Un chemin spirituel

Atteindre sa plénitude en grandissant

Pourquoi s’incarner ?

Nous considérons l’évolution spirituelle de l’être humain comme une ascension. Nous pensons devoir nous élever d’une vie terrestre bassement matérielle pour aller vers la sérénité et le non-attachement qui sont propres aux dimensions spirituelles.

Et si c’était le contraire ? Si nous appartenions aux dimensions supérieures et que nous venions sur terre en émissaires de ce monde plus parfait, plus beau, plus aimant et plus lumineux pour aider à perfectionner notre monde terrestre tout en transformant les quelques erreurs dans notre propre psyché qui nous empêchent encore de passer à notre prochaine étape ?

Contrairement au monde spirituel, la terre — par sa densité, sa dualité, sa lenteur, sa lourdeur — offre les conditions idéales pour épingler ces éléments en nous qui ne sont pas alignés sur les lois universelles d’amour, de vérité, de sérénité, de paix, d’abondance, de joie, de sagesse, de justice, etc. !

Comment faire ?

Quand nous sommes dans l’autre monde, nous « écrivons » un scénario pour placer, dans une vie terrestre, la ou les erreurs que nous voulons transformer. Nous créons d’abord le décor : notre pays, notre environnement socio-culturel, notre religion, notre sexe, la couleur de notre peau, d’autres caractéristiques physiques, etc.

L’esprit que nous sommes réellement est à la fois le scénariste et le personnage principal : le héros de cette vie spécifique. Nous recrutons les autres acteurs, ceux qui joueront le rôle des « gentils » et des « méchants », souvent les deux à la fois. Ce seront nos parents avec leurs qualités et leurs défauts, nos frères et sœurs, nos enseignants, nos partenaires amoureux, nos patrons, etc. Nous programmons l’histoire, le drame, les différents épisodes de notre vie.

Vraie vie ou fausse vie ?

Avant de venir sur terre nous oublions notre perspective spirituelle de la vie, sinon nous aligner sur le bien ne serait pas un vrai choix.

Souvent nous nous perdons dans le décor, convaincus que ce rôle que nous jouons dans le film qui se déroule sur terre, le monde de la matière, est notre vraie vie. Nous tentons alors de survivre dans ce monde matériel. Nous en observons les règles et en poursuivons les objectifs : l’éducation « formatage », trouver un boulot, un logement, une voiture, un(e) partenaire, se marier, avoir des enfants, partir en vacances, réussir dans son métier pour acquérir des richesses, le tout parfois sans grande conviction ou satisfaction… 

On a tôt fait de croire que ce qui nous fait vraiment vibrer n’est qu’un rêve inatteignable… et nous nous en détournons sous prétexte qu’il faut être « raisonnable » et tenir compte de « la réalité ». 

Perte de sens

La lassitude que nous ressentons souvent nous indique que nous nous sommes éloignés du sens véritable de notre vie. Nous cherchons à étouffer cette lassitude en amoncelant des objets et en apportant des changements extérieurs : changer de boulot, de maison, de voiture, de pays, divorcer, se remarier…

Trouver l’envers du décor

Le sens véritable de la vie est d’évoluer, de progresser, de grandir, de changer d’avis, de créer des liens puissants avec les autres, d’aimer…

Si nous acceptons le défi de transformer les parties de nous qui en ont besoin, nous nous approchons tout naturellement de la réalisation de notre rêve qui contient notre mission: le cadeau que nous avons à offrir à la terre. Si nous ne nous réveillons pas au sens de notre vie, la terre devra s’en passer, car nous sommes le seul et unique à pouvoir le lui offrir…

Mise en place de la quête

La chasse au trésor de notre vraie vie commence dans l’enfance ! Nous avons reçu l’ordre de mission quand nous étions petits et nous pouvons le consulter à tout moment !

Comme dans les contes de fée, notre quête héroïque a commencé par un drame. Notre souffrance d’aujourd’hui y a son origine. Cette souffrance, aussi regrettable soit-elle, était nécessaire pour révéler l’œuvre à accomplir !

Notre enfance

Mais revenons à notre vie terrestre. Nous avons tous souffert quand nous étions petits. Notre entourage n’était pas parfait ! Les imperfections des uns et des autres ont laissé de profondes empreintes sur notre âme d’enfant ! Nous avons vécu des manques, des frustrations, des injustices, des humiliations… nous étions livrés et sans défense.

Pour nous protéger de toute cette souffrance, nous avons tiré des conclusions et adopté des croyances. Ce sont nos mécanismes de défense… Ils étaient nécessaires quand nous étions petits, ils nous ont aidé à survivre !

Comprendre et abattre nos défenses

Mais à l’âge adulte, nos défenses sont devenues obsolètes, car notre vie a changé. Désormais ces mêmes défenses nous emprisonnent, nous empêchent de vivre l’amour et le bonheur, nous séparent des autres, nous font du mal et font du mal à autrui. Ce sont justement nos défenses qui maintiennent grandes ouvertes nos blessures de l’enfance.

Tant que nous ne devenons pas conscients des leçons qui sont cachées dans les manques et les frustrations de notre enfance, nous nous acharnons à vouloir réparer le passé.

Comment déchiffrer la carte au trésor ?

Notre voie royale pour retrouver le sens de notre existence se trouve dans l’observation de nos petites et grandes émotions de la vie de tous les jours ! En suivant leur fil rouge, nous pouvons nous arrêter aux balises que sont chaque vexation, chaque conflit et chaque événement indésirable que nous impose la vie et découvrir la leçon qu’elles contiennent. Nous pouvons alors choisir de transformer ce qui est faux et sombre en nous. Il appartiendra à l’autre de transformer ce qui est faux et sombre en lui !

Nos émotions nous révèlent le contenu de notre subconscient avec tout ce qu’il contient de conclusions erronées, de conflits et de contradictions, souvent très éloignés de nos concepts conscients.

Si nous acceptons d’être face à tout ce qui est vrai à notre sujet, la purification de ce qui est sombre en nous est rapide et naturelle, car il ne s’agit que d’une distorsion temporaire de notre perfection d’origine qui existe toujours en-dessous.

Mission accomplie

En adoptant cette nouvelle manière d’envisager la vie, nous passons de l’identification avec notre conscience infantile à la perspective adulte de la réalité. Toute l’envergure de l’être magnifique et puissant que nous avons toujours été devient alors une potentialité à portée de main.

Le Troisième Pôle : l’allié de votre quête

Les activités proposées par Marianne Hubert et son équipe d’accompagnants – Le Troisième Pôle — apportent au chercheur une profonde compréhension de l’envers du décor de la vie à partir de sa perspective spirituelle.

En partant de ce qui existe dans sa vie extérieure, ses dilemmes, ses questionnements, ses difficultés de vie, mineures comme majeures, il prend conscience de ses conflits intérieurs et peut alors les résoudre, ce qui donne des résultats concrets dans sa vie.

Progressivement, il découvre son identité véritable et se donne le droit d’ouvrir grands les bras pour accueillir tout ce que la vie a de meilleur à lui offrir.

 

DU 4 au 19 AOÛT 2014 VOYAGE 2015

© 2002 – 2017 Le Troisième Pôle