dat je een geestelijk bestaan hebt voordat je een stoffelijk bestaan hebt. Er is geen verschil tussen deze werelden, hoewel de meeste mensen denken van wel. De werelden bestaan in het innerlijk van eenieder. De geestelijke wereld is aanwezig, altijd, en de stoffelijke wereld staat daar open voor of nog niet. Jullie zijn dus niet een mens die zich opent voor een spiritueel bestaan, je spirituele bestaan is je waarheid, en je lichaam − je fysieke lichaam en alle lagen daartussenin − worden omvat in je spirituele bestaan dat eeuwig is. Jullie zijn niet in gevaar. Jullie worden alleen uitgenodigd om vanuit je centrum te leven in plaats vanuit je oppervlakkige zelf.             Als mensen houden jullie van verhalen en een van jullie favoriete verhalen is dat jullie geloven dat je van binnen leeg bent en dat je jezelf van buitenaf moet opvullen.Het wordt tijd om eens naar dit verhaal te kijken en erom te lachen. De waarheid is dat jullie gevuld zijn. Vol van licht, vol van alles wat deze wereld nodig heeft, deze wereld die nog niet af is, zoals een kunstwerk nog niet af kan zijn.            Maar het verhaal dat jullie jezelf vertellen is onderhoudend, en jullie zijn helemaal gefascineerd een wereld te hebben gecreëerd die het verhaal weerspiegelt. Jullie zijn goden en jullie weten dat jullie dat zijn. Bepaalde delen van jullie weten het nog niet.Niet beseffend dat jullie god zijn, hebben jullie verhalen verzonnen over goden, over machtige wezens; jullie hebben het goddelijk zelf buiten je geprojecteerd, en op die manier je innerlijke god, je hogere zelf, verlamd.  Alles wat bestaat is gewild, zoals de gewoonte om je leeg te voelen, gewild is. Natuurlijk is het een kwestie van collectief bewustzijn, en totdat je ontdekt dat je er persoonlijk mee verbonden bent en ook hoe, zul je erdoor worden beheerst en zullen jullie levens lijken op wat is geformuleerd in leegte, tekort en gebrek. Als je denkt dat je leeg bent, zul je leven in een wereld die de leegte weerspiegelt.Maar de projectie dient te worden gezien voor wat die nu is. Jullie ervaren een negatieve wereldsituatie omdat deze het verhaal weerspiegelt dat jullie jezelf vertellen, en in dit verhaal waarin jullie denken dat je leeg bent, neem je het hen kwalijk die een beetje voller lijken te zijn dan jijzelf en zul je hen die een beetje leger zijn, wel verachten.De actuele situatie bevestigt angst. Zij bevestigt je angst voor elkaar en je wantrouwen in anderen. Zij bevestigt de angst die in je eigen onderbewuste leeft en je angst om een gevaar te zijn voor iemand anders, je wantrouwen dus ten aanzien van jezelf.            Er komt een moment dat de uitweg van het ontkennen van wat voor de hand ligt, niet langer meer werkt en dat wat ook maar in het onderbewuste leeft, zichtbaar moet worden. Zie het zo: wat je buiten je ziet, weerspiegelt altijd wat van binnen leeft, in plaats van het omgekeerde. Jullie maatschappij is nog steeds hoofdzakelijk gebaseerd op hoe jullie geloven dat externe gebeurtenissen een reactie veroorzaken in jullie zelf. Met andere woorden, jullie denken dat er een virus is en daarom zijn jullie bang, maar het tegenovergestelde is waar: jullie zijn bang en de angst heeft iets voortgebracht dat deze angst bevestigt. De angst zelf zou niet zo’n probleem zijn als jullie maar zouden willen luisteren naar wat er gaande is in je innerlijke wereld. De onbewuste angst of de angst die wordt ontkend en geloochend, heeft meer macht dan de angst die onder ogen gezien en onderzocht wordt.Wanneer jullie je angst recht in de ogen zouden kunnen zien, zouden jullie ontdekken dat het de angsten van een klein kind zijn, het kind dat jullie eens waren en dat afhankelijk was van de buitenwereld voor al zijn behoeften of verlangens. Jullie zijn dat kind geweest, maar zijn dat nu niet meer.Het spreekt vanzelf dat wanneer je gelooft dat je voor je voedsel afhankelijk bent van een bron buiten jezelf, je ervoor bevreesd zult zijn dat die behoefte niet vervuld zal worden. Daarom is er een intentie om je niet bewust te zijn van de rijkdommen die binnenin je leven. Het is een manier om de buitenwereld ertoe te bewegen om je te geven wat je niet kreeg toen je een kind was.  Lieve vrienden, je kind-bewustzijn staat erop om alles wat noodzakelijk of wenselijk is, van een bron buiten je te krijgen en het ligt voor de hand dat het bang zal zijn dat de wereld misschien niet geeft wat noodzakelijk of wenselijk is. De bron is binnenin je, maar zolang je het bestaan ontkent van het kind in je dat erop staat te krijgen van een bron buiten zichzelf, kun je geen toegang krijgen tot de onbeperkte bron in je, waarvan de onbegrensdheid en rijkdom alle verbeelding te boven gaat. Wanneer je toegang hebt tot deze bron, zul je ontdekken dat zij niet uitsluitend bevat waar je behoefte aan hebt. Want zij bevat juwelen, rijkdommen in de vorm van talenten, kwaliteiten, moed, waardigheid en liefde. Wanneer je uit deze bron put, zul je niet alleen jezelf tevreden stellen, je zult de wereld veranderen. Er is voor de wereld maar een korte tijd nodig om zich te vervullen wanneer alle mensen zich bewust worden van de rijkdommen die binnenin henzelf leven. Maar voordat je uit deze bronnen kunt putten, dien je dat deel van jezelf te ontdekken dat beweert leeg te zijn. De rijkdommen zijn verborgen onder bepaalde vervuilingen. Deze vervuilingen moeten de delen van jou zijn die niet in overvloed geloven, want hoe zou je een wereld vol overvloed kunnen creëren als je van jezelf gelooft dat je leeg bent. Je zult ongetwijfeld antwoorden: ‘Maar ik geloof niet dat ik leeg ben.’ En je hebt gelijk, in je bewustzijn als volwassene voel je je niet leeg, je bent zelfs bereid om van jezelf te geven en je bijdrage te leveren. Dat is het bewuste deel van je, maar dit bewuste deel is minder krachtig dan het onbewuste deel dat wil krijgen en daarom voorgeeft leeg te zijn.            Het wordt tijd om spiritualiteit en psychologie met elkaar te verbinden. Diegenen onder jullie die op een pad van transformatie zijn, weten dit al heel lang. Maar de denkbeelden die de werkelijkheid beheersen op het aardse vlak, houden geen rekening met deze realiteit. De realiteit dat wanneer je voldoende diep in je emotionele leven duikt, je toegang zult krijgen tot je spirituele kracht, die je innerlijke god is, de god die in staat is om de wereld te veranderen. Er is een mogelijkheid voor samenwerking, maar het zou niet de samenwerking moeten zijn die gebaseerd is op het compromis tussen de leegheid en de theoretische kennis van het vol zijn. Dit zal niet genoeg zijn. Nee, ieder mens wordt uitgenodigd om waar te nemen, te luisteren naar, onder ogen te zien, verantwoordelijkheid te nemen voor en te aanvaarden wat werkelijk wordt gevoeld, want in je emoties zul je de delen van jezelf ontdekken welke nog niet doorlaatbaar zijn voor liefde, overvloed, broederschap, vrede en veiligheid. Het is tijd om een einde te maken aan de scheiding tussen spiritualiteit en psychologie. Zoals de meesten van jullie al hebben ervaren, aangezien jullie je op een pad van transformatie van jezelf bevinden, vind je je hogere zelf door je door de verwarring en de angsten in je emoties heen te worstelen. Dat deel van je dat god is en dat vol is van alles wat noodzakelijk en wenselijk is. Dat deel is daar en je hebt er toegang toe als je de moed hebt om de delen van je die nog niet liefdevol zijn, toe te laten, te voelen, te aanvaarden en lief te hebben.Dat zijn die delen van je die een krachtige straal van liefde nodig hebben van het hogere zelf. De neiging bestaat die delen te negeren en het is juist omdat ze zo’n lange tijd zijn verloochend dat ze nu duidelijk zichtbaar worden. Het bestaan van deze delen valt niet meer te ontkennen, de wereldsituatie reflecteert nu de angsten: de ander zien als jouw vijand of jezelf zien als de vijand van iemand anders. Deze angsten zijn niet reëel maar zolang ze geloochend en ontkend worden, zullen ze groeien en zich manifesteren in het fysieke, zoals ze dat nu hebben gedaan.            Deze situatie biedt een enorm potentieel voor transformatie en het is vandaag mijn voorrecht om jullie het goede nieuws te schenken: kijk om je heen, ondanks het lijden zijn er al vele tekenen van hoop te zien.Jullie leven nu met het risico of de angst dat je fysieke leven morgen kan ophouden te bestaan en dat plaatst jullie in de bevoorrechte positie dat jullie voor een keuze staan. Deze keuzepositie is niet negatief. Deze crisis vindt plaats ten tijde van de lente equinox, opdat je echt de keuze zou hebben.. Wees degenen die beseffen dat ze een keuze hebben. Het leven kan zich weer in haar volheid, in haar zuiverheid aan jullie openbaren als je daarvoor kiest. De lucht is onbelast, water zuivert zichzelf, onze eigen harten zuiveren zichzelf dankzij de afzondering, want jullie realiseren je nu dat je niet hunkert naar aardse dingen maar veel meer naar contact met degenen van wie je houdt.            Het andere voordeel is dat jullie jezelf nu in mensen over de hele wereld kunnen verplaatsen die dagelijks lijden door datgene wat voor jullie alleen nog een vage bedreiging is, behalve voor sommigen. Jullie zouden kunnen stilstaan bij mensen in andere delen van de wereld, die totaal anoniem sterven als gevolg van ziekten die al langer bestaan en een veel hoger sterftecijfer hebben. Jullie staan nu dicht bij deze mensen, jullie kunnen je hart openen voor hun lijden, en ik nodig jullie uit om dat te doen, nu jullie vrijheid wordt belemmerd. Misschien voelen jullie je nu dichter bij die mensen staan die onder ondraaglijke omstandigheden gevangen zitten en misschien begrijpen jullie nu het lijden van verdreven mensen die gedwongen worden om te migreren.            Het gaat hier om de illusie dat er slechts één bron zou zijn en dat die zou kunnen opdrogen en dat het daarom gevaarlijk is om haar met anderen te delen. Jullie goddelijk zelf is ook het goddelijk zelf van de aarde, die zo rijk is dat het al jullie voorstellingen te boven gaat. De rijkdommen van de aarde zijn een exacte weerspiegeling van jullie innerlijke rijkdommen en aangezien jullie je innerlijke bron niet aanboren, of tenminste niet voldoende, zullen jullie omringd zijn door een wereld waar schaarste heerst. De externe vervuiling is de weerspiegeling van innerlijke vervuiling. Dat is de vergissing van lichtwerkers die een positieve wereld wilden bouwen en dat nog steeds willen. Zij begrepen niet dat de positieve wereld alleen kan worden gebouwd met de bouwstenen die verkregen worden door het onder ogen zien van de negativiteit die leeft in je kind-bewustzijn. Luister naar deze negativiteit, wees goede waarnemers van je emotionele processen; zij geven de delen van je weer die nog niet doorlaatbaar zijn voor de liefde die je in werkelijkheid bent. Keer je niet van hen af, neem waar wat op elk moment de waarheid over jou is. Maak ruimte voor de innerlijke waarnemer, de goedgezinde getuige. Je hoeft je niet schuldig te voelen of je te schamen voor je schaduwkant, jullie zijn mensen en jullie hebben er recht op. Wijs het niet af, want het is door het onder ogen zien van die delen van jezelf die nog resoneren in negativiteit, dat jullie kunnen winnen wat positief is. Het positieve komt niet uit een andere bron voort dan het negatieve, hoewel dat op dit aardse vlak wel algemeen wordt geloofd. Er zijn geen twee bronnen, het is een en dezelfde bron, het negatieve is gemaakt uit dezelfde goddelijke, volle en positieve zielssubstantie. Dat is ook waar jullie uit zijn gemaakt. Er zijn echter niet genoeg bouwstenen, nietwaar? De ware bouwstenen nodig voor het bouwen van de planeet van je dromen, zijn te vinden in de transformatie van alles wat negatief is. De wereld kan in een heel korte tijd haar volheid onthullen als je de illusie van leegte onder ogen ziet en jij je eigen innerlijke volheid zoekt die aanwezig is onder de lagen van wat in jou nog steeds is afgestemd op tekort en leegte. Maak je onbewuste bewust. Dit is niet zo moeilijk om te doen, neem alleen maar de stroom van je emoties waar. Sta me toe om te verwijzen naar de leringen die via een ander kanaal werden doorgegeven, de ‘Pathwork’ leringen. Je kunt goed gebruikmaken van je momenten van opgelegde stilte. Lichtwerkers over de hele wereld hebben zich ingespannen om een betere wereld te creëren, om het positieve aan te moedigen. Hun intentie is geheel positief. Maar op een of andere manier bestaat er een onjuiste voorstelling.De positieve wereld, de wereld waar jullie allemaal van dromen en die jullie graag als een realiteit zouden willen zien, kan alleen worden gebouwd met de bouwstenen die ín het negatieve deel van de wereld zijn gevat. Maar er is natuurlijk geen manier om dit collectief te doen. De mensheid is nu klaar om het leven te leven op basis van de blauwdruk van de god die zij altijd is geweest, ontdaan van de lagen, de delen van jullie die niet verbonden zijn, die bevroren zijn.Het is dezelfde energie, er is geen andere bron voor de creatie van het kwaad, het is allemaal positief, liefde kan worden gewonnen uit de confrontatie met haat.Kijk dus naar die delen in je die nog steeds iemand haten, die jouzelf haten en breng liefde naar deze delen. Heb ze lief, aanvaard ze en zij zullen smelten in het positieve dat zij oorspronkelijk waren. De wereld is klaar voor deze boodschap. Er is geen elite, geen spirituele elite meer op deze planeet, en natuurlijk werd de jongere generatie in deze energieën geboren en hun pad zal snel en zacht zijn. Maar de mensen die het transformatieproces hebben gevolgd en tot een vroegere generatie behoren, moeten getuigen van de mogelijkheid om wat negatief is te transformeren naar het positieve. Het is dezelfde energie. Dus maak je onbewuste geest alsjeblieft bewust.Een zorgvuldige waarneming van jezelf zal het mogelijk maken voor de liefhebbende blik van je hogere zelf, om de delen van je die nog steeds geloven in tekort en behoefte, te doen smelten.Het is allemaal liefde en nu iedereen de adem inhoudt op deze planeet die lamgelegd is door deze ziekte, terwijl mensen over de hele wereld lijden en in groten getale sterven, geeft deze onderbreking jullie de buitenkans je leven te leven met de dreiging van doodgaan en dat opent je voor wat wezenlijk is. Jullie zijn op deze aarde gekomen om van mening te veranderen over wat tekort, haat en angst uitstraalt. Nu mensen ver van elkaar zijn verwijderd, worden zij zich bewust van wat echt wezenlijk is, en dat is menselijke liefde, contact. Jullie zijn hier op deze planeet om te leren over liefde, en alles in jou wat nog geen liefde is, wanneer je je lichaam achterlaat, zal moeten worden herhaald. Jullie zijn de getuigen van dit proces, van de mogelijkheid negativiteit te transformeren in liefde, maar dat gebeurt alleen wanneer je het aanvaardt en er eerlijk naar kijkt – naar dit deel van jou dat geen liefde uitstraalt. En wat het negatieve van mensen om je heen ook moge zijn, het rechtvaardigt niet dat je op je eigen negativiteit zou handelen. Er wordt een kans geboden, deze kans brengt jullie misschien dicht bij wat wezenlijk is, de taak waarvoor je op aarde bent gekomen: het negatieve transformeren en openen, het openen van de kluizen, de rijke kluizen van alle talenten, de kwaliteiten die er zijn, wachtend om met plezier en vreugde vrijgegeven te worden in de wereld. Er is niets mis met het genieten van alles wat het leven heeft te bieden, zelfs expansie, economische groei, reizen. Waar nu naar dient te worden gekeken zijn de motieven, de emotionele motieven achter economisch streven. Gooi alsjeblieft het kind niet met het badwater weg. Kijk naar jezelf; kijk naar de wereld, het is een reflectie van wie jullie zijn. Kijk naar waarom je deze crisis nodig hebt, welk deel van jou vibreert met deze crisis. Dat is de grootste gift die je naar de mensheid kunt brengen. Door te kijken naar waarom je deze crisis persoonlijk nodig hebt. De verandering kan onmiddellijk zijn.            Dit is een hulp, deze crisis laat je zien dat het noodzakelijk is om naar binnen te kijken en te transformeren wat jou ervan weerhoudt om het licht en de liefde te zijn die je werkelijk bent. Kijk bij jezelf naar binnen, want daar kun je de gevangenissen zien, de angsten die jouw goddelijke volheid ervan weerhouden om jou en ook de wereld te overspoelen met alle licht en liefde die binnenin je zijn.Je innerlijke leven produceert de uiterlijke wereld als een gevolg. Expansie, plezier, reizen en consumeren zijn dus geen probleem, tenzij het onderliggende motief de angst voor tekort is en van de hebzucht die het gevolg is van het tekort.Alle antwoorden zijn daar, vlakbij binnenin je. Waarom hebben jullie deze crisis nodig? Een crisis is altijd een kans om te verbeteren wat verbetering behoeft. Identificeer de reden waarvoor je deze crisis nodig hebt. Welke delen van je worden nu geactiveerd? Angsten, achterdocht. Breng licht bij de angsten en het wantrouwen en je zult je spoedig realiseren dat ze niet nodig zijn. Er is slechts een kleine verandering in je innerlijke houding nodig. Qua aantal hoeven slechts weinig mensen hun denken en voelen te veranderen om de wereld te doen kantelen en beginnen te bewegen in de richting van wat zij van oorsprong was: net zo gevuld als jij bent. Maar de wereld kan deze volheid alleen weerspiegelen als jij de volheid binnenin jezelf aanboort. Ik zal me enkele ogenblikken terugtrekken voordat ik jullie vragen ga beantwoorden.”   VRAAG: Representeert deze quarantaine de ware bedoeling van de vastentijddie ons herinnert aan de 40 dagen van Jezus in de woestijn, een tijd van diepe meditatie, van naar binnen gaan in jezelf om onze angsten en negativiteit onder ogen te zien, en om de innerlijke waarheid te vinden en een nieuwe richting? “Ja, inderdaad, de mensheid heeft de noodzaak gevoeld en dit wordt nog steeds gevoeld in bepaalde spirituele bewegingen, dat er een tijd van reflectie nodig is, over de tot stilstand gekomen buitenwereld, over de neiging alle kanten tegelijk op te rennen zorgend voor behoeften die met elkaar in conflict lijken te zijn. De behoefte de kost te verdienen, de behoefte met familie samen te zijn en de behoefte aan een rijk innerlijk leven lijken conflicterende behoeftes te zijn en deze veroorzaken fragmentatie. Maar dat zijn ze niet. Mensen zijn zo dicht bij de mogelijkheid te leven vanuit het deel van henzelf dat vol is. Je hogere zelf kent geen conflict, het heeft nooit tekort gekend, het is nooit vernederd, en het heeft zichzelf nooit hoeven te verdedigen. De stilstand die nu noodzakelijk is, is een kans terug te gaan naar dat hogere zelf, om ernaar te luisteren, om ermee in verbinding te zijn of om te zien waardoor het wordt bedekt, want sommige delen van je bedekken nog steeds je hogere zelf; de delen van jou die niet weten, geen overvloed, liefde, vrede ervaren. Er is een oorlog gaande, de oorlog die door je voorouders werd gevoerd op het slagveld, speelt zich nu af in je huiskamer. Mensen maken grappen over deze oorlog die is gevoerd, zittend op de bank en ja, blijf zitten want de echte oorlog is binnenin je, niet daar buiten. De vastentijd heeft altijd te maken met het verminderen van destructies. Een volwassen, meer positieve houding zou zijn om te luisteren naar het hogere zelf ongeacht de uiterlijke destructie.  Dat is het volgende niveau voor mensen en daar gaat het in de 5e dimensie allemaal om.” VRAAG: Het corona-virus brengt mensen ertoe om minder te consumeren omdat winkels gesloten zijn, om hun huis niet te verlaten, om te stoppen met reizen en vervuilen daar alle vluchten zijn geannuleerd, om zich af te vragen of het nodig is je vakantie te vieren op grote cruiseschepen die de oceanen vervuilen en schaden, om te overwegen lokale producten te kopen, om zorg te dragen voor hun gezondheid, om te focussen op hun eigen innerlijke centrum en op hun naaste familie in plaats van uit te gaan in  restaurants, vrienden te zien of naar de bioscoop te gaan. Tegelijkertijd maakt het mensen wantrouwig naar elkaar, het maakt dat ze elkaar vermijden en ze onthouden zich van elkaar aanraken of kussen, het maakt hen zelfzuchtig, ze kopen grote hoeveelheden voedsel in winkels zonder te denken aan anderen en het maakt dat ze op beeldschermen en TV kijken en videogames spelen. Het mag een voordeel zijn voor de aarde, maar hoe staat het met de sociale relaties? Hebben mensen de middelen om deze innerlijke evolutie te vervolgen waartoe ze worden uitgenodigd? “Dank je voor deze diepzinnige vraag en deze diepzinnige gedachte.De mensheid heeft haar evolutie opgeschort door zich te identificeren met dualiteit. Zelfs nu worden beslissingen genomen op economisch, politiek en sociaal niveau, gebaseerd op tekort en de wil om het tekort op te vullen door uiterlijke waarden. Maar zolang iemand in dualiteit is, zal er een nieuw tekort verschijnen zodra het eerste is vervuld. Een nieuwe oplossing zou dan gevonden moeten worden, en die wordt gevonden aangezien mensen creatieve wezens zijn en aangesloten zijn op de goddelijke krachten die in hen wonen. Het model functioneert niet goed. Dualiteit is alleen maar een reflectie van wat nog steeds getransformeerd dient te worden in individuen en collectief. Beslissingen zouden niet op basis van dualiteit genomen moeten worden. Het is best mogelijk om het hogere zelf te raadplegen voordat je beslissingen neemt. Want ieder besluit dat genomen wordt vanuit de positie van dualiteit, zal een nieuw probleem creëren. Daarom kan men de tegenstelling zien tussen gedachteloze overconsumptie en het model dat nu wordt gepresenteerd als heilzaam, het stilzetten van alle expansie, het stilzetten van alle plezier uit reizen en het ontdekken van andere plaatsen, andere landen, en nog meer.Dat kan niet waar zijn, men zou het plezier niet ter discussie moeten stellen maar liever datgene waar het plezier op is gebaseerd. Als ieder mens bewust zou handelen door zich ervan bewust te zijn volgens welke formule zij of hij op ieder moment leeft: ‘Wat is hier mijn emotionele motief?’ Laat me een voorbeeld geven om dit te illustreren.Laten we aannemen, er is een kleine jongen die niet veel ruimte kreeg, of niet veel persoonlijke aandacht kreeg gedurende zijn kindertijd. Waarom niet? Eenvoudigweg omdat hij werd geboren in een grote familie. Om ervoor te zorgen dat hij wat plek kreeg voor zichzelf en gezien werd, formuleerde hij het verlangen om de beste te zijn. Zijn ouders en leraren wilden graag dat hij de beste zou zijn en hij was bereidwillig de beste te zijn. Hij dacht niet na over het feit dat wanneer hij de beste zou kunnen zijn, een andere jongen de slechtste zou moeten zijn. Hij had geen verlangen om iemand anders in de rol van domkop te duwen, verre van dat. Hij wilde alleen zijn uitmuntendheid bewijzen. En het is oké om je uitmuntendheid te bewijzen. Natuurlijk stopte hij na de kindertijd niet met het gebruiken van deze uitweg; waar hij toen de beste was geweest om meer ruimte en aandacht te krijgen, is hij nu de beste in zijn vak geworden, een ambitieuze jongeman met competitiedrang. Competitie kan gezond en stimulerend zijn. Maar onderweg vergat hij de pijn van de kleine jongen die niet genoeg ruimte en aandacht kreeg. Nu kan de kleine jongen, die een CEO werd, duizenden werknemers ontslaan alleen maar om meer winst te maken of om aandeelhouders van het bedrijf tevreden te stellen. Hij verloor de kleine jongen die hij eens was. Maar als hij nu teruggaat naar de kleine jongen en zich de pijn herinnert die hij heeft geleden, wanneer hij de kleine jongen die nog steeds in hem leeft, koestert en hem vertelt hoe waardevol hij is voor de volwassen man, zal diens hart smelten. De liefde die hij heeft voor het deel van hem dat ooit leed, zal hem bewust maken van de andere kant van zijn succes, de kant waar hij andere mensen moest verdringen, waar hij werknemers heeft moeten ontslaan, allemaal in een wanhopige poging om een betere versie van zichzelf te zijn, degene die het recht wilde verdienen op meer ruimte en aandacht. De beste zijn en een open hart hebben, zijn niet onverenigbaar.Door zijn contact met het gewonde kind in hem, krijgt hij toegang tot dat deel in hem dat nog steeds lijdt. Wanneer hij geen actie naar binnen onderneemt, zal het kind nooit helen. Hij dient nu de goede ouder te zijn voor zijn innerlijke kind. En door dat te doen, zal hij in staat zijn de pijn te horen van alle anderen, van diegenen die hij onbedoeld heeft verdrongen. Hij zal zich bewust worden van zijn acties en van de gevolgen ervan. Hij kan dan wroeging gaan voelen. Wroeging is een ouderwets woord, maar is evengoed een prachtige spirituele waarde. Zijn wroeging zal zijn hart openen, zijn hart zal hem toegang geven tot zijn hogere zelf en in zijn hogere zelf zal hij de perfecte oplossing vinden voor hem en zijn werknemers die hij in dienst heeft. Ik vertel jullie dit verhaal omdat het in feite heel eenvoudig is om innerlijk te luisteren naar wat iemand beroert, naar welke negatieve emoties iemand voelt. Je negatieve emoties zijn altijd verbonden met de pijn van je kind, het kind dat een uitweg vond. De uitweg van deze heer in kwestie was om zijn uitmuntendheid te bewijzen. Je zou kunnen denken dat de oplossing zou zijn hem te behandelen zoals men zou doen met een schurk, een slecht persoon, iemand die erop uit is de massa uit te buiten.Men zou geen melding maken over de intentie van de massa om uitgebuit te worden. Ik zou je over hen een ander verhaal kunnen vertellen, het verhaal over mensen die denken dat ze geen waarde hebben, doordat hun waarde hen niet werd gereflecteerd door hun ouders of leraren toen zij kinderen waren. Hun uitweg was door concessies te doen en te volgen, in de hoop dat ze wat kruimels zouden krijgen. Die uitweg is net zo negatief als de uitweg van de winnende heer. De ware oplossing, lieve vrienden, vind je daar waar je anderen beschuldigt over hun uitweg. Jullie zitten allemaal in hetzelfde schuitje. Jullie hebben allemaal wonden onder je verdedigingen. De verdediging is negatief, het kwetst anderen en het kwetst jouzelf. Maar de wond, de plek waar je bent gekwetst, opent zich naar het hogere zelf in jou. Het hogere zelf waar al het goede ligt. Er is geen algemene regel voor wat goed of kwaad is in de maatschappij. Transformatie kan alleen individueel gedaan worden. En hulp is beschikbaar voor het naar binnen duiken in jezelf. En om jouw vraag te beantwoorden: kunnen we het ons veroorloven? Ja, natuurlijk kan dat. De betekenis zal komen met elke stap die je neemt om dichterbij het doen oplossen van jouw existentiële conflict te komen waarmee je geïncarneerd bent en dat zichtbaar voor je werd door je kindpijn. De oplossing is er, want jij kunt de goede ouder zijn voor je innerlijk kind. Je zult dan begrijpen dat je je verdedigingsmechanisme nodig had, het hielp je te overleven toen je klein was, hoewel het nu gebaseerd is op een situatie van tekort, van haat, van gebrek aan aandacht zoals in het geval van het eerste voorbeeld, of gebaseerd op een gebrek aan erkenning in het geval van de werknemers.  Er zijn geen slechte mensen. Vraag je liever af, wanneer de slechte mensen verschijnen: waarom heb ik deze gemeenheid nodig, deze specifieke gemeenheid waar ik nu mee te maken heb? Welk deel in mij wordt door dit contact beïnvloed? Hoe reageer ik emotioneel wanneer ik me geraakt voel door iemands negativiteit? Je zult zien dat je reageert met je eigen negativiteit. En negativiteit is negativiteit, het is niet zuiverder wanneer het een reactie is in plaats van een actie. Het is negatief, maar het bevat de bouwstenen voor jouw bestaan vol vreugde, vol plezier en vol vrede. Wat nodig is, is zelfobservatie, het waarnemen van wat men voelt. En dat is totaal gratis. Deze boodschap zou wijdverspreid moeten worden, maar dat kan alleen wanneer jullie, de lichtwerkers die hier bij ons zijn vandaag, beginnen met dit op jezelf toe te passen.Dan zul je in staat zijn naar anderen te getuigen. Want er bestaat geen twijfel over dat jullie je hogere zelf zullen bereiken door de confrontatie met de negatieve delen in je, je verdediging en de wond die daar nog onder zit.Benader het gekwetste kind, word zijn of haar goede ouder en een heleboel oplossingen zullen voor je verschijnen.  Het probleem is dat mensen die bestemd zijn om te regeren, duidelijk afgestemd zouden moeten zijn op hun hogere zelf, maar dat zelden zijn. Want zij die dat wel zijn, hebben geen verlangen naar een politieke carrière daar ze bang zijn dat ze niet gehoord zullen worden. En dat zullen ze niet, niet nu.Maar is dat een reden je machteloos te voelen en ervan af te zien naar voren te stappen? Aanspraak maken op je machteloosheid is een werktuig dat werd gebruikt door het kind dat je eens was. Schaarste is geformuleerd door het kind dat je eens was. Het is niet echt, het is een illusie, je bent zo krachtig. Zij die naar macht zoeken, dorsten er vaak naar om een tekort in hun eigen kindertijd te compenseren. Hun intentie is dus positief. Er is geen politicus die zijn carrière begint met bewust te zeggen: ‘Ik wil politicus zijn om mensen te manipuleren voor mijn eigen gewin.’Nee, de intentie is positief, zij is altijd positief. Onbewuste motieven zorgen ervoor dat mensen afdwalen van het rechte pad en daarom is het noodzakelijk je onbewuste bewust te maken, eerst als individuen. Heb je niet gemerkt dat de energieën die juist nu met grote intensiteit naar de aarde stromen, geheimen zichtbaar maken, dat alles wat negatief is, nu wordt ontsluierd voor ieders oog? Jij hebt ook geheimen. Kijk waarom je ze geheim wilt houden. Daar is geen noodzaak voor. Jullie zijn allemaal gelijk, allemaal verenigd in jullie zoektocht: om het donker in licht te transformeren. Zolang men de vinger wil wijzen naar anderen, zal dualiteit heersen op deze planeet. Eenheid bestaat, desondanks. Jullie zijn allemaal één. De evolutionaire energieën die in deze tijd naar de aarde stromen, hebben een ander effect al naar gelang de innerlijke houding van mensen. Dit cadeau dat de mensheid nu ontvangt, komt van de kosmische drang naar evolutie. Dit absolute principe bestaat in alle wezens. De drang naar evolutie en groei is een spiritueel principe. Wanneer jullie open staan voor de roep je te ontwikkelen, zullen de energieën je helpen, er zal synchroniciteit zijn, tekens, uitnodigingen, betekenisvolle gebeurtenissen die je zullen helpen dicht bij het meest kostbare in jezelf te komen, je hogere zelf. Wanneer je je verzet tegen evolutie, wanneer je er niet nieuwsgierig naar bent, zal het je slaan als een heftige storm. Dus open je voor verandering en evolutie. Jullie zullen begrijpen dat teruggaan naar het leven van de jaren 50 of naar honderd jaar geleden, niet de oplossing kan zijn. Het is het innerlijk van mensen dat hoort te veranderen, de motieven van mensen, en je zult dat punt zien dat het zuiveringsproces waar mensen doorheen gaan, zal dienen. Dat kan natuurlijk niet worden afgedwongen. Maar wij, jullie vrienden van het licht, zijn blij jullie de mogelijkheid te laten zien.Wij zijn er voor jullie, altijd aan je zijde, altijd luisterend, jullie worden van dichtbij gevolgd. Het contact is er. Wezens van licht, je persoonlijke gidsen, engelen, beschermers zijn altijd dichtbij jullie.Wanneer je open bent voor dit contact, wanneer jij je hogere zelf om hulp vraagt, wanneer je de hoogste bron vraagt die beschikbaar is op ieder moment, zul je bewijs krijgen van dit contact en je zult hulp krijgen. Je zult hulp krijgen als jouw doel zuivering en evolutie is. Als je je houdingen van angst, van negativiteit, van hebzucht, van tekort, van oorlog wilt verdedigen, wel dan is dat hetgeen je zult ervaren. Hier op aarde verschillen de levenservaringen van persoon tot persoon. Denk je dat er onrechtvaardigheid is? Het is altijd een kwestie van innerlijke wil. Deze innerlijke wil bestond al voordat je incarneerde. En je bent geboren in een specifieke plaats of omgeving overeenstemmend met noodzakelijkheid, in overeenkomst met de lessen die je wilde leren. Je hebt geen haast. Zelfs als je helemaal niet beweegt, zullen licht en liefde je op een dag inhalen. Maar het is natuurlijk gunstiger om je te openen en je bewust in hun richting te bewegen. Dit is de mogelijkheid, de potentie die je is gegeven in deze crisis. Deze boodschap wordt gevolgd door een visualisatie en een overdracht van helende energieën.In Engelse versie:  In Franse versie:  Jullie zijn zo geliefd.  Met dit gebaar plaats ik op je hoofd en schouders, en op het hoofd en schouders van je geliefden, de hoogste goddelijke zegening. Ik groet jullie.”    Marianne Hubert gaf deze boodschap met behulp van een webinar aan de wereld door.17 maart 2020  

MENSAJE DEL GUIA SOBRE LA PANDEMIA DE CORONAVIRUS​

 Autre Eglise 17 de Marzo de 2020 Canalizado por Marianne Hubert - translated by René Vargas La sesión inicia con una meditación de 10 minutos con música tocada por Emilien Sanou en el Balafon."Bienvenidos queridos amigos, yo soy el Guía y nos estamos reuniendo en este espacio que parece virtual, pero es real desde la perspectiva que nos une a todos, la perspectiva espiritual. Nos estamos reuniendo en esta quinta dimensión la cual pronto será suya. Y los eventos recientes son una preparación para este cambio. Trabajadores de Luz son quienes son ustedes. Ustedes son trabajadores de luz, simplemente porque todos ustedes saben que tienen una existencia espiritual antes de tener una existencia material. No hay diferencia entre estos mundos, aunque la mayoría de los humanos piensan que la hay. Los mundos están uno dentro del otro. El mundo espiritual está presente, siempre, y el mundo material puede estar abierto a él o puede aún no estar abierto a él. Así, no son un ser humano abriéndose a una existencia espiritual, su existencia espiritual es su verdad y su cuerpo, su cuerpo físico y todas las capas intermedias están contenidos en su existencia espiritual que es eterna. No están en peligro. Tan solo están siendo invitados a vivir desde su centro en lugar de vivir desde las orillas de su ser. Como seres humanos, les gustan las historias y una de sus historias favoritas es que creen estar vacíos por dentro y que tienen que llenarse desde el exterior.Es tiempo de observar y reírse de esta historia. La verdad es que están llenos. Llenos de luz llenos de todo lo que este mundo necesita, este mundo, que aún no está terminado, igual que una obra de arte puede aún no estar terminada.Pero la historia que se cuentan a sí mismos es entretenida y están fascinados por haber creado un mundo que refleja la historia. Son dioses y saben que lo son. Ciertas partes de ustedes aún no lo saben.Al no saber que son dioses, han inventado historias sobre dioses, sobre seres superiores; han proyectado el ser divino afuera de ustedes, paralizando así a su ser interior: su Ser superior. Todo lo que existe ha sido deseado, la forma de querer sentirse vacío ha sido deseada. Por supuesto, es una cuestión de conciencia colectiva y hasta que encuentren que están personalmente conectados a ella y cómo lo están, serán controlados por ella y sus vidas se parecerán a lo que ha sido formulado en el vacío, la carencia y el déficit. Mientras piensen que están vacíos, tienen que vivir en un mundo que refleja el vacío.Pero la proyección tiene que ser vista por lo que es ahora. Están experimentando una situación mundial negativa porque refleja la historia que se cuentan a sí mismos, y en esta historia donde piensan que están vacíos, se resienten con aquellos que parecen un poco más llenos que ustedes y tienen que despreciar a los que están un poco más vacíos. La situación actual justifica el miedo. Justifica el miedo del uno al otro, y la sospecha de los otros. Justifica el miedo a lo que vive en tu propia mente subconsciente y tu miedo a ser un peligro para alguien más, así como tu sospecha hacia ti mismo. En algún punto, la solución de negar lo obvio ya no funciona y lo que vive en la mente subconsciente tiene que salir a la superficie. Vean las cosas de esta manera: lo que está fuera siempre refleja lo que está dentro en lugar de lo contrario. Su sociedad todavía está basada en gran parte en cómo creen que los eventos externos crean una reacción en ustedes mismos. De este modo, piensan que hay un virus y por lo tanto tienen miedo, pero lo cierto es lo contrario: tienen miedo, y el miedo ha producido algo que lo justifica. El miedo en sí mismo no sería mayor problema si tan solo escucharan lo que está ocurriendo en su mundo interior. El miedo inconsciente o el miedo que es negado tiene más poder que el miedo que es reconocido y examinado. Si pudieran encarar sus miedos de frente, encontrarían que son los miedos de un niño pequeño, el niño que una vez fueron y que dependía del mundo exterior para cada necesidad. Han sido ese niño, pero ya no lo son. Obviamente cuando creen que su sustento tiene que venir de una fuente externa a ustedes, tienen que temer que su necesidad no será satisfecha. Es por eso que hay una intención de no ser conscientes de las riquezas que viven en su interior. Es una manera de convencer al mundo exterior para que te dé lo que no recibiste cuando eras un niño. Mis queridos amigos, su conciencia infantil exige recibir de una fuente externa todo lo que es necesario o deseable y obviamente tiene que temer que el mundo no pueda dar lo que es necesario o deseable. La fuente está dentro de ustedes, pero mientras nieguen la existencia del niño interior que exige recibir de una fuente externa, no podrán acceder a la fuente ilimitada en ustedes, que es ilimitada y rica más allá de la imaginación. Si accedes a esta fuente, encontrarás que no sólo contiene lo que necesitas -- pues contiene tesoros, riquezas en forma de talentos, cualidades, valor, elevación y amor. Si aprovechas esa fuente, no sólo te satisfarás a ti mismo, sino que cambiarás el mundo. Solo es necesario un poco de tiempo para que el mundo se llene si todos los seres humanos se vuelven conscientes de las riquezas que viven dentro de ellos. Pero antes de que puedan acceder a ellas, tienen que descubrir la parte de ustedes que reclama estar vacía. Las riquezas están escondidas debajo de ciertas poluciones. Estas poluciones tiene que ser las partes de ustedes que no creen en la abundancia, porque ¿cómo podrían crear un mundo de abundancia si creen que ustedes mismos están vacíos? Ciertamente responderán: "¡Pero yo no creo que estoy vacío!" Y tienen razón, en su consciencia adulta no se sienten vacíos, incluso desean dar de ustedes mismos y contribuir. Esa es la parte consciente de ustedes, pero esta parte consciente es menos poderosa que la parte inconsciente que quiere recibir y por lo tanto pretende estar vacía. Es tiempo de conectar la espiritualidad con la psicología. Aquellos de ustedes que están en un camino de auto-transformación han sabido esto por un largo tiempo, pero los conceptos actuales en el plano terrenal no toman en cuenta esta realidad, la realidad de que si cavan lo suficientemente profundo en su vida emocional, accederán a su fuerza espiritual, la que es el dios interno, el dios que es capaz de cambiar el mundo. Hay un potencial para la cooperación, pero no debería estar basada la cooperación en el compromiso entre el vacío y el conocimiento teórico de estar llenos. Esto no será suficiente. No, cada ser humano es invitado a observar, a escuchar, a confrontar, a tomar responsabilidad y a aceptar lo que realmente está sintiendo, porque es en sus emociones donde pueden descubrir las partes de ustedes que aún no son permeables al amor, abundancia, fraternidad, paz y seguridad. Es hora de abolir la separación entre espiritualidad y psicología. Como la mayoría de ustedes ya han experimentado ya que están en un camino de auto-transformación, es a través de arar hacia adelante a través de la confusión y los miedos en sus emociones que encuentran el ser superior, la parte de ustedes que es dios y que está llena de todo lo que es necesario y deseable. Esa parte de ustedes está ahí y pueden acceder a ella si tienen el valor de admitir, sentir, aceptar y amar las partes de ustedes que aún no son amorosas. Esas son las partes de ustedes que necesitan un fuerte rayo de amor del ser superior. La tendencia es ignorar esas partes y es debido a que han sido negadas por tanto tiempo que se vuelven obvias ahora.Ya no se puede negar la existencia de estas partes, la situación mundial está reflejando los miedos: ver al otro como tu enemigo o verte a ti mismo como el enemigo de alguien. Estos temores no son reales pero mientras sean negados, crecerán y se manifestarán materialmente de la manera que lo han hecho ahora.Esta situación ofrece un enorme potencial de transformación y hoy tengo el privilegio de darles la buena noticia: miren a su alrededor, a pesar del sufrimiento, ya están presentes muchos signos de esperanza.Ahora viven con el riesgo o el temor de que su vida material pueda terminar mañana y eso los pone en la posición privilegiada de estar frente a una elección. Esta posición de elección no es negativa. Esta crisis tiene lugar en el momento del equinoccio de primavera por lo que ahora tienen una elección. Sean de aquellos que saben que tienen una elección. La vida puede revelarse una vez más a ustedes en su plenitud, en su pureza si así lo desean. El aire está libre de cargas, el agua se está purificando a sí misma, nuestros propios corazones se están purificando debido al encierro, porque ahora se dan cuenta de que no anhelan objetos materiales, sino más bien el contacto con los que aman. La otra ventaja es que ahora pueden proyectarse en personas alrededor del mundo que sufren diariamente de lo que para ustedes es todavía una amenaza vaga solamente, excepto para algunos. Ustedes puede tener un pensamiento para aquellos que mueren totalmente de forma anónima en otras partes del mundo debido a enfermedades que siempre han existido con una tasa de mortalidad mucho mayor. Están cerca de estas personas ahora, pueden abrir su corazón a su sufrimiento, y los invito a hacerlo, ahora que su libertad está obstaculizada. Quizás ahora se sientan más cerca de las personas que están encarceladas en situaciones insoportables y quizás ahora comprendan el sufrimiento de las personas desplazadas que se ven obligadas a emigrar. La ilusión aquí es que sólo hay una fuente y que podría agotarse y por lo tanto es peligroso compartirla con otros. Su ser divino es también el ser divino de la tierra, que es rico más allá de su poder de imaginación. Las riquezas de la tierra son el reflejo exacto de sus riquezas interiores y como no están aprovechando su fuente interna, al menos no lo suficiente, tienen que estar rodeados por un mundo donde hay escasez. La contaminación externa es el reflejo de la contaminación interna. Ese es el error cometido por los trabajadores de luz que querían y que todavía quieren construir un mundo positivo, ellos no entendieron que el mundo positivo sólo puede ser construido con los bloques de construcción ganados al confrontar la negatividad que vive en su conciencia infantil.Escuchen esta negatividad, sean buenos observadores de sus procesos emocionales, ellos representan las partes de ustedes que aún no son permeables al amor que realmente son. No aparten sus mentes de ellos, observen cualquier verdad sobre ustedes en un momento dado, hagan espacio para el observador interior, el testigo benévolo. No hay necesidad de sentirse culpable o avergonzado de su lado de sombra, ustedes son seres humanos y eso les corresponde, no lo rechacen ya que es confrontando las partes de ustedes mismos que todavía están vibrando en la negatividad que pueden extraer lo que es positivo. La positividad no proviene de una fuente diferente a la negatividad, aunque esta creencia todavía está extendida en este plano terrenal. No hay dos fuentes, es la misma fuente, la negatividad está hecha de la misma sustancia del alma divina, plena y positiva. También es de lo que ustedes están hechos. Pero no hay suficientes bloques de construcción, ¿verdad? Los bloques de construcción reales para construir la planta de sus sueños se encuentran en la transformación de lo que sea que es negativo.   En muy poco tiempo, el mundo puede revelar su plenitud si confrontan la ilusión del vacío y buscan su propia plenitud interior que existe bajo las capas de cualquier cosa en ti que todavía está alineada con la carencia y el vacío. Hagan su inconsciente consciente. Esto no es difícil de hacer, sólo observen el flujo de sus emociones. Y para este fin, permítanme referirme a las enseñanzas que fueron transmitidas a través de otro canal, las enseñanzas del Pathwork. Ustedes pueden hacer buen uso de sus momentos de silencio.Los trabajadores de Luz en todo el mundo han estado haciendo esfuerzos para crear un mundo mejor, para fomentar la positividad. Su intención es totalmente positiva. Pero de alguna manera hay una percepción errónea. El mundo positivo, el que todos ustedes están soñando y que les gustaría ver como una realidad sólo se puede construir con los bloques de construcción que están contenidos en la parte negativa del mundo. Pero, por supuesto, no hay manera de hacerlo colectivamente.La humanidad está lista ahora para vivir la vida desde el plano del dios que siempre ha sido tomado de las capas, las partes de ustedes que están desconectadas, que están congeladas.Es la misma energía, no hay otra fuente para la creación del mal, todo es positivo, el amor puede ser extraído de la confrontación del odio. Así que, miren las partes en ustedes que todavía están odiando a alguien, odiándose a sí mismos y envíen amor a estas partes. Ámenlas, acéptenlas y se fundirán en la positividad que eran originalmente. El mundo está listo para este mensaje. Ya no hay élite, no hay élite espiritual en este planeta y por supuesto la generación más joven nació en estas energías y su camino será rápido y suave pero la gente que ha aprendido el proceso de transformación y son de una generación anterior tienen que testificar en cuanto a la posibilidad de transformar lo negativo en positivo. Es la misma energía. Así que por favor hagan que su mente inconsciente sea consciente. Una rigurosa auto-observación permitirá que la mirada amorosa de su ser superior derrita las partes de ustedes que todavía creen en la carencia y el déficit. Todo es amor y el sostener su respiración ahora en este planeta que está paralizado con esta enfermedad, mientras que las personas de todo el mundo han estado sufriendo y muriendo en gran número, esta pausa, les da el regalo de vivir su vida con la amenaza de morir y eso les hace abrirse a lo esencial. Han venido a esta tierra para cambiar de opinión acerca de lo que está vibrando en la carencia, el odio, el miedo. Ahora que las personas están lejos, se vuelven conscientes de lo que es realmente esencial, y eso es el amor humano, el contacto. Ustedes están aquí en este planeta para aprender acerca del amor y todo lo que aún no es amor en ustedes cuando dejen su cuerpo atrás tendrá que ser repetido. Ustedes son los testigos de este proceso, de la posibilidad de transformar la negatividad en amor, pero esto sólo sucede cuando lo aceptan y lo miran directamente - a esta parte de ustedes que no vibra amor. Y sea cual sea la negatividad de la gente a su alrededor, no justifica actuar por su cuenta. Una pausa es lo que se ofrece, esta pausa puede acercarlos a lo esencial, la tarea para la que vinieron a la tierra: transformar la negatividad y abrir las bóvedas, las ricas bóvedas de todos los talentos, las cualidades que están ahí, esperando ser liberadas en el mundo, con el placer y la alegría. No hay nada malo en disfrutar de todo lo que la vida tiene para ofrecer, incluso la expansión, el crecimiento económico, los viajes. Lo que hay que ver ahora es la motivación, la motivación emocional detrás de los esfuerzos económicos. Por favor, no rechacen lo favorable junto con lo desfavorable. Mírate a ti mismo; mira el mundo, es un reflejo de lo que eres. Mira por qué necesitas esta crisis, qué parte de ti vibra esta crisis. Este es el mayor regalo que puedes dar a la humanidad. Observa por qué necesitas esto personalmente. El interruptor puede ser inmediato. Esto es ayuda, esta crisis les está mostrando que necesitan mirar dentro y transformar lo que les está impidiendo ser la luz y el amor que realmente son. Miren dentro de ustedes mismos, porque ahí es donde pueden ver las prisiones, los miedos que impiden que su plenitud divina los inunde a ustedes y al mundo con toda la luz y el amor que hay dentro de ustedes.Su vida interior produce el mundo exterior como resultado. Por lo tanto, la expansión, el placer, los viajes y el consumo no son un problema a menos que estén motivados por el miedo a la carencia y la codicia que resulta de la carencia. Todas las respuestas están ahí dentro de ti ¿Por qué necesitas esta crisis? La crisis es siempre una oportunidad para corregir lo que hay que corregir. Identifica la razón por la que necesitas esta crisis. ¿Qué partes de ti se activan ahora? Miedos, sospechas. Envía luz a los miedos y las sospechas y pronto te darás cuenta de que no son necesarios. Sólo un pequeño cambio en la actitud interior es necesario, cuantitativamente, muy pocas personas necesitan cambiar de opinión para que el mundo gire y comience a moverse hacia lo que era originalmente: tan pleno como son ustedes. Pero el mundo sólo puede reflejar esta plenitud si tocan la plenitud dentro de ustedes mismos. Me retiraré unos minutos antes de responder a sus preguntas. PREGUNTA : ¿Esta cuarentena representa el verdadero significado de la Cuaresma, que nos recuerda el período de 40 días de Jesús en el desierto, un período de meditación profunda, de ir hacia adentro para enfrentar nuestros miedos y negatividad, y encontrar la verdad interior y una nueva dirección? RESPUESTA: Sí de hecho, la humanidad ha sentido la necesidad, y todavía se siente en ciertos movimientos espirituales, de que tiene que haber un tiempo de reflexión, de detener el mundo externo, el correr en todas direcciones a la vez, cuidando las necesidades que uno cree que están en conflicto. La necesidad de ganarse la vida y la necesidad de estar con la familia y la necesidad de tener una vida interior abundante parecen ser necesidades conflictivas y esto causa fragmentación. Pero no lo son. La gente está tan cerca de poder vivir desde la parte de sí mismos que es plena. Su ser superior no conoce conflicto, nunca ha conocido carencia, nunca ha sido humillado, y nunca ha tenido que defenderse. El alto que ahora es esencial es una oportunidad para volver a ese ser superior, para escucharlo, para estar conectado a él o para ver lo que lo está cubriendo; porque algunas partes de ustedes todavía están cubriendo su ser superior; las partes de ustedes que no saben, que no experimentan abundancia, amor, paz. Hay una guerra en curso, la guerra que fue vivida externamente por sus antepasados. La gente está bromeando ahora acerca de esta guerra que se lucha por permanecer conectado a su sofá y sí, permanezcan conectados porque la guerra real está en el interior, no afuera y la cuaresma siempre ha tenido que ver con disminuir las destrucciones. Una posición más positiva sería escuchar al ser superior cualquiera que sea la destrucción externa. Ese es el siguiente nivel para los seres humanos y de eso se trata la quinta dimensión. PREGUNTA: El coronavirus hace que la gente consuma menos cuando las tiendas están cerradas, evita salir de su casa, deja de viajar y contaminar como los vuelos se cancelan, cuestiona la necesidad de vacaciones en cruceros enormes que contaminan y dañan los océanos, cuida de su salud, se enfoca en su propio centro interior y en su familia cercana en lugar de ir a restaurantes, ver amigos o películas. Al mismo tiempo, hace que las personas sospechen unas de otras, las hace evitar a otras y se abstengan de tocarse o besarse, las hace egoístas, comprando grandes cantidades de comida en tiendas sin pensar en los demás y las hace mirar pantallas, televisión y jugar videojuegos. Por lo tanto, es un beneficio para la tierra, pero qué pasa con las relaciones sociales. ¿Tiene la gente los recursos para esta evolución interior que están invitados a perseguir? RESPUESTA: Gracias por esta pregunta profunda y este pensamiento profundo. La humanidad ha pospuesto su evolución al identificarse con la dualidad. Incluso hoy en día las decisiones a nivel económico, político y social se toman sobre la base de la carencia y queriendo llenar la carencia por medios externos. Pero mientras uno esté en la dualidad, una nueva carencia aparecerá cuando la primera esté satisfecha. Entonces se debe encontrar una nueva solución, y se encuentra, ya que los seres humanos son creativos y están alineados con las fuerzas divinas que los habitan. El modelo no está funcionando bien. La dualidad es sólo un reflejo de lo que todavía necesita ser transformado en los individuos y colectivamente. Las decisiones no deben tomarse sobre la base de la dualidad. Es muy posible consultar al ser superior antes de tomar decisiones, porque cada decisión que se ha tomado desde una posición de dualidad creará un nuevo problema. Es por eso que se puede ver el contraste entre el consumo excesivo irreflexivo y el modelo que ahora se presenta como virtuoso, la detención de toda expansión, la detención del placer que proviene de viajar y descubrir otros lugares, otros países, otras costumbres. Eso no puede ser verdad, uno no debe cuestionar el placer, sino más bien cuestionar en qué se basa el placer. Si cada humano actuara conscientemente al darse cuenta de lo que está formulando en un momento dado: "¿Cuál es mi motivación emocional aquí?" Para ilustrar esto, permítanme darles un ejemplo. Digamos que hay un niño pequeño que no tenía mucho espacio, o mucha atención personal durante la infancia. ¿Por qué? Simplemente porque nació en una familia grande. Con el fin de hacer un poco de espacio para sí mismo y ser visto, formuló querer ser el mejor. Sus padres y maestros querían que fuera el mejor y él estaba dispuesto a ser el mejor. No pensó en el hecho de que para poder ser el mejor, otro chico tendría que ser el peor. Él no tenía ningún deseo de colocar a alguien más en el papel de burro, nada de eso. Él sólo quería demostrar su excelencia. Y está bien probar la excelencia de uno. Por supuesto, no dejó de utilizar esta solución después de la infancia, habiendo sido el mejor en la escuela para conseguir más espacio y atención, ahora se ha convertido en el mejor en su trabajo, un joven ambicioso que quiere competir. La competencia puede ser saludable y estimulante. Pero en el camino se olvidó del sufrimiento del niño pequeño que no tenía suficiente espacio o atención. Hoy en día, el niño que se convirtió en CEO puede despedir a miles de trabajadores sólo para ganar más dinero o para satisfacer a los accionistas de la empresa. Ha perdido al niño que una vez fue. Pero si hoy vuelve al niño y recuerda el sufrimiento que pasó, si consuela al niño que todavía vive en lo profundo de sí mismo y le dice lo valioso que es para el hombre adulto, su corazón se derretirá. El amor que tiene hoy por la parte de él que un día estaba sufriendo le hará consciente de la otra mitad de su éxito, la parte donde tuvo que aplastar a otras personas, donde tiene que despedir a los trabajadores, todo en un intento desesperado de ser una mejor versión de sí mismo, la cual merecería más espacio y atención. Ser el mejor y tener un corazón abierto no son incompatibles. A través de su contacto con el niño herido en él puede acceder a la parte de él que todavía está sufriendo. Si no toma ninguna acción interna, el niño nunca sanará. Él tiene que ser el buen padre de su hijo interno ahora. Y al hacerlo, podrá escuchar el sufrimiento de todos los demás, los que puede haber aplastado sin querer. Él se dará cuenta de sus acciones, y de sus consecuencias. Él puede entonces sentir remordimiento. El remordimiento es una palabra anticuada, pero sigue siendo un valor espiritual magnífico. Su remordimiento abrirá su corazón, su corazón se abrirá a su ser superior y en su ser superior encontrará la solución perfecta para él y para los trabajadores que emplea. Les estoy contando esta historia, porque es muy simple, de hecho, escuchar dentro a lo que uno vibra, a cuales emociones negativas uno siente. Sus emociones negativas siempre están conectadas al sufrimiento del niño, el niño que encontró una solución. La solución de este caballero era demostrar su excelencia.Uno podría pensar que la solución sería tratarlo como lo haría un villano, un mal tipo, alguien que está fuera para explotar a las masas. No mencionaría la intención de las masas de ser explotadas. Podría contarles otra historia sobre ellos, la historia de las personas que piensan que no tienen valor, ya que su valor no fue reflejado a ellos por sus padres o maestros cuando eran niños. Su solución era apaciguar y seguir, esperando recibir algunas sobras. Esa solución es tan negativa como la solución del caballero ganador. La verdadera polución, queridos amigos, se encuentra en señalar la solución de alguien más. Todos ustedes están en el mismo barco. Todos ustedes tienen heridas debajo de sus defensas. La defensa es negativa, lastima a otros y los lastima a ustedes mismos. Pero la herida, el lugar donde estás herido, abre paso al ser superior dentro de ti. El ser superior donde todo está bien. No hay una regla general en cuanto a lo que está bien o mal en la sociedad. La transformación sólo puede ser individual. Y la ayuda está disponible para sumergirse en uno mismo. Y respondiendo a tu pregunta: ¿podemos permitírnoslo? Por supuesto que pueden. Los medios surgirán con cada paso que den para acercarse a disolver su conflicto existencial, con el que encarnaron y les fue mostrado a través de su sufrimiento infantil. La solución está ahí, porque ustedes pueden ser el buen padre de su hijo interior. Entonces pueden entender que necesitaban su mecanismo de defensa, que ha salvado su vida cuando eran pequeños, aunque hoy se basa en una situación de carencia, de odio, de falta de atención en el caso del primer ejemplo, o por falta de reconocimiento en el caso de los empleados. No hay chicos malos. Más bien, cuando los chicos malos aparecen, pregúntense a sí mismos, ¿por qué necesito esta maldad?, esta maldad específica que ya estaba antes que yo. ¿Qué parte de mí está influenciada por este contacto? ¿Cómo reacciono emocionalmente cuando estoy tocado por la negatividad de alguien? Verán que reaccionan con su propia negatividad. Y la negatividad es negatividad, no es más limpia cuando es una reacción en lugar de una acción. Es negativo, pero contiene los bloques de construcción de su existencia llena de alegría, llena de placer, llena de paz. Lo que se necesita es la auto-observación, la observación de lo que uno siente. ¡Y esto es totalmente gratis! Este mensaje debería difundirse ampliamente, pero solo puede suceder si ustedes, los trabajadores de la luz que están aquí con nosotros hoy, comienzan a aplicar esto ustedes mismos. Entonces podrán testificar ante otros. Porque no hay duda de que alcanzarán su ser superior enfrentándose a las partes de ustedes que son negativas, su defensa y la herida que todavía está debajo de ella. Accedan al niño herido, conviértanse en su buen padre y muchas soluciones aparecerán para ustedes. El problema es que los seres humanos que están destinados a gobernar deben obviamente alinearse con sus seres superiores, pero raramente lo están. Para aquellos que lo están, no ansían tener carreras políticas ya que tienen miedo de no ser escuchados. Y no lo harán, no ahora. ¿Pero es esa una razón para sentirse impotentes y abstenerse de dar un paso adelante? Reclamar impotencia es una herramienta usada por el niño que una vez fueron. La escasez es formulada por el niño que una vez fueron. No es real, es una ilusión, son tan poderosos. Aquellos que buscan el poder a menudo tienen sed de él para compensar una carencia en su propia infancia. Su intención también es positiva. Ningún político empieza diciendo conscientemente "Seré un político para manipular a la gente para mi propio beneficio". No, la intención es positiva, siempre es positiva. Las motivaciones inconscientes hacen que la gente se desvíe de lo recto y estrecho y es por eso que ustedes necesitan hacer su inconsciente consciente como individuos primero. ¿No han notado que las energías que son vertidas en el plano terrestre con gran intensidad ahora mismo están haciendo visibles los secretos, que todo lo que es negativo ahora está siendo revelado para que todos lo vean? Ustedes también tienen secretos. Miren por qué quieren mantenerlos en secreto. No hay necesidad. Son todos iguales, todos unidos en su búsqueda: transformando la oscuridad en luz. Mientras uno quiera señalar con el dedo a otros, la dualidad reinará en este planeta. Pero la unidad existe. Todos ustedes están unidos. Las energías evolutivas que se vierten en la tierra en estos tiempos tienen un efecto diferente de acuerdo a la actitud interna de la gente. Este regalo que ahora es recibido por la humanidad viene de la atracción cósmica hacia la evolución. Este principio absoluto existe en todos los seres. La atracción hacia la evolución y el crecimiento es un principio espiritual. Si están abiertos al llamado a evolucionar, las energías los ayudarán, habrá sincronicidades, señales, invitaciones, eventos significativos que los ayudarán a acercarse a lo que es más precioso en ustedes mismos, su ser superior. Si se resisten a la evolución, si no tienen curiosidad de ella, les golpeará como un golpe violento. Así que, ábranse a los cambios y a la evolución. Pueden entender que regresar a vivir como hace cincuenta o cien años no puede ser la solución. Es el corazón de los hombres lo que necesita cambiar, y verán que la materia servirá al proceso de purificación que la gente atraviesa.No puede ser forzada, por supuesto. Pero nosotros, sus amigos de la luz, estamos felices de mostrarles el potencial. Estamos ahí para ustedes, siempre a su lado, siempre escuchando, ustedes son vigilados de cerca. El contacto está ahí. Seres de luz, sus guías personales, ángeles, guardianes están siempre cerca de ustedes. Si están abierto a este contacto, si le piden ayuda a su ser superior, si le preguntan a la fuente más alta disponible en cualquier momento, obtendrán pruebas de este contacto y obtendrán ayuda. Ustedes recibirán ayuda si su objetivo es la purificación y la evolución. Si quieren defender sus posiciones de miedo, de negatividad, de codicia, de carencia, de guerra, bueno, eso es lo que experimentarán. Aquí en la tierra las experiencias de vida difieren de una persona a otra. ¿Creen que hay injusticia? Es siempre una cuestión de voluntad interna. Esta voluntad interna existió antes de que ustedes encarnaran. Y nacen en un lugar o ambiente específico de acuerdo a la necesidad, de acuerdo a las lecciones que desean aprender. No hay prisa. Incluso si no se movieran, un día la luz y el amor los alcanzarían. Pero es por supuesto favorable abrirse y moverse conscientemente en esa dirección. Esta es la posibilidad, el potencial que se les da en esta crisis.Esta canalización es seguida por una visualización y una transmisión de energías sanadoras Ustedes son tan amados.Con este gesto, pongo sobre su cabeza y sobre sus hombros, sobre la cabeza y sobre los hombros de sus seres queridos, la más alta bendición de lo divino. Los saludo.​

Guide's message on the spiritual significance of the coronavirus pandemic

Guide’s message on the coronavirus pandemic – English versionAutre Eglise, March 17, 2020 channeled by Marianne Hubert - text in italic print was translated from the French channeling.  The session starts with a 10 minutes meditation with music played by Emilien Sanou on the balafon. “Welcome dear friends, I am the guide and we are meeting in this space which seems virtual, but which is real from the perspective that unites us all, the spiritual perspective. We are meeting in this fifth dimension which will soon be yours. And the recent events are a preparation of this shift. Light workers are who you are. You are light workers, simply because you all know that you have a spiritual existence before having a material existence. There is no difference between these worlds, though most humans think there is. The worlds are inside each other. The spiritual world is present, always, and the material world is open to it or not yet open to it. So, you are not a human being opening to a spiritual existence, your spiritual existence is your truth and your body, your physical body and all the layers in between are contained in your spiritual existence which is eternal. You are not in danger. You are only being invited to live from your center instead of from the edges of yourself. As human beings you like stories and one of your favorite stories is that you believe to be empty inside and that you have to fill yourself up from the outside. It is time for this story to be looked at and laughed at. The truth is that you are full. Full of light, full of everything that this world needs, this world, which is not finished yet, the way an artwork may not yet be finished. But the story you tell yourselves is entertaining and you are fascinated at having created a world which reflects the story.  You are gods and you know you are.  Certain parts of you don’t know it yet. Not knowing that you are god, you have invented stories about gods, about superior beings; you have projected the godself outside of yourself, thus crippling your inner god: your higher self.  Everything that exists has been willed, the way wanting to feel empty has been willed. Of course, it is a matter of collective consciousness and until you find you are personally connected to it and how, you will be controlled by it and your lives will resemble what has been formulated in emptiness, lack and deficit. As you think you are empty, you have to live in a world that reflects the emptiness.  But the projection has to be seen for what it is now. You are experiencing a negative world situation because it is reflecting the story you tell yourselves, and in this story where you think you are empty, you resent those who seem a little bit fuller than yourself and you have to despise those who are a little emptier. The actual situation justifies fear. It justifies your fear of each other, and your suspicion of others. It justifies the fear of what lives in your own subconscious mind and your fear of being a danger to someone else, so your suspicion towards yourself.             At some point, the solution of denying the obvious no longer works and whatever lives in the subconscious mind has to come to the surface. See things this way: what is outside always reflects what is inside instead of the other way around. Your society is still largely based on how you believe external events create a reaction in yourselves. So, you think there is a virus and therefore you are afraid, but the opposite is true: you are afraid, and the fear has produced something that justifies it. The fear itself wouldn’t be such a problem if only you would listen to what is going on in your inner world. The unconscious fear or the fear that is being denied and negated has more power than the fear that is met and examined. If you could meet your fears head on you would find that they are the fears of a small child, the child that you once were and that depended on the outside world for his every need. You have been that child, but you no longer are. Obviously when you believe that your sustenance has to come from a source outside yourself, you have to fear that your need will not be met. That is why there is an intention to not be aware of the riches that live inside yourself. It is a way to convince the outside world to give you what you did not receive when you were a child. My dear friends, your child consciousness demands to receive from a source outside of you all that is necessary or desirable and it obviously has to be afraid that the world might not give what is necessary or desirable. The source is within you, but as long as you deny the existence of the child within you who demands to receive from an outside source, you cannot access the unlimited source in you, which is unlimited and rich beyond imagination. If you access this source, you will find it not only contains what you need -- for it contains jewels, riches in the form of talents, qualities, courage, elevation and love. If you tap into that source, you will not only satisfy yourself, you will change the world. Only a short time is necessary for the world to fill up if all human beings become aware of the riches that are living inside of them.  But before you can tap into them, you have to discover the part of you that claims being empty. The riches are hidden underneath certain pollutions. These pollutions have to be the parts of you who do not believe in abundance, for how could you create a world of abundance if you believe yourself to be empty? You will certainly answer: “But I do not believe I am empty!” And you are right, in your adult consciousness you do not feel empty, you are even willing to give of yourself and to contribute. That is the conscious part of you, but this conscious part is less powerful than the unconscious part which wants to receive and therefore pretends to be empty.  It is time to link spirituality to psychology. Those among you who are on a transformational path have known this for a long time, but the concepts which rule reality on the earth plane do not take this reality into account, the reality that if you dive deep enough in your emotional life, you will access your spiritual force, the one which is the inner god, the god who is capable of changing the world. There is a potential for cooperation, but it should not be the cooperation based on the compromise between the emptiness and the theoretical knowledge of being full. This will not be enough. No, each human being is invited to observe, to listen to, to confront, to take responsibility for and to accept what is really being felt, for it is in your emotions that you may discover the parts of you which are not yet permeable to love, abundance, fraternity, peace and security.  It is time to abolish the separation between spirituality and psychology. As most of you have already experienced since you are on a path of self-transformation, it is through plowing ahead through the confusion and the fears in your emotions that you find the higher self, the part of you that is god and that is full of everything that is necessary and desirable.  That part of you is right there and you can access it if you have the courage to admit, to feel, to accept and to love the parts of you that are not loving yet. Those are the parts of you that need a strong ray of love from the higher self.  The tendency is to ignore those parts and it is because they have been negated for such a long time that they become obvious now.There is no more denying the existence of these parts, the world situation is now reflecting the fears: seeing the other as your enemy or seeing yourself as someone’s enemy. These fears are not real but as long as they are negated and denied, they will grow and manifest materially the way they have now. This situation offers a huge potential of transformation and my privilege today is to give you the good news: look around you, despite the suffering, many signs of hope are already present.  You now live with the risk or the fear that your material life may cease tomorrow and that puts you in the privileged position of being in front of a choice. This position of choice is not negative. This crisis takes place at the time of spring equinox so you would have a choice. Be those who know they have a choice. Life can once again reveal itself to you in its fulness, in its purity if you so choose. Air is unencumbered, water is purifying itself, our own hearts are purifying themselves because of the lock-down, because you now realize you do not crave material objects but rather contact with those you love.    The other advantage is that you can now project yourselves in people around the world who suffer daily from that which for you is still a vague threat only, except for some.  You may have a thought for those who die totally anonymously in other parts of the world because of illnesses who have always existed with a much larger mortality rate. You are close to these people now, you can open your heart to their suffering, and I invite you to do so, now that your freedom is hampered. Perhaps you feel closer now to people who are imprisoned in unbearable situations and perhaps you now understand the suffering of displaced people who are forced to migrate.  The illusion here is that there is only one well and that it might run dry and it is therefore dangerous to share it with others. Your divine self is also the divine self of the earth, which is rich beyond your power of imagination.  The riches of the earth are the exact reflection of your inner riches and as you are not tapping your inner source, at least not sufficiently, you have to be surrounded by a world where there is scarcity. The external pollution is the reflection of internal pollution.  That is the mistake made by lightworkers who wanted and who still want to build a positive world, they did not understand that the positive world can only be built with the building blocks gained from confronting the negativity that lives in your child consciousness.   Listen to this negativity, be fine observers of your emotional processes, they represent the parts of you that are not yet permeable to the love you really are. Do not turn your heads away from them, observe whatever is the truth about you at any given time, make space for the inner observer, the benevolent witness. There is no need to feel guilty or ashamed of your shadow side, you are human beings and you are entitled to it, do not refuse it as it is by confronting the parts of yourself that are still vibrating in negativity that you can extract what is positive. Positivity does not stem from a different source than negativity, though this belief is still widespread on this earth plane. There are no two sources, it is the same source, negativity is made from the same divine, full and positive soul substance. It is also what you are made of. But there are not enough building blocks, are there? The real building blocks to build the plant of your dreams are found in the transformation of whatever is negative.          In a very short time, the world may reveal its fullness if you confront the illusion of emptiness and seek your own inner fullness which exists under the layers of whatever in you is still aligned on lack and emptiness. Render your unconscious conscious. This is not hard to do, just observe the flow of your emotions. Allow me to refer to the teachings that were transmitted through another channel, the Pathwork® teachings ( and in English  ). You can make good use of your moments of enforced silence.  Light workers all over the world have been making efforts to create a better world, to encourage positivity. Their intent is totally positive. But somehow there is an erroneous perception. The positive world, the one you are all dreaming of and that you would like to see as a reality can only be built with the building blocks that are contained in the negative part of the world. But of course, there is no way of doing this collectively. Humanity is ready now to live life from the blueprint of the god he has always been taken from the layers, the parts of you that are disconnected, that are frozen.It is the same energy, there is no other source for the creation of evil, it is all positive, love can be extracted from the confrontation of hate. So, look at the parts in you that are still hating someone, hating yourself and send love to these parts. Love them, accept them and they will melt into the positivity they were originally.The world is ready for this message. There is no elite, no spiritual elite on this planet any longer and of course the younger generation was born in these energies and their path will be quick and soft but the people that have learned the transformation process and are from a previous generation have to testify as to the possibility of transforming what is negative to positive. It is the same energy. So please make your unconscious mind conscious. A rigorous self-observation will allow for the loving gaze of your higher self to melt the parts of you that still believe in lack and deficit. It is all love and the holding of your breath now on this planet which is paralyzed with this disease while people all over the world have been suffering and dying in large numbers, this pause, gives you the gift of living your life with the threat of dying and that makes you open to what is essential. You have come to this earth to change your mind about what is vibrating lack, hate, fear. Now that people are far apart, they become conscious of what is really essential, and that is human love, contact. You are here on this planet to learn about love and all that is not yet love in you when you leave your body behind will have to be repeated. You are the witnesses of this process, of the possibility of transforming negativity into love, but it only happens when you accept it and you look at it squarely – at this part of you that does not vibrate love. And whatever the negativity of people around you, it does not justify acting upon your own. A break is what is offered, this break may bring you close to what is essential, the task that you came to earth for:  transforming the negativity and opening, opening the vaults, the rich vaults of all the talents, the qualities that are there, waiting to be released into the world, with the pleasure and the joy. There is nothing wrong with enjoying everything that life has to offer, even expansion, economic growth, travelling. What needs to be looked at now is the motivation, the emotional motivation behind economic endeavors. Please do not throw the baby away with the bath water. Look at yourself; look at the world, it is a reflection of who you are. Look at why you need this crisis, which part of you vibrates this crisis. This is the greatest gift you can bring to humanity. To look at why you need this personally. The switch can be immediate. This is help, this crisis is showing you that you need to look inside and transform what is keeping you from being the light and the love that you truly are. Look inside yourself, for that is where you can see the prisons, the fears which keep your divine fullness from flooding you and the world with all the light and love that are inside you. Your inner life produces the outside world as a result. So, expansion, pleasure, traveling and consumption are not a problem unless they are motivated by the fear of lack and the greed that results from the lack.   All the answers are right there within you. Why do you need this crisis? Crisis is always an opportunity to correct what needs to be corrected. Identify the reason you need this crisis. Which parts of you are triggered now? Fears, suspicions. Send light to the fears and the suspicions and soon you will realize they are not necessary.  Only a small change in inner attitude is necessary, quantitatively, very few people need to change their minds for the world to pivot and start moving towards what it was originally: just as full as you are. But the world can only reflect this fullness if you tap into the fullness inside yourself.  I will withdraw for a few minutes before answering your questions.  QUESTION : This quarantine represents the true meaning of Lent, which reminds us of the 40-day period of Jesus in the desert, a period of deep meditation, of going inward to face our fears and negativity, and find inner truth and a new direction?  ANSWER: Yes indeed, humanity has felt the need, and it is still being felt in certain spiritual movements, as there has to be a time of reflection, of halting the external world, the running in all directions at once, taking care of needs of which one thinks they are in conflict. The need to make a living and the need to be with one’s family and the need to have an abundant inner life seem to be conflicting needs and this causes fragmentation. But they are not. People are so close to being able to live from the part of themselves that is full.  Your higher self knows no conflict, it has never known lack, it has never been humiliated, and it has never had to defend itself.The halt that is now essential is an opportunity to go back to that higher self, to listen to it, to be connected to it or to see what is covering it; because some parts of you are still covering your higher selves; the parts of you that are not knowing, not experiencing abundance, love, peace. There is a war going on, the war that was lived externally by your forefathers. People are joking now about this war which is fought by staying connected to your sofa and yes, stay connected for the real war is inside, not outside and lent has always been about diminishing of destructions. A further, more positive position would be to listen to the higher self whatever the external destruction. That is the next level for human beings and that is what the fifth dimension is all about. QUESTION: The coronavirus gets people to consume less as shops are closed, to avoid leaving their house, to stop traveling and polluting as flights are canceled, to question the need for holidays on huge ocean liners which pollute and hurt the oceans, to consider buying local produce, to take care of their health, to focus on their own inner center and to their close family instead of going out to restaurants, see friends or movies.             At the same time, it makes people suspicious of each other, it makes them avoid others and refrain from touching or kissing, it makes them selfish, buying large quantities of food at shops with no thought for others and it makes them look at screens, TV and play videogames. So, it is a benefit for earth, but what about social relationships. Do people have the resources for this inner evolution they are invited to pursue?  ANSWER: Thank you for this profound question and this profound thought. Humanity has postponed its evolution by identifying with duality. Even today decisions on an economic, political and social levels are taken on a basis of lack and wanting to fill the lack by outside means. But as long as one is in duality, a new lack will appear when the first one is filled. A new solution should then be found, and it is found, as human beings are creative and aligned on the divine forces that inhabit them.  The model is not functioning well. Duality is only a reflection of what still needs to be transformed in individuals and collectively. Decisions should not be taken based on duality. It is quite possible to consult the higher self before making decisions, for each decision that has been made from a position of duality will create a new problem. That is why one can see the contrast between thoughtless overconsumption and the model that is now presented as virtuous, the halting of all expansion, the halting of pleasure that comes from traveling and discovering other places, other countries, other mores. That cannot be true, one should not question the pleasure, but rather what the pleasure is based on. If every human would act consciously by being aware of what they are formulating at any given time: “what is my emotional motivation here?” To illustrate this, let me give you an example. Let’s say there is this little boy who did not have a lot of space, or a lot of personal attention during childhood. Why? Simply because he was born in a big family. In order to make some space for himself and be seen, he formulated wanting to be the best. His parents and teachers wanted him to be the best and he was willing to be the best. He didn’t think about the fact that so he could be the best, another boy would have to be the worst. He had no wish to push someone else in the role of dunce, far from it. He just wanted to prove his excellence. And it is alright to prove one’s excellence. Of course, he did not stop using this solution after childhood, having been the best at school to get more space and attention, he has now become the best at his job, an ambitious young man wanting to compete. Competition can be healthy and stimulating.  But along the way he forgot the suffering of the little boy who didn’t have enough space or attention. Today, the little boy who became a CEO may lay off thousands of workers just to make more money or to satisfy the company shareholders. He has lost the little boy he once was. But if today he goes back to the little boy and remembers the suffering he went through, if he comforts the little boy who still lives deep inside himself and tells him how precious he is to the adult man, his heart will melt. The love he has today for the part of him who one day was suffering will make him aware of the other half of his success, the part where he had to crush other people, where he has to lay off workers, all in a desperate attempt to be a better version of himself, the one that would deserve more space and attention.  Being the best and having an open heart are not incompatible. Through his contact with the wounded child in him he can access the part of him that is still suffering. If he takes no inner action, the child will never heal. He has to be the good parent to his inner child now. And doing so, he will be able to hear the suffering of all the others, the ones he may have crushed without intending to. He will become aware of his actions, and of their consequences. He may then feel remorse. Remorse is an old-fashioned word, but still such a magnificent spiritual value. His remorse will open his heart, his heart will open to his higher self and in his higher self he will find the perfect solution for him and for the workers he employs.  I am telling you this story, because it is very simple in fact, to listen inside to what one vibrates, to what negative emotions one feels. Your negative emotions are always connected to the child’s suffering, the child which found a solution. This gentleman’s solution was to prove his excellence.  One may think the solution would be to treat him like one would a villain, a bad guy, someone who is out to exploit the masses.  One would not mention the masses’ intention of being exploited. I could tell you another story about them, the story about people who think they have no value, since their value was not reflected to them by their parents or teachers when they were children. Their solution was to appease and to follow, hoping to receive some leftovers. That solution is just as negative as the winning gentleman’s solution.  The true pollution, dear friends, is found in pointing out someone else’s solution. You are all in the same boat. You all have wounds underneath your defenses. The defense is negative, it hurts others and it hurts yourself. But the wound, the place where you are hurt, opens onto the higher self inside you. The higher self where lies all good. There is no general rule as to what is right or wrong in society. Transformation can only be individual. And help is available to dive into yourself. And answering your question: can we afford it? Of course you can. The means will spring forth with each step you take to get closer to dissolving your existential conflict, the one you incarnated with and was shown to you through your childhood suffering. The solution is there, for you can be your inner child’s good parent. Then you can understand that you needed your defense mechanism, it has saved your life when you were little, even though today it is based on a situation of lack, of hate, of lack of attention in the case of the first example, or based on a lack of recognition in the case of the employees.  There are no bad guys. Rather, when the bad guys appear, ask yourself, why do I need this meanness, this specific meanness which is there before me. Which part of me is influenced by this contact? How do I react emotionally when I’m touched by someone’s negativity? You will see that you react with your own negativity. And negativity is negativity, it is not cleaner when it is a reaction instead of an action. It is negative, but it contains the building blocks of your existence full of joy, full of pleasure, full of peace. What is needed is self-observation, the observation of what one feels. And this is totally free!  This message should be widely spread, but it can only happen if you, the lightworkers who are here with us today, start by applying this yourself. Then you will be able to testify to others. For there is no doubt you will reach your higher selves by confronting the parts of you which are negative, your defense and the wound that still sits underneath it. Access the wounded child, become its good parent and lots of solutions will appear for you.  The problem is that human beings who are meant to govern should obviously be aligned with their higher selves, but rarely are. For those who are, are not eager to have political careers as they are afraid they won’t be heard. And they won’t, not right now. But is that a reason to feel powerless and refrain from stepping forward? Claiming powerlessness is a tool used by the child you once were. Scarcity is formulated by the child you once were. It is not real, it is an illusion, you are so powerful. Those who seek power often thirst for it to compensate a lack in their own childhood. Their intent is also positive.  No politician starts out consciously saying “I will be a politician to manipulate people for my own benefit”. No, the intent is positive, it is always positive. Unconscious motivations make people stray from the straight and narrow and that is why you need to make your unconscious conscious as individuals first.  Have you not noticed that the energies that are poured on the earth plane with great intensity right now are making secrets visible, that all that is negative is now being revealed for all to see? You too have secrets. Look at why you want to keep them secret. There is no need. You are all the same, all united in your quest: transforming darkness into light. As long as one wants to point fingers at others, duality will reign on this planet. Unity exists, though. You are all united. The evolutionary energies that are poured on earth in these times have a different effect according to people’s inner attitude.  This gift that is now received by humanity comes from the cosmic pull toward evolution. This absolute principle exists in all beings. The pull towards evolution and growth is a spiritual principle. If you are open to the call to evolve, the energies will help you, there will be synchronicities, signs, invitations, meaningful events which will help you get near to what is most precious in yourselves, your higher self. If you resist evolution, if you are not curious of it, it will hit you like a violent blow.  So, open up to change and evolution. You can understand that to going back to living like fifty or one hundred years ago cannot be the solution. It is the heart of men that needs to change, and you will see that matter will serve the purification process people go through.  It cannot be forced, of course. But we, your friends of light, are happy to show you the potential. We are there for you, always by your side, always listening, you are closely watched. The contact is there. Beings of light, your personal guides, angels, guardians are always close to you. If you are open to this contact, if you ask your higher self for help, if you ask the highest source available at any time, you will get proof of this contact and you will get help. You will get help if your goal is purification and evolution.  If you want to defend your positions of fear, of negativity, of greed, of lack, of war, well, that is what you will experience. Here on earth life experiences differ from one person to another. Do you think there is injustice?  It is always a matter of inner will. This inner will existed before you incarnated. And you are born in a specific place or environment according to necessity, according to the lessons you are wanting to learn. You are not in a hurry. Even if you did not move at all, one day light and love would catch up with you. But it is of course favorable to open up and move consciously in their direction.  This is the possibility, the potential that is given to you in this crisis.  This channeling was followed by a visualization and a transmission of healing energies. You are so loved.  With this gesture, I place on your head and shoulders, on the head and shoulders of your loved ones, the highest blessing of the divine. I greet you. »        Text in blue italic print was translated from the channeling in French, black print channeled in English.  ​

Message du guide sur le sens spirituel de la pandemie du coronavirus

 Message du  Guide au sujet de la pandémie du coronavirus, canalisé par Marianne Hubert le 17 mars 2020 La séance commence par une méditation de dix minutes au son du balafon d’Emilien Sanou              « Je vous salue, mes chers amis, je suis le Guide. Je vous souhaite la bienvenue dans cet espace. Il est peut-être virtuel pour vous, mais il est tout à fait réel au niveau de la perspective spirituelle qui nous unit tous ici présents. Nous nous rencontrons dans cet espace de la cinquième dimension, cette cinquième dimension qui sera bientôt la vôtre et les événements récents sont une préparation pour cela.              Tous autant que vous êtes, vous êtes des travailleurs de lumière. Par cela, j'entends que vous êtes conscients d'avoir une existence spirituelle avant d'avoir une existence matérielle. Ce fait seul fait de vous un travailleur de lumière, car il n'y a pas de distance entre le monde matériel et le monde spirituel, c'est une illusion. Ces mondes s'imbriquent, ils sont enchevêtrés, ils se chevauchent et au fond de votre être, il n'y a pas non plus de distinction entre ces mondes.             Votre existence spirituelle est éternelle ou je devrais dire votre existence est éternelle. Vous n'êtes pas en danger, vous êtes juste invités à vivre à partir de votre centre de vous-même plutôt qu'à partir de la périphérie.              Vous êtes très forts à vous faire croire qu'à l'intérieur vous seriez vide et vous tentez de meubler ce vide alors que vous êtes pleins, chaque être humain est d’une plénitude inouïe. Vous savez que vous êtes des dieux, mais il y a des parties de vous qui ne le savent pas encore.             Vous êtes tombés amoureux de votre histoire, celle où vous pensez être vide, elle est divertissante, cette histoire et vous êtes fascinés d'avoir pu créer un monde qui reflète l'histoire que vous avez inventée. La divinité que vous êtes réellement, tout au long de l'histoire de l'humanité, vous avez préféré la projeter à l'extérieur de vous, vous avez créé des religions, des philosophies, des mythologies et vous contemplez les dieux, vous les projetez à l'extérieur de vous, mettant ainsi en échec le dieu intérieur.             Chaque chose qui existe est voulue, comme le fait de vous sentir vide a été voulu. Il s'agit, bien entendu, de conscience collective et jusqu'au jour où vous allez découvrir que vous adhérez à cette conscience collective et comment, vous serez soumis à cette conscience collective et vos vies ressembleront à ce qui est formulé dans le vide, le manque et le déficit. Comme vous pensez être vide, vous devez vivre dans un monde qui vous reflète ce vide.              Mais la projection doit désormais être reconnue pour ce qu'elle est. Si vous vivez une situation mondiale qui semble négative, c'est parce qu’elle vous reflète l’histoire que vous vous racontez et dans votre histoire où vous pensez être vide, vous devez en vouloir à celui qui semble être un peu plus plein, et vous devez mépriser celui qui est un peu plus vide que vous.                  La situation actuelle justifie la peur. Elle justifie la peur de l'autre et la méfiance de l'autre. Elle justifie la peur que vous avez de ce qui vit dans votre propre subconscient et la peur que vous avez d'être un danger pour l'autre, donc votre méfiance face à vous-même. Tôt ou tard, la solution de nier l'évidence ne fonctionne plus et ce qui vit dans le subconscient doit venir à la surface. Donc voyez les choses de cette manière : l'extérieur est toujours le reflet de l'intérieur, plutôt que l'inverse. Pourtant, votre société est grandement basée sur le fait que l'extérieur engendrerait chez vous des réactions. C'est ainsi que vous pensez qu'il y a un virus et que vous avez peur, c'est l'inverse qui est vrai, vous avez eu peur et vous avez donc créé quelque chose qui justifie cette peur.            Mes chers amis, votre conscience infantile exige de recevoir d'une source à l'extérieur de vous tout ce qui est nécessaire ou désirable, et doit donc forcément craindre que le monde extérieur ne fournisse pas ce qui est nécessaire ou désirable. La source est en vous, mais tant que vous niez l'existence de cet enfant en vous qui exige de recevoir d'une source à extérieure, vous mettrez forcément en échec la source illimitée qui vit au fond de vous. Cette source est illimitée, riche au-delà de tout ce que vous pouvez imaginer. Si vous accédez à cette source, vous découvrirez qu'elle ne contient pas uniquement ce qui vous convient à vous, car elle contient des joyaux, des richesses sous forme de talents, sous forme de qualités, sous forme de courage, d'élévation, d'amour. En puisant à cette source, vous n'allez pas simplement vous satisfaire, non, vous allez changer le monde. Il faut peu de temps pour que le monde se remplisse, si tous les humains deviennent conscients des richesses qui vivent au fond d'eux-mêmes.          Mais avant de pouvoir le faire, il faut découvrir la partie de vous qui veut affirmer d'être vide. Les richesses sont cachées sous certaines pollutions. Ces pollutions sont forcément les parties de vous qui ne croient pas en l'abondance, car comment pourriez-vous créer un monde d'abondance si vous croyez vous-mêmes être vides ? Alors vous me direz très certainement : « mais je ne crois pas être vide », et vous aurez raison, car dans votre conscience d'adulte, vous ne vous sentez pas vide, vous êtes même volontaires de donner tout autour de vous, de contribuer. Ça, c'est la partie consciente, mais cette partie consciente a moins de pouvoir que la partie inconsciente qui veut recevoir et qui fait donc semblant d'être vide.             Il est temps de relier la spiritualité à la psychologie. Ceux d'entre vous qui sont sur un chemin de transformation de soi le savent depuis longtemps, mais les concepts en vigueur ne tiennent pas compte de cette réalité, la réalité qui est que si vous creusez suffisamment loin dans votre vie émotionnelle, vous accédez forcément à votre force spirituelle, celle qui est le dieu en vous, ce dieu qui est capable de changer ce monde.             Il s'agit d'une potentialité de coopération, mais non pas la coopération qui serait faite du compromis entre le vide et la conscience théorique d'être plein. Cela ne suffira pas. Chaque être humain est invité à observer, à être à l'écoute, à confronter, à prendre la responsabilité de son ressenti véritable et à l’accepter. Car oui, c'est dans votre vie émotionnelle que vous pouvez découvrir les parties de vous qui ne sont pas encore perméables à l'amour, à l'abondance, à la fraternité, à la paix, à la sécurité.             Un immense potentiel de transformation se trouve dans la situation actuelle et  aujourd’hui j'ai le privilège de vous donner cette bonne nouvelle, regardez tout autour de vous, malgré la souffrance, tant de signes d'espoir sont déjà là.                 Vous vivez maintenant avec le risque ou avec la peur que demain votre vie matérielle pourrait cesser et cela vous met dans l'état privilégié d'être à nouveau là face à un choix. Le choix n'est pas négatif. Si cette crise survient au moment de l'équinoxe, c'est bien pour que vous ayez le choix. Soyez donc ceux qui observent qu'ils ont un choix. La vie peut à nouveau se révéler à vous dans sa plénitude, dans sa pureté si vous le choisissez. L'air est désencombré, l'eau se purifie, votre propre cœur se purifie grâce au confinement, car vous vous rendez compte maintenant que ce ne sont pas les objets matériels qui vous manquent, mais plutôt le contact avec ceux que vous aimez.              L'autre avantage est que vous êtes maintenant dans la peau de personnes tout autour de la terre et qui souffrent quotidiennement de ce qui, pour vous, n'est encore qu'une menace assez vague, sauf pour certains. Vous pouvez peut-être avoir une pensée pour les personnes qui meurent dans l'anonymat le plus total dans d'autres parties du monde, à cause d'autres maladies qui existent depuis bien longtemps avec une mortalité bien plus importante. Vous êtes proches de ces personnes maintenant, vous pouvez ouvrir votre cœur à leur souffrance et je vous invite à le faire, maintenant que vos libertés sont quelque peu atteintes. Peut-être que vous vous sentez plus proches maintenant des personnes qui sont prisonnières de situations invivables. Je vous souhaite d'avoir une pensée pour ces personnes et de comprendre que vous n'êtes pas si éloignés que cela des personnes en déplacement migratoire.             L'illusion ici est qu'il n'y aurait qu'une seule réserve et qu'elle risque de s'épuiser et qu'il est donc dangereux de la partager. Votre être divin est aussi l'être divin de la terre qui est riche au-delà de tout ce qui est imaginable. Les richesses de la terre sont le reflet exact de vos richesses intérieures et comme vous n'entamez pas votre source, en tout cas pas suffisamment, vous devez forcément être entourés d'un monde où il y a pénurie. Bien évidemment que la pollution extérieure est le reflet d'une pollution intérieure et c'est d'ailleurs l'erreur des travailleurs de lumière qui ont voulu et qui veulent encore créer un monde positif, avec bienveillance. Mais il est malheureux de n'avoir pas compris que le monde positif sera construit à partir des briques que sont la négativité qui existe dans votre conscience infantile.               Soyez donc à l'écoute de cette négativité, soyez de fins observateurs de vos processus émotionnels, ils représentent les parties de vous qui ne sont pas encore perméables à l'amour que vous êtes fondamentalement. N'en détournez pas le regard, au contraire, observez ce qui est vrai à votre sujet, à tout moment donné, faites une place pour l'observateur, le témoin bienveillant. Vous ne devez pas tomber dans la honte ou la culpabilité d’avoir des parts d'ombre ; vous êtes des êtres humains, vous y avez droit, mais ne refusez pas cette confrontation, car c'est à travers la confrontation des parties de vous qui vibrent encore dans la négativité que vous pourrez extraire le positif. Le positif ne vient pas d'une autre source que le négatif, voilà une erreur encore communément en vigueur sur ce plan terrestre. Il n'y a pas deux sources, c'est la même source, la négativité est faite de la même substance divine, pleine et positive que vous êtes fondamentalement, mais vous manquez de briques de construction, n'est-ce pas ? Vos véritables briques pour la construction de cette planète, telle que vous la rêvez, se trouvent dans la transformation du négatif.             En très peu de temps, le monde peut révéler sa plénitude si vous-mêmes, vous confrontez l'illusion du vide et partez à la recherche de votre propre plénitude intérieure qui se trouve sous les couches de ce qui, en vous, est encore aligné sur le manque et le vide. Rendez votre inconscient conscient. Ce n'est pas difficile, observez tout simplement le cours de vos émotions. Et à cet effet, je me permets de faire référence aux enseignements qui ont été transmis à travers un autre canal, les enseignements du Pathwork qui se trouvent sur les sites internet en français ( et en anglais ). Vous pouvez faire bon usage de vos moments de silence imposé.            Regardez au fond de vous, car c'est là en premier lieu que vous pouvez voir  les prisons, les peurs qui empêchent votre plénitude divine, toute la lumière et tout l'amour qui vit au fond de vous, d'inonder le monde, de vous inonder. Votre vie intérieure donne comme résultat le monde extérieur, donc l'expansion, le plaisir, les voyages, la consommation ne sont pas problématiques à moins qu'ils ne soient mus par la peur du manque, par l'avidité qui est le résultat du manque.             Toutes les réponses se trouvent au fond de vous d'abord. Pourquoi avez-vous besoin de cette crise ? La crise est toujours une occasion de rectifier ce qui doit l'être. Reconnaissez les raisons pour lesquelles vous avez besoin de cette crise. Quelles parties de vous sont activées maintenant ? Des peurs, des méfiances. Envoyez de la lumière et de l’amour à ces peurs et vous vous rendrez rapidement compte qu'elles ne sont pas nécessaires. Très peu de changements d'attitude intérieure, quantitativement, très peu de gens doivent changer d'avis pour que le monde bascule et se mette en mouvement vers le monde qu'il était déjà à l'origine, tout aussi plein que vous l'êtes. Mais le monde ne peut vous refléter cette plénitude que si vous ouvrez la vôtre au fond de vous.QUESTION : (traduit de l’anglais) Cette période de quarantaine, représente-t-elle le vrai sens du carême, qui nous rappelle la période de 40 jours où Jésus était dans le désert, une période de méditation profonde, d’entrer à l’intérieur pour confronter nos peurs et nos négativités et trouver une vérité intérieure et une nouvelle direction ? REPONSE : (traduit de l’anglais). Oui, effectivement. L’humanité en a ressenti le besoin et ce principe est toujours en vigueur dans certains mouvements spirituels. Il doit y avoir un temps de réflexion où on arrête le monde extérieur, de courir dans tous les sens, à s’occuper de besoins dont on pense qu’ils sont contradictoires. Le besoin de gagner sa vie, le besoin d’être avec sa famille et le besoin d’avoir une vie intérieure abondante semblent être contradictoires et donc fragmentées. Mais ils ne le sont pas.             L’humanité est tellement proche maintenant d’être capable de vivre à partir de la partie qui est pleine en chaque être humain. Votre soi divin ne connaît pas de conflits, n’a jamais connu de manque, n’a jamais été humilié et n’a jamais eu à se défendre.             L’arrêt qui est essentiel maintenant est une opportunité de retourner vers ce soi divin, de l’écouter, de s’y relier ou de voir ce qui le recouvre, parce que oui, certaines parties de vous recouvrent encore votre être divin : les parties de vous qui ne connaissent pas, qui n’expérimentent pas l’abondance, l’amour, la paix. Il s’agit d’une guerre. La guerre qui était vécue par vos ancêtres sur les champs de bataille se joue maintenant dans votre salon. La vraie guerre se déroule à l’intérieur et non à l’extérieur et le sens du carême a toujours été de diminuer la destruction. Une position plus élevée serait d’écouter le soi divin à l’intérieur, quelle que soit la destruction à l’extérieur. Voici le niveau suivant pour les êtres humains, et c’est d’ailleurs le sens de la cinquième dimension.                    QUESTION : Le coronavirus pousse les humains à moins consommer (fermetures des magasins), éviter de sortir, à moins se déplacer et polluer (vols des avions annulés), à remettre en question les vacances type énorme paquebot qui pollue et abîme les océans, à mesurer les bienfaits de consommer local, et à prendre soin de leur santé, à se recentrer sur eux et leur famille proche plutôt que de courir les sorties, restaurants, amis, cinés.En même temps, il pousse les gens à se méfier les uns des autres, à s'éloigner des autres, à ne plus se toucher, s'embrasser, à être égoïstes (s'approprier de grandes quantités de denrées alimentaires dans les magasins sans penser aux autres), à davantage regarder les écrans, tv, jeux vidéo.Alors, un bienfait pour la terre, oui, mais qu'en est-il des relations sociales ? La majorité des personnes ont-elles les ressources pour cette évolution intérieure à laquelle elles sont conviées ?             REPONSE : Je te remercie pour la profondeur de cette question, la profondeur de cette réflexion. Il existe une identification avec la dualité, c'est ainsi que l'humanité a postposé son évolution. Encore aujourd’hui, les décisions qui sont prises au niveau économique, au niveau politique, au niveau social, le sont par la constatation d’un manque et la volonté de combler ce manque. Mais tant qu'on est dans la dualité, un nouveau manque va apparaître une fois le premier manque comblé. Une autre solution doit alors être trouvée. Et elle sera trouvée, elle l'est à chaque fois, car l'être humain est créatif et ingénieux et aligné sur les forces divines qui l'habitent.          C'est le modèle qui ne fonctionne pas bien. La dualité n'est que le reflet de ce qui en vous individuellement et collectivement est encore à transformer et en aucun cas, des décisions ne devraient être prises basées sur cette dualité. Il est tout à fait possible d'interroger l'être divin avant de prendre des décisions, car chaque décision prise dans la dualité va créer un nouveau problème et c'est ainsi qu'on voit le contraste entre une surconsommation irréfléchie et le modèle qui est maintenant exposé comme vertueux qui serait l'arrêt de toute expansion, l'arrêt du plaisir qu'apportent les voyages, qu’apporte la découverte d'autres lieux, d'autres pays, d'autres us et coutumes. Ce sont les deux extrêmes d’une même dualité. Cela est faux, bien entendu, le plaisir n'est pas à remettre en question, c'est la base du plaisir qui est à remettre en question. Si toutes les personnes pouvaient agir en leur âme et conscience, en reconnaissant ce qu'elles vivent émotionnellement à tout moment : « émotionnellement, qu'est-ce que je vis ici » ?                         Pour illustrer cela, je vais vous donner un exemple concret. Prenons un petit garçon qui n'avait pas beaucoup de place, qui n'avait pas beaucoup d'attention personnelle dans son enfance. Pourquoi ? Et bien tout simplement parce qu'il est né dans une famille nombreuse. Pour se faire une place, pour être vu, il a donc formulé vouloir être le meilleur, car c'était ce que ses parents voulaient de lui, c'est ce que ses éducateurs voulaient de lui, qu'il devienne le meilleur. Il n'a pas pensé que pour qu'il puisse, lui, être le meilleur, il fallait qu'il y ait quelqu'un de pire. Ce n'était pas son souhait de pousser l'autre dans un rôle de cancre, loin de là, il avait à cœur de prouver son excellence. Et cela est bon et juste de prouver son excellence, mais il a oublié, chemin faisant -- car bien entendu cela ne s'est pas arrêté à l'enfance, puisqu'il a trouvé comme solution d'être le meilleur à l'école pour avoir un peu de place, il est devenu le meilleur dans son travail et il est devenu un jeune loup aux dents longues dans la compétition, une compétition saine, car la compétition existe aussi et est stimulante pour l'être humain.            Mais chemin faisant, il a oublié le petit garçon qui a manqué d'espace, qui a manqué d'attention. Aujourd’hui, ce chef d'entreprise va peut-être licencier des milliers de personnes pour le seul intérêt de gagner plus d'argent ou d'impressionner les actionnaires de sa société. Il a perdu le petit garçon qu'il était, mais si aujourd’hui, cet homme retourne vers ce petit garçon et se souvient de la souffrance qu'il a connue, qu'il rassure ce petit garçon sur sa valeur - car le petit garçon vit encore dans ses profondeurs, son cœur pourra se dégeler. C'est la bienveillance face à la partie de lui qui, un jour, était en souffrance qui va lui faire prendre conscience de l'autre moitié de sa réussite, celle où il a dû écraser d'autres personnes, où il a dû licencier des employés, des ouvriers, tout cela dans la quête effrénée d'être cette version meilleure de lui-même.             Il n'y a pas d'incompatibilité entre le fait d'être meilleur et le fait d'avoir le cœur ouvert. C'est à travers le contact avec l'enfant blessé en lui qu'il peut avoir accès à la partie de lui qui est toujours en souffrance. Car sans son intervention, cet enfant ne sera jamais guéri, car désormais c'est à lui d'être le bon parent de son enfant intérieur. Ce faisant, il deviendra également capable d'être à l'écoute de la souffrance de tous les autres, qu'il a peut-être, sans le savoir et sans intention négative de sa part, négligés ou piétinés. Il se rendra compte de son acte, il se rendra compte des conséquences. Et c'est ainsi qu'il pourra se repentir. C'est un mot bien désuet, mais qui est tout de même une magnifique valeur spirituelle. Ce repentir ouvrira son cœur, l'ouverture de son cœur lui donnera accès à son soi divin, et dans son soi divin, il trouvera les solutions qui lui conviennent à lui et qui conviennent à toutes les personnes dont il a la charge, ses ouvriers et ses employés.             Je raconte cette petite histoire, car c'est tellement simple en fait si on est à l'écoute de soi, de ce qu'on vibre, ce qu'on ressent de manière négative. Nos émotions négatives sont toujours reliées à la souffrance de l'enfant, l'enfant qui a trouvé une solution. La solution du monsieur en question a été de devenir excellent. Quelle est la solution alors dans la dualité ? On peut croire que la solution serait de traiter ce monsieur comme un vilain méchant, comme une personne voulant exploiter les masses. On ne parle pas de l'intention des masses d'être exploitées, car pour cela je pourrais vous raconter une autre histoire, celle des personnes qui ont peut-être estimé n'avoir aucune valeur, car leur valeur ne leur a pas été reflétée par leurs parents ou leurs éducateurs ; ils ont cru ne pas en avoir. Leur solution a été de s'aplatir et de suivre, dans l'espoir de toucher quelques miettes. Cela est aussi négatif que le monsieur qui a voulu vaincre.            La véritable pollution, mes chers amis, se trouve dans le fait de pointer du doigt la solution de l'autre. Vous êtes tous logés à la même enseigne, vous avez tous une blessure en dessous de votre défense. Cette défense est négative, elle nuit aux autres et elle vous nuit à vous-même, mais la blessure, là où vous avez eu mal, ouvre directement sur l'être divin qui vit au fond de vous, cet être divin d'où peut provenir tout le bien. Il n'y a pas de règle générale. Cette solution ne peut être adoptée qu'individuellement. Et il y a de l'aide pour cela.            Alors la réponse à la question : « a -t-on les moyens ? » Bien sûr que vous avez les moyens. Les moyens découleront de chaque étape que vous entreprendrez, de chaque pas que vous exécuterez pour vous rapprocher de la dissolution de votre conflit d'existence, celui avec lequel vous êtes venus vous incarner et qui vous a été montré par la souffrance de votre enfance. Là, se trouve la solution, vous pouvez devenir le bon parent de votre enfant intérieur et vous comprendrez que votre défense, et bien, vous en avez eu besoin, car elle vous a sauvé la vie quand vous étiez petit, même si aujourd’hui, elle est encore alignée sur une situation de manque, de haine, de manque d'attention dans la cas du premier exemple, celui du chef, du manque de reconnaissance dans le cas des employés.             Il n'y a pas de méchants ou plutôt, s'il y a des méchants, posez-vous la question : pourquoi ai-je besoin de cette méchanceté-là, de cette méchanceté spécifique qui se trouve là devant moi ? Quelle est la partie de moi qui est affectée par ce contact ? Comment est-ce que je réagis émotionnellement face à cette négativité de l'autre ? Vous verrez que vous réagissez également par une négativité. Et la négativité est la négativité, elle n'est pas plus propre en réactivité qu'en activité. Elle est négative et elle contient les briques de construction de votre existence joyeuse, pleine de plaisir et de paix. Ce qui est nécessaire, c'est l'observation de soi, l'observation de ce qu'on vit et cela est gratuit.             C'est un message qui devrait être diffusé mais il ne pourra l'être que si vous, les travailleurs de lumière qui êtes ici avec nous aujourd’hui, si vous commencez par l'appliquer à vous-même, ensuite, vous pourrez témoigner autour de vous, car vous accéderez à votre être divin, sans le moindre doute, en confrontant les parties de vous qui sont négatives, votre défense et la blessure qui vit en dessous de votre défense. Accédez à cet enfant blessé et devenez son bon parent et plein de solutions seront là pour vous.              L'ennui est que les êtres humains qui sont censés gouverner devraient être évidemment alignées sur leur soi divin mais la réalité est que ces personnes qui sont alignées sur leur soi divin ne se sentent pas de se lancer dans des carrières politiques, car elles ont la crainte de ne pas être entendues. Et c'est le cas ; il est fort probable qu'elles ne seront pas entendues, mais est-ce une raison pour ne pas se sentir puissant et éviter d’agir ?              Car formuler l'impuissance est un outil de l'enfant que vous avez été. Le manque est une formulation de l'enfant que vous avez un jour été, il n'est pas réel, c'est une illusion, vous êtes puissants. L’ennui est bien entendu que ce sont les personnes qui ont une réelle soif de pouvoir, souvent pour compenser un manque dans leur propre enfance, qui sont avides de ce pouvoir politique. Leur intention est positive aussi, aucun politicien ne se dit : « je vais devenir politicien pour manipuler le peuple et pour obtenir un bénéfice personnel. Non, l'intention est positive, elle est toujours positive, ce sont les motivations inconscientes qui dévient les personnes de leur droit chemin, et c'est pour cela que vous devez, individuellement d'abord, rendre votre inconscient, conscient.             N'avez-vous pas remarqué qu'en cette époque les énergies qui sont versées sur ce plan terrestre avec une intensité incroyable font que les secrets sont dévoilés et que tout ce qui est négatif est enfin visible à l'œil nu ? Il ne s'agit pas seulement des autres, vous aussi, si vous le voulez bien, vous pouvez regarder vos propres secrets et vous verrez les raisons pour lesquelles vous croyez devoir garder le secret. Cela n'est pas nécessaire, vous êtes tous alignés, vous êtes tous unis dans cette quête : la transformation de ce qui est sombre en lumière. Tant que la volonté est de pointer du doigt le tort de l'autre, seule la dualité règnera sur ce plan terrestre.              L'union est pourtant existante. Elle existe déjà, vous êtes tous unis. Les énergies d'évolution qui sont versées vont avoir des effets différents selon l'attitude intérieure des personnes qui sont touchées. Le cadeau qui est reçu pour le moment par l'humanité provient de la pulsion cosmique vers l'évolution. C'est un principe absolu qui existe chez tous les êtres. La pulsion vers l'évolution et la croissance est un principe spirituel. Si vous êtes perméables à l'appel vers l'évolution, ces énergies vous aideront, il y aura des synchronicités, des signes, des invitations, des évènements significatifs qui vont vous aider à vous rapprocher de ce qu'il y a de plus précieux en vous, votre être divin. Si vous n'êtes pas curieux de cela, si vous résistez à l'évolution, elle vous frappera comme un coup, comme une violence.            Rendez-vous donc perméables au changement et à l'évolution. Vous comprenez bien que le fait de retourner et de recommencer à vivre comme il y a cinquante ans ou cent ans ne peut pas être la solution. C'est le cœur des hommes qui doit changer, la motivation des hommes, vous verrez que la matière se mettra au service de cette purification à l'intérieur de chaque être humain.             Bien entendu, cela ne peut pas être imposé, mais nous, vos amis de lumière, sommes heureux de pouvoir vous refléter ce potentiel. Nous sommes là, toujours avec vous, toujours à votre écoute, chacun d'entre vous est suivi de près. Ce contact existe. Les êtres de lumière, vos guides personnels, les anges, les gardiens, ils sont là tout autour de vous. Si vous êtes curieux de ce contact, si vous demandez l'aide à chaque instant à votre soi divin, à la source la plus élevée qui vous est disponible à chaque instant, vous aurez la preuve de ce contact et vous aurez de l'aide. Vous recevrez de l'aide si votre objectif est la purification et l'amélioration. Si vous voulez défendre vos positions, la peur, la négativité, l'avidité, le manque, la guerre, et bien, c'est cela que vous allez expérimenter. C'est ainsi que sur ce plan terrestre, il y a des expériences de vie très différentes d'une personne à une autre. Croyez-vous que c’est une injustice ?              Il s'agit toujours d'une volonté intérieure, elle existait, cette volonté, avant votre incarnation. Et c'est ainsi que vous naissez à différents endroits selon la nécessité, selon les leçons que vous êtes censés apprendre, vous n'êtes pas pressés, même en ne bougeant pas du tout, un jour vous serez rattrapés par la lumière, vous serez rattrapés par l'amour.                     Il est bien entendu favorable de vous ouvrir et d'aller consciemment dans cette direction. Voilà la possibilité, la potentialité qui vous est offerte dans cette crise.----------              Ce message est suivi par une visualisation guidée et transmission d'énergies de guérison.           Vous êtes tendrement aimés. Par ce geste, je pose sur votre tête, sur vos épaules, sur la tête et les épaules de tous ceux qui vous sont chers, la plus haute des bénédictions du Divin. Je vous salue.  ​

...
...

En décembre 2002, quand Marianne a réuni un groupe de chercheurs autour de l'enseignement du Guide du Pathwork, une entité spirituelle s'est manifestée par voie médiumnique pendant leur méditation. Ce Guide est à l'origine de la méthode de travail sur soi Le Troisième Pôle. Son enseignement contient plus de 2500 pages à ce jour. En voici quelques extraits: 

Le Troisième Pôle